Analyse de LIFE Origine Inconnue et explication de la fin

LIFE : Scénariste Inconnu1
LIFE : Scientifiques Saugrenus1
LIFE : Plagiat Malvenu1
LIFE : Alien pour glandus1
LIFE : Scénaristique Déconvenue1
LIFE : Catastrophe Attendue...1
1

Analyse et théories autour du film LIFE Origine Inconnue

Avant de parler de la fin, parlons donc du début du film ! Les premières images présentent une sonde revenant de Mars et porteuse d'échantillons. Malheureusement, cette sonde est percutée par quelques débris lors de son retour vers la Terre.

life_origine_inconnue

Et si CALVIN ne venait pas de Mars ?

Le choc avec les débris pourrait-il avoir eu comme incidence d'ajouter de la vie aux échantillons ramenés de la planète Mars ? Pourquoi pas ! Mais cela impliquerait que l'organisme soit capable de se transposer jusque dans un flacon de verre censé être imperméable. Cette hypothèse ne tient malheureusement pas la route, même si elle ajoute un peu de fun à un film franchement pas réussi.

Pourquoi le monstre se nomme t'il Calvin ?

C'est tout simplement le nom d'une école des Etats-Unis. Ayant été tirée au sort parmis de nombreuses écoles, les élèves peuvent choisir le nom. Et ils prennent tout simplement celui de leur propre école.

Calvin devient-il violent en réponse à une agression ?

On le voit très clairement dans le film : les premiers jours de Calvin sont plutôt tranquilles. Les cellules grandissent mais ne montrent pas d’agressivité particulière. Quelque soit la taille, Calvin prouve qu'il pourrait devenir très violent. Et pourtant, les débuts sont pacifiques.

Cependant, une erreur humaine conduit à un problème dans le labo. En réponse à un changement de conditions, Calvin entre en sommeil profond. Les scientifiques tentent de le ranimer avec de l'électricité. Expérience qui réussi plutôt bien mais qui transforme le paisible Calvin en monstre violent, cassant la main de Hugh Derry, consommant un rat puis assassinant Rory Adams de l'intérieur.

Le choc électrique, précédé par un changement de conditions indique clairement un changement important pour Calvin ! Il devient violent en réponse à ce qu'il peut considérer comme une agression. Le cycle de violence n'est-il donc pas déclenché indirectement par les Hommes ?

life_origine_inconnue

Explication de la fin du film

Quelques éléments de rappel du contexte : le Docteur David Jordan (Jake Gyllenhaal) et le Docteur Miranda North (Rebecca Ferguson) ont vidé de tout l'oxygène la station spatiale afin de tenter de tuer Calvin. Mais le plan prend trop de temps à se réaliser... Les deux survivants risquent bien de mourir de froid avant même d'avoir porté atteinte à l'alien... Alors que la température chute à des niveaux beaucoup trop faibles pour eux, le Docteur Jordan se rend compte qu'il pourrait quitter la station spatiale internationale depuis un pod. Mieux encore ! Il pourrait piéger Calvin à le suivre et s’éjecter loin hors du champs de gravité de la Terre.

Parce que Jordan se sent beaucoup plus à la maison dans l'espace que sur Terre, il propose de sacrifier sa vie aux commandes de son pod et d'envoyer Miranda sur Terre. Parvenant à piéger Calvin dans le pod, il s'éjecte de la station ! Miranda fait de même de son côté. Mais quelque chose ne va pas se passer comme prévu : les débris autour de la station affectent la trajectoire des deux pods...

Le prévisible se produit : porté par le scénario ultra dramatique, on sait déjà que les deux pods vont forcément être interchangés... A ce niveau, il ne peut y avoir dans tous les cas que deux issues : l'alien est envoyé dans l'espace ou projeté sur Terre.

Alors que le premier pod déploie son parachute et arrive en toute sécurité sur Terre, enfin, sur mer, un groupe de pécheurs s'y dirige. La caméra se rapproche doucement pour dévoiler qu'il s'agit en réalité du pod du Docteur David Jordan ! Et à son bord, Calvin l'alien a déjà étrangement muté pour ressembler à un complexe réseau de filaments... Et étrangement, David Jordan est toujours vivant...

Tout comme le Docteur North ! La pauvre a été catapulté par les débris vers le vide de l'espace...

Le message de David Espinosa

Cassant le cliché du happy ending, le réalisateur amplifie la situation future d'angoisse en exposant Calvin à la vie terrestre. Cet alien particulier étant "tout muscle, tout cerveau et tout yeux" de par sa composition spéciale, il est certain qu'il va détruire tout ce qui se place sur son passage.

Peut-il grandir à l'infini ? Car l'exposition si flagrante à l’immensité de l'océan et ses ressources quasi-inépuisables pourrait rendre Calvin invincible.

David Espinosa, en plus d'exploser le cliché du happy-ending, pose la "nouvelle vie" comme plus importante à ses yeux que celle des scientifiques, voire même des humains.

LIFE comme préquel au prochain film sur le Venom de Spider-Man et MARVEL ?

Venom-spider-manUne théorie totalement folle s'est répandue sur les réseaux sociaux... Et si Calvin était en réalité VENOM, le nemesis de Spider-Man ? Plusieurs choses permettent d'en faire une théorie à la fois amusante mais aussi crédible.

Les deux films, LIFE et Venom, sont des productions de Sony. C'est con mais cela suffit à créer les passerelles qu'il faut.

Si l'on se plonge du côté de l'alien Calvin, il existe quelques similitudes mais qui restent "capilotractées". En creusant dans les capacités de Calvin l'alien, on se rend compte qu'il est extrêmement fort, comme Venom. Il est aussi quasi-invulnérable et résistant ! Tel un singe, une pieuvre... ou une araignée (!), Calvin est capable de s'accrocher à peu prêt partout. Et pour finir, ses sens sont décuplés pour détecter les moindres tâches d'eau, d'oxygène et de présence humaine. Forcément, dans le tas, il y a des similitudes avec Venom.

Enfin, ce qui peut laisser place au doute est la manière dont l'alien Calvin peut habiter un corps. Lors de la mise à mort de Rory (Ryan Reynolds) dans une séquence "R Rated", le spectateur hésite quelques secondes entre fusion des deux entités ou simple meurtre... Mais le fait que l'alien puisse entrer dans un corps est étonnant.

La scène finale montre d'ailleurs quelques secondes d'images partielles d'une nouvelle forme d'alien. Dans le pod, Calvin semble avoir encore évolué pour ressembler à un système nerveux... qui pourrait ressembler à une early version du Venom !

Finalement, les deux sont des aliens !

Alors ? Convaincus ou sceptiques ?

1 2 3

25 comments

  1. THECUBE 20 avril, 2017 at 17:45

    Pour continuer dans le plagia, la fin a été directement pompée sur la BD DRUUNA de Paolo Eleuteri Serpieri !!! où l’on voit dans l’un des derniers tomes des humains encore vivants fusionnés avec un amas de câbles biologiques.

  2. Pascontent 22 avril, 2017 at 12:24

    J’ai vraiment admiré ta critique négative sur ce film. Tu as une capacité d’analyse extraordinaire. Je ne comprends pas que personne ne t’ait encore suggéré d’aller faire un blog sur les pokémon ou sur les pucerons en Afrique. Tu n’as vraiment pas compris la moralité que le réalisateur a dissimulé dans ce film. Si ces films sont trop poussés pour toi, tu devrais te mettre aux disney. Blaireau

  3. Aymeric 26 mai, 2017 at 00:33

    Jai jamais lu un torchon pareil..
    Autant pour parler de plagiat d alien je peux comprendre. Mais alors Predator… n importe quoi…
    Du coup n importe quel film dans l espace sera desormais un plagiat de Gravity…
    Jimagine donc que la scene de fin avec les pecheurs est un plagiat d une certaine scene de Godzilla…
    Pathétique. Faites des tests ADN histoire de verifiez que vous ne soyez pas le “plagiat” de quelqu’un d autre. **KAWAI**.
    EDIT ADMIN : bisous

  4. Jokari 3 juin, 2017 at 02:43

    Hmmm l’avez vous vraiment vu ! deja il dure environ 1h34 et Reynolds meurt tôt, c’est plutôt Gyllenhaal qui est mis en avant.

  5. Nico 10 juin, 2017 at 02:22

    Bonne critique!
    Point de vue casiment identique pour moi.
    C’est un white martian de DC.

  6. JohnnyK 27 juin, 2017 at 12:52

    Rien que l’alien et ses mutations, d’un organisme unicellulaire à un truc dégueulasse plus ou moins neuronal à taille humaine, est d’une originalité folle !
    Idem pour la fin, putain qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir une vraie fin dramatique et pas un happy ending à deux balles.
    Du coup, je trouve votre critique vraiment nulle et injustifiée.

  7. Miko 17 juillet, 2017 at 19:48

    Je ne comprends pas comment on peut avoir un avis aussi négatif sur ce film. Pour un film récent je l’ai trouvé vraiment fameux, intriguant du début à la fin avec beaucoup de suspense et d’angoisse. Je lui colle au moins un 7/10. D’ailleurs là je vais me le remater.

  8. Christopher Guyon 26 juillet, 2017 at 10:30

    Il en faut pour tous les goûts, et si tu t’interesse notamment au travail esthétique du réalisateur, c’est sur que tu peux prende plaisir à un deuxième visionnage !

  9. Gaëtan 7 août, 2017 at 15:00

    Coucou ! Qui es-tu pour te permettre de démonter ce film dont tu le dis toi-même “la mise en scène et la réalisation sont plus que correctes” ?! Critiquer un film n’est pas donner un avis subjectif, mais constructif. Je pense sincèrement que ce film est bien plus intéressant que le Alien : Convenant qui n’apporte pas grand chose de nouveau au mythe de l’Homme vs./ l’Extraterrestre. Ce que tu dis sur le film est bien plus intéressant quand tu réfléchis aux liens scénaristiques (parallèle entre Calvin et Venom…), aux améliorations des défauts, etc… plutôt qu’à des “c’est nul !” ou “c’est vraiment pourri” dont on a strictement rien à foutre ! Sinon, à part ça, ton blog n’est pas déplaisant ! 😉

  10. SSJBL 24 février, 2018 at 23:40

    Je pense pas que même un enfant de 5 ans aurait pensé à la débilitée sur le parallélisme avec venom … c’est aberrant. J’ai halluciné en lisant cet article, as tu réellement vu le film prédator ?
    Peut-être n’as tu tout simplement pas compris le film ..

  11. Rebelle 10 mars, 2018 at 05:55

    Après 40 minutes de visionnage et d’ennui profond je te remercie pour ce blog !! Cela m’évitera de regarder l’heure restante pour une fin qui se veut prévisible… les critiques de nombreuses personnes prouvent juste que tous les goûts sont dans la nature !

  12. Lillian 10 août, 2018 at 21:49

    Ce n’est pas une critique, c’est un débit de jugements basés sur rien. “Un nouveau film fantastique/horreur ? Mais c’est un plagiat de Lovecraft ! Au voleur !”….

    Alien n’a pas tout inventé, à te lire du moment qu’il y a un alien dans l’équation c’est du plagiat (je t’invite d’ailleurs à aller revoir la définition dudit mot).

    Inintéressant et crache gratuitement sur le travail d’autrui.

    Bref il y aurait déjà tellement de critiques constructives à faire sur tes propos/ta cohérence/ton orthographe/ton “analyse” qu’il est peut-être temps de laisser les films de côté et étudier. La critique de films, au même titre qu’un critique culinaire, ça demande des connaissances en la matière et du professionnalisme objectif.

  13. linda leclerc 18 septembre, 2018 at 18:26

    j’ai trouvé ce film super et j’espère avoir une suite qui se produirait bien entendu sur terre… Il y a de l’action, du suspense, de l’angoisse, le tout est bien filmé, à recommander

  14. Thomas 26 décembre, 2018 at 23:43

    Au début de ta critique, je me demandais si c’était un troll. Ahaha, tu as bien failli m’avoir mais quand tu as parlé de Predator plus aucun doute, c’était bien un troll ;-). J’espère en revoir d’autres car tu m’as fais beaucoup rire

  15. Phoenixlechat 20 juillet, 2019 at 09:52

    On n’a jamais élevé de statut un critique. Cela fait 7 fois que je vois ce film je le trouve particulièrement réussi et immersif

Leave a reply