#EtrangeFestival2017 Critique de Tokyo Vampire Hotel de Sono Sion

tokyo_vampire_hotel_sono-sionLa 3ème journée de l'Etrange Festival 2017 est marquée d'une séance spéciale du nouveau "film" de Sono Sion. Habitué des festivals Fantastiques, le réalisateur japonais est aussi suivi d'un grand nombre de fans ! Pour preuve, la grande salle 500 du Forum des Images est REMPLIE.

Plus tard dans la soirée, le film PURGATORYO est diffusé mais nous serons moins nombreux en salle... et la critique de ce film est à lire ailleurs 🙂

Les vampires de Sono Sion : Tokyo Vampire Hotel

Réalisateur ultra-prolifique, Sono Sion sort en ce moment plus de deux films par an... Tout en sachant que Tokyo Vampire Hotel est en réalité une commande pour Amazon sous la forme d'une mini-série. Pourquoi donc sortir un film ? Probablement pour réunir sa fan base une fois de plus et proposer une oeuvre très spéciale !

Le film reprend donc 2h20 de séquences de la mini-série, incluant des séquences additionnelles et une fin alternative afin de ne pas spoiler la série.

Synopsis

Le jour de ses 22 ans, Manami va se retrouver au cœur de l'affrontement de deux clans de vampires, les Dracula et les Corvin, qui s'opposent depuis des siècles. Mais tout ceci ne lui arrive peut-être pas par hasard...

Critique du film : un condensé de la série TV pas forcément réussi

Je n'ai pas vu la série en question. Et je pense que je ne le ferais pas après avoir vu le film Tokyo Vampire Hotel.

A la fin de la séance, les applaudissements n'étaient ni immédiats ni spontanés, résonnants plutôt comme une habitude de dernière minute. D'autant plus perturbant que l'Etrange Festival est tout de même peuplé d'amateurs du genre. J'avoue ne pas avoir été emballé du tout par le film. Je tiens à préciser que je n'ai vu que The Virgin Psychics qui n'était pas un grand film mais un divertissement correct, un peu long. Pour Tokyo Vampire Hotel version cinéma, c'est encore pire !!! Le film traîne carrément en longueur, répétant de nombreuses séquences plusieurs fois et se perdant dans les délires du réalisateur qui n'a pas réussi à les partager avec moi.

tokyo_vampire_hotel_sono-sion

Dommage car sur 1h30 ça aurait pu le faire en ne sélectionnant que les scènes vraiment intéressantes et en privilégiant un scénario moins opaque. Car niveau scénario, il faut s'accrocher pour - justement - ne pas décrocher. On comprend a peu prêt qu'il s'agit d'une lutte entre deux familles de vampires, les Corvins d'un côté, les Draculas déchus de l'autre. Malgré tout, la place de Manami est très obscure. Elle qui est censée être le personnage principal se retrouve totalement oubliée de tous, au milieu d'un carnage. Il faut attendre assez longtemps pour obtenir quelques pistes de réflexions mais les quelques trouvailles disséminés dans l'histoire ne sont finalement pas d'une grande utilité.

Visuellement intéressant

Ok, visuellement, le boulot de Sono Sion claque. Les scènes de massacres et/ou de combats sont vraiment cool et souvent déjantées. A l'image de la scène d'introduction dans le restaurant qui reste la meilleure du film. Les personnages hauts en couleurs, aux tenues courtes et sexy pour les femmes et déjantées pour les hommes ne font qu'ajouter au visuel dément. Si à cela on ajoute des centaines d'hectolitres de faux sang, certaines séquences sont vraiment réussies ! On y voit même jusqu'à une séquence clin d’œil à Scarface !

Il faudra donc s'arrêter à un simple travail d'esthétique de qualité en bilan de Tokyo Vampire Hotel alors que le potentiel était bien plus important. Vous me direz que le film n'est qu'une anecdote à côté de la série qui se veut le résultat de tout ce travail.

tokyo_vampire_hotel_sono-sion

Malheureusement, la lisibilité du film est juste horrible au global. Même sans vouloir chercher un sens et une logique à l'enchaînement de séquences, l'ensemble reste difficile à regarder car manque aussi cruellement de rythme.

A voir ce que le film pour obtenir comme accueil dans d'autres festivals tel que le grand Festival International du cinéma Fantastique de Catalogne.

Et en espérant que la série soit plus qu'une jolie coquille vide.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :