Assassin's Creed : explications autour du film

Encore une adaptation d'un jeu vidéo. Même si la production et la distribution du film souhaite parler d'une histoire originale, Assassin's Creed est bien un film adapté d'un jeu vidéo, et plus précisément d'une sacré saga (9 jeux depuis 2007, soit un par an). Malheureusement, le film est bien mauvais... tiré vers le bas par un scénario ridiculement faible. Ce qui fait clairement honte à la saga de jeux vidéos qui est très riche scénaristiquement parlant.

Sans entrer dans une critique du film, nous avons rédigé un petit article rapide sur les éléments qui sont inspirés du jeu et apporté quelques explications le cas échéant.

Attention, cet article contient des spoilers.

Assassin's Creed : synopsis du film

Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch (Michael Fassbender) revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle.  Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers.

Les éléments clés des jeux sont repris dans le film

L'Animus est la technologie permettant d'accéder à la mémoire génétique d'un individu, afin de le propulser dans une expérience en réalité virtuelle basée sur le passé de sa famille. Dans le film, l'Animus est différent du jeu, afin de le rendre plus "sexy" et pour qu'il permette de développer de l'action. Le film Assassin's Creed présente un Animus dont la principale caractéristique est un bras articulé permettant d'accompagner le "sujet" dans ses mouvements. En complément, un jeu de lumière offre la possibilité aux scientifiques et autres spectateurs de voir ce que voit le "sujet".

Vous l'aurez compris, c'est bien la mémoire génétique, tout comme dans les jeux, qui est au cœur de l'Histoire. Deux factions s'affrontent depuis des millénaires : les Templiers et les Assassins. Les premiers cherchent à contrôler l'Humanité en supprimant le libre arbitre, les seconds luttent pour la préservation de la liberté de pensée. Au centre de l'Histoire, on retrouve la Pomme d'Eden, artefact clé dans l'histoire des jeux, pour la simple raison que cette Pomme renferme l'origine de la violence des Hommes (du moins pour le film).

assassins-creed-film-2016-parkour

Le troisième élément majeur a être adapté dans le film avec Fassbender est bien sûr l'ensemble des scènes d'action, de combats, et notamment de Parkour. Les héros Assassins se livrent à d'intenses courses-poursuites sur les toits des villes, à grimper sur les façades des bâtiments, ou encore à sauter d'immenses fossés... Le clou du spectacle étant le "Saut de la Foi" (Leap of Faith), accordé deux fois aux spectateurs dans le film. Les plans aériens au dessus des villes et sur les toits ajoutent à se rapprocher de la franchise de jeux vidéos par des points de vues gigantesques.

Voici à ce sujet une featurette de la cascade réellement exécutée pour le Saut de la Foi :

 

Les mêmes personnages que dans le(s) jeu(x) ?

assassins-creed-film-2016-afficheLors de la séquence finale, de nombreuses figures apparaissent dans l'Animus et "entourent" Callum Lynch. De part leurs styles vestimentaires on devine aisément qu'il s'agit d'Assassins de différentes époques : Révolution française, Révolution américaine et indiens...). La liste est non-exhaustive car la séquence passe très vite et que les personnages ne sont pas présentés en détails.

Puisque le film est définitivement ancré dans une nouvelle histoire qui souhaite de séparer des lignes scénaristiques déjà présentes dans les jeux, il est clair que ce passage est un pur fan-service. Peut-être aurons-nous plus d'éléments dans les films qui arriveront plus tard, car une suite est prévue.

Quelques autres explications et références

J. Robert Oppenheimer

Sofia Rikkin (Marion Cotillard) cite Oppenheimer avant le discours de son père : "Now I am become Death, the destroyer of worlds". Oppenheimer avait lui-même emprunté cette phrase de la partie Bhagavad-Gita du poème Mahabharata, livre sacré de l'Inde. Oppenheimer avait indiqué avoir pensé à cette phrase après les premiers essais de la bombe atomique, dont il est considéré comme le "créateur". En effet, il était directeur scientifique du Projet Manhattan, en charge de la recherche autour de cette arme de destruction massive. Sofia Rikkin fait donc le parallèle avec la bombe atomique et la destruction potentielle de l'Humanité par les connaissances renfermées dans la Pomme, fragment d'Eden.

 

Sofia Rikkin pourrait-elle devenir un Assassin dans Assassin's Creed 2 ?

Lors de l'évacuation du centre Abstergo espagnole, Callum Lynch (Michael Fassbender) est en pleine session d'Animus et plongé dans le passé d'Aguilar de Nerha. Sofia Rikkin ne comprend pas tout ce qu'il se passe, et voit apparaître petit à petit d'autres Assassins issus de l'Animus autour de Cal Lynch. Parmi les visages, elle identifie très clairement sa propre tête !

Quelle est la signification de cette vision ? Sofia changerait-elle d'avis plus tard pour rejoindre la Guilde des Assassins ?

assassins-creed-film-2016

Indiana Jones : Les Aventuriers de l'arche perdue

Les similitudes sont nombreuses entre le premier film d'Indiana Jones et la scène durant laquelle Alan Rikkin dévoile la Pomme d'Eden. Le Assassin's Creed ressemble beaucoup à la séquence des Aventuriers de l'arche perdue lorsque les nazis ouvrent l'Arche d'Alliance et se font réduire en poussière par la puissance Divine. Sans aller jusque l’annihilation des Templiers - car les Assassins agissent vite -, ne trouvez-vous pas aussi que les deux scènes sont très similaires ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :