[SERIES MANIA] THE GOOD FIGHT

Girl Power9
Sandale financier7
Procès7
7.7

Le festival Series Mania nous a donné l’occasion de découvrir The Good Fight, le spin-off de la série The Good Wife avec Julianna Magulies, elle-même invitée d’honneur du festival mais absente de The Good Fight. Vous suivez ?

Synopsis

Après un scandale qui a ruiné la réputation de la jeune avocate Maia Rindell et le compte en banque de sa marraine, l'éminente Diane Lockhart, un cabinet de Chicago majoritairement afro-américain les accueille. Diane y retrouve son ancienne collègue Lucca Quinn..

Critique

The Good Wife est une série que j’ai appréciée puis arrêté de regarder, principalement par manque de temps. Il a fallu faire un choix à un moment…Je n’avais donc pas particulièrement prévu de regarder The Good Fight . C’est à peine si j’étais au courant de l’existence du spin-off.

C’est donc vierge de tout a priori que je suis allée découvrir les deux premiers épisodes de cette série. Le personnage central, déjà présent dans The Good Wife est Diane Lockhart, avocate puissante, intelligente et féministe, qui ne se laisse pas faire. Cette nouvelle série a donc gardé le bon personnage. On ne pouvait pas mieux choisir.

Diane est donc prête à partir à la retraite jusqu’à ce qu’un scandale financier éclate et la ruine au passage. Adieu la jolie maison en Provence… Diane doit continuer de travailler mais pas dans le cabinet qu’elle a fondé. C’est donc un nouveau départ et l’arrivée de nouveaux personnages. Et en particulier, on retrouve Rose Leslie dans le rôle de Maia, la filleule de Diane, notre Ygritte (Games of Thrones) que l’on a aussi aperçu dans Downton Abbey et Utopia.

Ces deux premiers épisodes démarrent très bien. Le premier pose l’histoire, présente les personnages que l’on découvre ou redécouvre. D’ailleurs, pour les intéressés qui se posent la question, il n’est pas nécessaire d’avoir vu The Good Wife pour regarder The Good Fight.  On va donc suivre Diane dans son nouveau cabinet  et qui a fait suivre sa filleule, Maia avec elle.

Le second épisode nous fait entrer dans l’épisode judiciaire tel qu’on le connaît, c’est à dire une intrigue par épisode. Cette intrigue là est sympathique. Mais comme dans la plupart des séries, en tout cas, en ce qui me concerne, c’est toujours le fil rouge qui est le plus intéressant. Cette intrigue que l’on découvre en filigrane de la série, et qui nous tient en haleine à chaque épisode. Ce fil rouge, donc, concernera le scandale judiciaire et la fin du deuxième épisode est pleine de suspens et de promesses. Et je me retrouve avec une nouvelle série que j’ai envie de regarder !

Les auteurs ont aussi plus de libertés que dans The Good Wife. La série est diffusée sur la plateforme de streaming de la chaîne CBS, ce qui permet une censure moindre notamment en ce qui concerne le langage et les scènes de sexe.

Il y aura aussi certainement quelques réflexions politiques quand on sait que la première scène de la série a été retournée suite à l’élection de Trump. Comme tous, les auteurs avaient prévu une victoire d’Hillary Clinton. On a d’ailleurs droit à un petit clin d’œil quand Diane pose la photo d’elle et Hillary sur son bureau. D'ailleurs, The Good Fight est assurément une série féministe !

Bref, une bonne série qui, sans nous rendre addicted, se laissera suivre avec plaisir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :