Quartier lointain, un manga de Jiro Taniguchi

Alpha'Art du meilleur scénario au très coté Festival d'Angoulème en 2003, Quartier lointan est le manga de Jiro Taniguchi le plus connu en France. Il a même bénéficié d'une adaptation au cinéma avec Jonathan Zaccai en 2010. Retour sur un manga qui a marqué les lecteurs français au début des années 2000 et contribué à l'essor des mangas adultes en France.

L'histoire de Quartier lointain

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir revivre son enfance ? C'est exactement ce qui arrive à un japonais de 48 ans, qui de retour d'un voyage d'affaires, fait un détour par sa ville natale, pour se recueillir sur la tombe de sa mère. Il est alors projeté dans le passé, où il revit une période importante de son enfance, tout en gardant son caractère et son expérience d'adulte. Pour la première fois, il verra ses parents avec le regard de quelqu'un à même de comprendre leurs sentiments.

Quartier lointain : la critique

Quartier lointain est un manga en deux tomes publié au Japon en 1998. On retrouve dedans ce qui fait la force des œuvres de Jiro Taniguchi : les souvenirs, la nostalgie et bien sur des séquences très fortes en émotions. A ce style s'ajoute un brin de science fiction avec le classiques problématiques suppose le voyage dans le temps et l'influence qu'il peut avoir sur l'avenir / présent.

quartier-lointain-manga

Au cours de son périple en pleine adolescence, le personnage principal revivra les moments forts de l'adolescence, ceux dont on se souvient tous : les relations avec ses amis, les cours, les premiers amours, les premières cuites... en alternant judicieusement entre humour et émotions. Surtout, il se retrouvera confronté à un évènement marquant de sa vie : Le départ pour son père, qu'il n'a jamais revu, vers une autre vie. Il tentera tant qu'il peut d’empêcher cet évènement tout en étant beaucoup plus ouvert sur les sentiments de ses parents. Lui-même, en tant qu'adulte avec sa famille et ses problèmes, se remettra en cause...

Quartier lointain est une œuvre magnifique à conseiller à tous ceux qui veulent se replonger dans l'enfance, mais également découvrir la vie dans un autre pays, une autre culture, à une autre époque. Avec Le sommet des dieux, il s'agit de l'un des mangas les plus marquants de son auteur, Jiro Taniguchi.

Jiro Taniguchi

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

3 comments

  1. Chti Suisse 10 mai, 2012 at 00:09

    Bonjour
    Je viens ici en provenance de http://www.gaijinjapan.org.
    Sympa la critique sur le Sommet des dieux
    Cela m’a donné envie de le lire.
    Je ne
    J’ai déjà lu Quartier Lointain, Le Journal de mon père, Un ciel radieux et le tome 1 des années douces.
    J’aime beaucoup son style sobre et émouvant.

    Je viens d’ailleurs de regarder Quartier Lointain (le film français).
    Pas mal. On y voit d’ailleurs Jiro Taniguchi (qui apparait brièvement à la fin).
    C’est une bonne retranscription / transposition.
    Les acteurs sont pas mal mais il y a je ne sait quoi qui n’arrive pas à m’émouvoir autant que le manga.

    Merci pour le blog … je m’abonne et au plaisir de lire d’autres critiques

Laisser un commentaire