Critique du film Tokarev avec Nicolas Cage

Nicolas Cage enchainait les blockbusters et les performances convaincantes durant les années 90 et au début des années 2000. Depuis, mis à part quelques exceptions comme Kick Ass et Joe l'année dernière, il connait une forte baisse de régime. Avec Tokarev, il est même à l'affiche d'un film qui sort directement en DVD en France. Pour quel résultat ?

Synopsis

L’histoire est celle de Paul Maguire, ancien gangster, qui part à la recherche des kidnappeurs de sa fille, tout en essayant d’éviter de retomber dans les pièges du passé.

Critique du film

A une certaine période, j'attendais systématiquement, et avec une certaine excitation, chaque nouveau film de Nicolas Cage. Et puis monsieur a commencé à avoir des problèmes de coupe de cheveux, puis d'argent (et de drogue disent certains) qui l'ont conduit à enchainer des projets aussi excitants que Geneviève de Fontenay en Bikini.

tokarev

J'ai également beaucoup plus de mal avec les films de série B. L'année dernière j'avais detesté, et copieusement allumé Homefront, malgré un beau casting. C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai lancé mon lecteur DVD pour découvrir Tokarev et son casting d'acteurs sur le déclin : Nicolas Cage bien sur, mais aussi Danny Glover et Peter Stormare. Le réalisateur, Paco Cabezas, est un illustre inconnu, ce qui n'est pas pour me rassurer. Un coup d’œil à sa filmo, qui révèle un rôle dans Camping 2 (oui, oui, vous avez bien lu, Camping 2), n'encourage guère à l'optimisme. Et pourtant, contre toute attente, ce Tokarev est plutôt bien fichu !

Attention, c'est une série B à petit budget, il ne faut pas non plus s'attendre à trouver le nouveau Heat. La photographie n'a pas vraiment de style, les dialogues (en tout cas en VF) sont parfois un peu ridicules et les acteurs ne sont pas au meilleur de leur forme. Mais d'autres aspects rendent ce film plutôt plaisant.

Tout d'abord, si les images ne sont pas éblouissantes, la mise en scène de Paco Cabezas est sobre, lisible et efficace. Certains films, avec un budget bien plus important, proposent des séquences d'action de nettement moins bonne qualité. Surtout, le point fort du film est probablement son scénario. Si l'histoire d'un père rangé de sa vie dangereuse qui reprend du servie lorsque sa fille se fait kidnapper nous rappelle quelque chose (Taken pour ceux qui ne suivent pas), la façon dont celui-ci est construit est plutôt judicieuse.

Dès le début, on trouve les attitudes de plusieurs personnages un peu louches, et on devine que certains cachent des choses. Et pour autant, le scénario n'est pas du tout prévisible et il est fort probable que plus de nombreux spectateurs soient surpris par le dénouement.

mafieux-russe

Enfin, la morale est plutôt surprenante pour une série B de ce style. Dans la plupart de des films de ce genre, notamment Taken, la morale est plus que douteuse. Dans Tokarev, il y a une vraie volonté de réfléchir sur les actes commis dans le passé, sur la culpabilité et sur l'utilisation de la violence.

En fait, même si la réalisation est honnête, je pense que Tokarev aurait pu être un très bon film avec un plus gros budget, un réalisateur ambitieux et un casting impliqué. On se contentera d'1h30 pas désagréable. Retrouvez ce film en cliquant ici.

Bande annonce Tokarev

Laisser un commentaire