Dossier Littérature - Orson Scott Card

Certains situent la mort de la Science-fiction quelque part dans les années 90 avec les morts de Philip K. Dick, Orson Welles, Franck Herbert et Isaac Azimov. La collection « Présence du Futur » prenait aussi fin en France après 666 publications de bon et loyaux services. Lorsque l'on voit les grands blockbusters de SF dernièrement à l'affiche (A scanner Darkly, Paycheck, I-Robot, Le jour où la Terre s'arrêta, La Guerre des Mondes…) on pourrait se dire que rien de nouveau n'a été écrit depuis cet âge d'or de la SF.

C'est pourtant à cette époque que les éditions Atalante connaissaient leur envol et qu'une nouvelle vague d'auteurs envahissait ce milieu. Loin d'être morte, la SF s'est enrichie de nombreuses personnalités qui ont su apporter une nouvelle dimension au genre : Bordage publiait son premier livre ; La Compagnie Noir envahissait l'imagination de Glen Cook ; Orson Scott Card était récompensé par les prix Hugo et Nebula pour la stratégie Ender. Ce sont les œuvres de ce dernier qui attirent aujourd'hui notre attention.

Orson Scott Card est né en 1951 dans l'Etat de Washington. La Science-fiction d'Orson Scott Card, si on devait la résumer en une phrase, s'attache à parler de la condition humaine en mettant des personnages dans des situations particulières. Comment vivrait l'homme sans la douleur? Que deviendrait l'humanité sans grande guerre? Que ferait un homme portant la culpabilité d'un "xénocide"? Si on en avait la possibilité, que changerions-nous dans l'Histoire? Ceux sont des thèmes récurrents de la Science-fiction. Cependant, certainement influencé par sa confession mormone, Orson Scott Card nous livre une interprétation particulière de ces questions. On ne peut en effet ignorer dans son œuvre l'importance du religieux ou son absence ainsi que la question de la morale. Mettons les points sur les i, les barres sur les t et les queues dans les q : ces romans n'ont pas une once de prosélytisme. Bien souvent les dieux d'Orson Scott Card sont de supers ordinateurs construits par les hommes ou des forces de la nature issues du folklore.

Je vous propose de découvrir quelques une des œuvres d'Orson Scott Card. Nous vous les présentons chronologiquement afin de distinguer une certaine évolution dans son écriture et dans ses thèmes.

Son premier livre, Une Planète nommée Trahison, pose les thèmes qu'il développera par la suite. Sur une planète dépourvue de métal, les traitres de la République ont été envoyés en exil. Des milliers d'année plus tard, leurs descendants toujours piégés sur cette planète ne peuvent obtenir du fer qu'en l'échangeant contre les fruits de leur recherche scientifique. Les familles héritières de ces traîtres sont en compétition pour obtenir le plus de fer possible dans l'espoir de construire un vaisseau spatial mettant fin à leur exil. Mais ce fer sert avant tout à alimenter une guerre millénaire entre les familles. Dans ce contexte, la famille Mueller est experte en génétique et échange des organes d'êtres humains contre le précieux métal. Les héritiers Mueller, grâce à de nombreuses modifications génétiques ont le don de se régénérer. L'héritier du trône, Lanik, a le déshonneur d'être un régénératif radical : des membres incongrus lui poussent sur le corps sans raison. Son père, voulant lui éviter l'esclavage, l'envoie en mission d'espionnage auprès d'un nouvel ennemi. C'est ainsi que commence le voyage initiatique de Lanik. A travers Trahison, il va rencontrer différents peuples qui tous ont une spécialité et une philosophie. Peu à peu Lanik comprend le sens de la punition infligée à ses ancêtres et va tenter d'y mettre un terme. Orson Scott Card donne vie à un univers de fantasy avec un soupçon de Science-Fiction. Le mariage est subtil et réussi. On s'attache à ce personnage difforme qui ne peut accepter ce corps. Card, dans ce court roman, va écrire sa première épopée qui préfigurera Les Chroniques d'Alvin le Faiseur. Il démontre par là sa capacité à être concis et prouve que la longueur de ses futures sagas ne vise qu'à approfondir sa démarche littéraire. Si vous souhaitez découvrir Orson Scott Card, c'est par ce roman qu'il faut commencer.

La Stratégie Ender

Le cycle d'Ender et particulièrement La Stratégie Ender est l'univers qui a fait de Card un auteur renommé de la Science-fiction actuelle. Dans un futur proche la terre à été attaquée par des extra-terrestres. Leur apparence faisant penser à celle d'un insecte, on les nomma par conséquent Doryphore (en référence à l'insecte ayant ravagé les cultures européennes au 21ème siècle). Par miracle la première vague f

3 comments

  1. Ender’s Game sera adapté au cinéma! | Oblikon.net 30 janvier, 2011 at 12:05

    […] La Stratégie Ender raconte l’histoire d’Andrew Wiggin, un enfant génie, qui est envoyé à l’école de guerre qui forme la jeune génération à diriger une armée lors du retour d’un envahisseur extraterrestre. Etant le plus doué de tous, Andrew alias Ender est confronté à des épreuves de plus en plus dures de la part de ses professeurs et des ses camarades de guerre pour s’assurer qu’il ira jusqu’au bout. Nous vous invitons à découvrir notre dossier sur Orson Scott Card ici. […]

Laisser un commentaire