Analyse de LIFE Origine Inconnue et explication de la fin

LIFE : Scénariste Inconnu1
LIFE : Scientifiques Saugrenus1
LIFE : Plagiat Malvenu1
LIFE : Alien pour glandus1
LIFE : Scénaristique Déconvenue1
LIFE : Catastrophe Attendue...1
1

Alien comme matériel source

ALIEN-DIRECTORS-CUT-2_afficheLe plus beau cadeau qu'ai pu nous faire Ridley Scott en 1979 fut indéniablement d'apporter l'univers d'Alien au cinéma. Largement aidé visuellement par l'artiste HR Giger, il fonde les base d'un nouveau genre. Du moins, Scott va plus loin dans les thématiques : le monstre évolue ! Il se transforme à l'image d'un insecte, par étapes. C'est la toute la monstruosité de l'Alien, il est imprévisible d'imaginer ce qu'il peut devenir alors même qu'il sort de l’œuf et fait sa première victime...

LIFE Origine Inconnu pompe allègrement dans ce standard de la Science Fiction, mais sous la forme de l'incubation du monstre en laboratoire. La cellule microscopique grandit au contact du glucose et de conditions atmosphériques plus favorables à la vie. Sans aller dans la révolution physique que connait l'Alien de Ridley Scott, le martien Calvin mute et grandit. Les deux monstres ont cela en commun : leur première forme est loin d'être leur dernière !

Mais c'est loin d'être le seul point commun entre les deux aliens. Ils sont tous deux de redoutables chasseurs, de formidables tueurs et les humains sont particulièrement vulnérables à leurs attaques. Imprévisible, Calvin le martien frappe de différentes manières. Il sait aussi se déplacer pour dans le vaisseau par les canalisations, les zones cachées. Encore une fois, la similitude avec le film Alien est frappante.

On pourrait parler de plagiat tant la construction du film, le monstre présenté, son évolution et la manière dont il pourchasse et tue les humains est semblable à Alien. Est-ce un "tribute" ? Ou simplement un aveu de faiblesse de la part des scénaristes, ne cherchant pas à creuser leur propre histoire ? Non, car même dans la mise en scène, il pourrait être possible de disséquer scène par scène une copie de l'Alien de Ridley Scott...

Le réalisateur se cache souvent en interview derrière le fait qu'il connaisse Alien par cœur et qu'il existe même un easter egg dans son film... Mais force est de constater que le film entier est un easter egg...

Et si seulement les inspirations se limitaient à Alien !

Un soupçon de Gravity, et même de Predator

Poster gravityOn ne peut s'empêcher de penser au travail d'Alfonso Cuarón dès le premier plan séquence. Des astronautes qui semblent s'amuser, aux communications tantôt sérieuses, tantôt comiques, et qui s'occupent comme il ne faut bien dans une station spatiale. En ligne de fond, un petit stress sur une opération délicate. Même si les effets visuels de LIFE Origine Inconnue sont définitivement d'excellente qualité, ils rappellent largement au spectateur que le film catastrophe Gravity allait plus loin dans l'immersion.

Forcément, avec les deux pieds dans l'Alien de Ridley Scott, et à cause du Alien vs. Predator de 2004, les deux sagas mettant en oeuvre des monstres impitoyables sont intimement liés dans la culture populaire. C'est peut-être exagéré les choses, mais le gros plan sur le "visage" de Calvin le martien fait beaucoup penser à une tête de Predator, ce qui est largement accentué par l'effet "poulpe" ou "tube" qu'il peut avoir.

En tout cas, vous l'aurez compris, il n'y a pas grand chose d'original dans LIFE Origine Inconnue...

En parlant de Calvin, abordons plutôt ses origines, plus intéressantes que le film en lui-même ! Et traditionnellement, retrouvez une explication de la fin du film.

Vous avez certainement des choses à ajouter : exprimez-vous en commentaires !

1 2 3

25 comments

  1. THECUBE 20 avril, 2017 at 17:45

    Pour continuer dans le plagia, la fin a été directement pompée sur la BD DRUUNA de Paolo Eleuteri Serpieri !!! où l’on voit dans l’un des derniers tomes des humains encore vivants fusionnés avec un amas de câbles biologiques.

  2. Pascontent 22 avril, 2017 at 12:24

    J’ai vraiment admiré ta critique négative sur ce film. Tu as une capacité d’analyse extraordinaire. Je ne comprends pas que personne ne t’ait encore suggéré d’aller faire un blog sur les pokémon ou sur les pucerons en Afrique. Tu n’as vraiment pas compris la moralité que le réalisateur a dissimulé dans ce film. Si ces films sont trop poussés pour toi, tu devrais te mettre aux disney. Blaireau

  3. Aymeric 26 mai, 2017 at 00:33

    Jai jamais lu un torchon pareil..
    Autant pour parler de plagiat d alien je peux comprendre. Mais alors Predator… n importe quoi…
    Du coup n importe quel film dans l espace sera desormais un plagiat de Gravity…
    Jimagine donc que la scene de fin avec les pecheurs est un plagiat d une certaine scene de Godzilla…
    Pathétique. Faites des tests ADN histoire de verifiez que vous ne soyez pas le “plagiat” de quelqu’un d autre. **KAWAI**.
    EDIT ADMIN : bisous

  4. Jokari 3 juin, 2017 at 02:43

    Hmmm l’avez vous vraiment vu ! deja il dure environ 1h34 et Reynolds meurt tôt, c’est plutôt Gyllenhaal qui est mis en avant.

  5. Nico 10 juin, 2017 at 02:22

    Bonne critique!
    Point de vue casiment identique pour moi.
    C’est un white martian de DC.

  6. JohnnyK 27 juin, 2017 at 12:52

    Rien que l’alien et ses mutations, d’un organisme unicellulaire à un truc dégueulasse plus ou moins neuronal à taille humaine, est d’une originalité folle !
    Idem pour la fin, putain qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir une vraie fin dramatique et pas un happy ending à deux balles.
    Du coup, je trouve votre critique vraiment nulle et injustifiée.

  7. Miko 17 juillet, 2017 at 19:48

    Je ne comprends pas comment on peut avoir un avis aussi négatif sur ce film. Pour un film récent je l’ai trouvé vraiment fameux, intriguant du début à la fin avec beaucoup de suspense et d’angoisse. Je lui colle au moins un 7/10. D’ailleurs là je vais me le remater.

  8. Christopher Guyon 26 juillet, 2017 at 10:30

    Il en faut pour tous les goûts, et si tu t’interesse notamment au travail esthétique du réalisateur, c’est sur que tu peux prende plaisir à un deuxième visionnage !

  9. Gaëtan 7 août, 2017 at 15:00

    Coucou ! Qui es-tu pour te permettre de démonter ce film dont tu le dis toi-même “la mise en scène et la réalisation sont plus que correctes” ?! Critiquer un film n’est pas donner un avis subjectif, mais constructif. Je pense sincèrement que ce film est bien plus intéressant que le Alien : Convenant qui n’apporte pas grand chose de nouveau au mythe de l’Homme vs./ l’Extraterrestre. Ce que tu dis sur le film est bien plus intéressant quand tu réfléchis aux liens scénaristiques (parallèle entre Calvin et Venom…), aux améliorations des défauts, etc… plutôt qu’à des “c’est nul !” ou “c’est vraiment pourri” dont on a strictement rien à foutre ! Sinon, à part ça, ton blog n’est pas déplaisant ! 😉

  10. SSJBL 24 février, 2018 at 23:40

    Je pense pas que même un enfant de 5 ans aurait pensé à la débilitée sur le parallélisme avec venom … c’est aberrant. J’ai halluciné en lisant cet article, as tu réellement vu le film prédator ?
    Peut-être n’as tu tout simplement pas compris le film ..

  11. Rebelle 10 mars, 2018 at 05:55

    Après 40 minutes de visionnage et d’ennui profond je te remercie pour ce blog !! Cela m’évitera de regarder l’heure restante pour une fin qui se veut prévisible… les critiques de nombreuses personnes prouvent juste que tous les goûts sont dans la nature !

  12. Lillian 10 août, 2018 at 21:49

    Ce n’est pas une critique, c’est un débit de jugements basés sur rien. “Un nouveau film fantastique/horreur ? Mais c’est un plagiat de Lovecraft ! Au voleur !”….

    Alien n’a pas tout inventé, à te lire du moment qu’il y a un alien dans l’équation c’est du plagiat (je t’invite d’ailleurs à aller revoir la définition dudit mot).

    Inintéressant et crache gratuitement sur le travail d’autrui.

    Bref il y aurait déjà tellement de critiques constructives à faire sur tes propos/ta cohérence/ton orthographe/ton “analyse” qu’il est peut-être temps de laisser les films de côté et étudier. La critique de films, au même titre qu’un critique culinaire, ça demande des connaissances en la matière et du professionnalisme objectif.

  13. linda leclerc 18 septembre, 2018 at 18:26

    j’ai trouvé ce film super et j’espère avoir une suite qui se produirait bien entendu sur terre… Il y a de l’action, du suspense, de l’angoisse, le tout est bien filmé, à recommander

  14. Thomas 26 décembre, 2018 at 23:43

    Au début de ta critique, je me demandais si c’était un troll. Ahaha, tu as bien failli m’avoir mais quand tu as parlé de Predator plus aucun doute, c’était bien un troll ;-). J’espère en revoir d’autres car tu m’as fais beaucoup rire

  15. Phoenixlechat 20 juillet, 2019 at 09:52

    On n’a jamais élevé de statut un critique. Cela fait 7 fois que je vois ce film je le trouve particulièrement réussi et immersif

Leave a reply