Ça, IT, explication des films cultes et du livre de Stephen King

Ça / It, ou le symbole de nos peurs

lavabo_it_1990Mais finalement, quel est le symbole de Ça/It ? Freud dans sa définition du Moi, du Surmoi et du Ça le présente comme les pulsions qui vivent dans l’esprit humain. Finalement, Ça, c’est la peur, la méchanceté, la violence, mais aussi la sexualité dans son sens animal qui repose en chacun de nous. Sexualité qui est importante dans l’oeuvre écrite de Stephen King où, à la fin de la première bataille avec It, les enfants perdus organisent une orgie sexuelle afin de se rapprocher et s’échapper des égouts. Passage inadaptable pour d’évidentes raisons, les enfants ayant 11 ans. On y retrouve chaque garçon du club des ratés qui se voit être dépucelé par une Bev, elle-même dépucelée par le 1er…
Le film de 2017 se permet malgré tout d’aborder cette notion de peur quant aux sexe avec la concomitance de la scène de la salle de bain pour Bev et son achat de tampons. Son hésitation devant le rayon montre que c’est certainement sa première fois, donc ses premières règles (est-ce encore la peine alors de mentionner la symbolique du sang). L’ouverture à la sexualité symbolisé par les règles, puis donc la peur liée à l’explosion de sang dans la salle de bain est un bon symbole de la pire peur de Bev à ce moment : ce qui lui arrive. Dommage, le chapitre 2 de 2019 n'arrive pas à ce niveau de finesse.

club_losers_2017

On le voit, Ça se réveille souvent suite à des actes immoraux et violents (meurtre de son fils, massacres raciaux ou homophobes), actes liés à ce côté animal, cette peur irrationnelle de l’autre. Finalement, Ça n’est que l’expression vive de ces peurs. Le fait qu’il soit représenté par les peurs les plus profondes des enfants reprends bien ce thème. Le choix de présenter la Well House dans le film de 2017 est excellent à ce titre. Quoi de plus effrayant qu’une maison hantée ? It est donc en quelque sorte une punition pour les hommes vis-à-vis de leurs actions barbares et immorales. Punition que les enfants du club des Ratés vont devoir affronter afin de - normalement - sauver les suivants.

lovecraft_cthulhuLa force de Stephen King est aussi de présenter ce qui peut tuer la Bête, ce Rituel de Chüd dans le livre, représenté simplement par la croyance des enfants dans le téléfilm. It n’est pas tué physiquement, mais mentalement. C’est quand les enfants décident qu’ils n’ont pas peur de lui qu’il peut être tué. De plus, le fait de croire que la ventoline puis l’argent soient des armes face à It en font de facto des armes.

En un sens, l’inspiration première de Stephen King est essentiellement inspirée de l’oeuvre de H.P. Lovecraft. Le macroverse et ses monstres/gardiens ancestraux rappellent les Grands Anciens locecraftiens dont appartient Chtulhu, pour ne pas le citer.
L'action de la quasi-totalité des Stephan King se déroulent en plus dans le Maine, état du Nord-Est des USA, à quelques encablures du Massachusetts et Nouvelle-Angleterre, terres d'adoption des mythes de Lovecraft.
Enfin, l'un comme l'autre présentent une peur liée essentiellement à l'imagination. Tout comme It, Lovecraft aime identifier ses peurs en fonction de son lecteur.

Lire la suite : Ça / It, ou l'enfer de la traduction

Vous avez d'autres explications ? D'autres théories ? D'autres pistes de réflexion ? Laissez donc un commentaire !

1 2 3 4 5 6 7 8

3 comments

  1. Moi 5 août, 2018 at 22:49

    Une des formes de Ça est aussi un œil géant qui apparaît dans les égouts en 1958 dans le livre.

  2. Bourret Guillaume 13 septembre, 2018 at 10:42

    Bonjour je vous donne la définition du ça Définition du ça

    C’est le pôle pulsionnel de la personnalité, la partie la plus chaotique et la plus obscure. C’est entièrement le domaine de l’instinctif, du biologique qui ne connaît ni règles de temps ou d’espace, ni interdits. Totalement inconscient, il est régi et dirigé par le seul principe de plaisir. De ce fait, les choses les plus contradictoires peuvent y exister et cohabiter. Donc voilà pourquoi le film s’appelle comment la réponce du film est dans le titre ! Sa montre que le clown fais parti de l’imaginaire des enfant dite moi ce que vous en pencé merci

Leave a reply