Les Cinémas Gaumont Pathé suppriment la 3D et l'IMAX de l'abonnement tout sauf intégral

Dans la guerre (impitoyable) qui oppose les défenseurs de la carte illimitée UGC contre celle de Gaumont Pathé (encore une de ces guerres sans réels fondements, mais terriblement partisane), j’ai été durant longtemps (bien plus de 10 ans) du côté Gaumont Pathé.

Gaumont_patheGaumont Pathé, 1er sur l'IMAX, la 3D et Dolby

Pourquoi ? Tout simplement car l’exploitant allait selon moi dans le sens de l’histoire. Des salles en bon état, l’adoption des nouvelles technologies qui rendent le cinéma plus immersif (Dolby Atmos, 3D avec la sortie d’Avatar, IMAX…) et aussi de la technologie en support de l’expérience utilisateur (application mobile plutôt fonctionnelle, billets dématérialisés, choix des sièges...). Et force est de constater que tout cela fonctionnait bien, était très « customer centric » et savait satisfaire le geek cinéphile en moi. Et ce d'autant plus avec l'ouverture de plus de cinémas IMAX en France (et Dieu sait que c'est certainement l'une des meilleures technologies à date).

L’année dernière, le 5 octobre 2016 exactement, l’exploitant enfonçait le clou avec le nouveau Pass Intégral. Pourquoi intégral ? Tout simplement car il intégrait dans son offre les places 3D et IMAX. Ainsi, on pouvait en toute sérénité aller voir n’importe quel film, n’importe quand, et dans les meilleures conditions possibles. A cela s’ajoutait quelques bonus, comme des places cadeaux pour inviter des potes et autres petites joyeusetés.
Face à ce forfait, j’étais alors conforté dans mon opinion que Gaumont Pathé allait dans le bon sens. Plus de digitalisation, mais aussi plus de services.

pass_integralCar aujourd’hui, le consommateur de cinéma illimité est avant tout à la recherche de services. Face à une concurrence qui se tient dans un mouchoir de poche en terme de coûts, la différentiation entre exploitants dans une grande ville se joue là-dessus (oui, celui qui paye plus de 20€ par mois pour du cinéma en illimité n’est que rarement un smicard). Ce Pass Illimité était donc un coup de masse puissant dans ce sens, allant en plus dans la voie de la simplification (un forfait : toutes les séances).

Le cinéma moins cher...pour celui qui ne voit que des films en 2D

Sauf que… sauf que… après même pas un an de Pass Illimité (et une communication massive autour de ce dernier dans les cinémas), Gaumont Pathé fait marche arrière et présente maintenant le CinéPass. Qu’est-ce-donc que ce CinéPass que Gaumont Pathé me vante dans ma boîte mail aujourd’hui ?
cinepassLe premier argument choc : « un abonnement au cinéma encore moins cher ! ». Ok, je dois avouer que c’est toujours appréciable de payer moins cher. Cependant, j’ai toujours un doute sur les conditions. Car ce qui est de qualité a forcément un prix, et rogner sur les prix…malheureusement indique souvent une baisse de qualité (regardez autour de vous, c’est souvent vrai). Du coup, on découvrira donc :

  • l’arrêt de la fourniture gratuite de 4 paires de lunettes 3D par an. Certes, c’est pas ça qui nous avait fait choisir l’enseigne, n’empêche que c’est pratique quand on se pointe au cinéma après le boulot et qu’on se rend compte qu’on a laissé toutes ses paires à la maison.
  • l’arrêt des places anniversaire. C’est vrai que j’ai plus d’amis maintenant, c’est plus simple.
  • l’arrêt de la validité du pass sur les retransmissions d’évènements culturels. De toute façon, c’est mieux d’aller au MET ou à la Comédie Française que de les voir au cinéma. Tant pis pour ceux qui voulaient élargir leur culture.
  • l’arrêt de l’accès aux séances 3D et IMAX. Euhhh… pardon ? Non, car ne plus aller voir des oeuvres culturelles et laisser ses amis sur le caniveau devant l’entrée, ça passe encore, mais maintenant, on ne voit plus les films dans les bons formats. Car les Marvel en 3D, tout comme un Transformers 5 et Dunkerque en IMAX ont été fait pour ces formats !

... soit 10% d'augmentation pour un utilisateur urbain

Plus sérieusement, l’enseigne Gaumont Pathé décide donc de passer du Pass Intégral à 23,50€/mois au CinéPass qui donne accès uniquement aux séances en 2D à 19,90€… au revoir donc la logique de services.
Mais en plus, les suppléments à payer sont cotons ! 3€ pour la 3D, 6€ pour l’IMAX. Effectuons un petit calcul mathématique simple sur l’année en cours (prenons d’octobre 2016 à septembre 2017).

  • Nombre de films vus au cinéma : 65
  • dont en 3D : 13
  • dont en IMAX : 5

Le tout pour un total de 12 mois à 23,50€ soit 282€.
Avec la nouvelle formule CinéPass, nous arrivons donc à 307,80€ (12 mois à 19,90€, 13 suppléments 3D à 3€ et 5 suppléments IMAX à 6€). Soit un petit 10% d’augmentation. Le tout sans inviter d’amis, ce qui a été fait facilement une dizaine de fois (on pourrait donc rajouter 10 places de cinéma au tarif standard à ce calcul).

imaxVous l’aurez compris, dans mon cas (qui n’est pas un cas isolé, de nombreux abonnés dans les grandes villes doivent s’y retrouver), ce changement de forfait se montre donc totalement aberrant financièrement pour l’abonné (mais au poil pour l’exploitant).

Un retour en arrière qui peut faire mal aux cinémas Gaumont et Pathé

Du coup, pourquoi Gaumont Pathé fait-il ce choix de forfait totalement à contrepied de ce qui faisait la force de l’enseigne ? En un changement simple, Gaumont Pathé change radicalement d’axe et quitte le chemin pourtant positif qui était le sien, allant vers plus de simplification et une meilleure expérience pour les cinéphiles. Serait-ce lié au désengagement de Gaumont qui a été annoncé en début d’année ? C’est très possible, cependant, avec une telle stratégie, il y a fort à parier que Pathé prend un grand risque face à l’enseigne concurrence UGC. UGC qui, notamment avec MK2, reprend du poil de la bête sur la manière de plaire à la clientèle urbaine cinéphile. N’oublions pas non plus que beaucoup de salles à Paris acceptent les deux cartes (la liste ici).

cartes_ugc_gaumontEn tout cas, le changement n’aura pas été indolore pour Gaumont Pathé qui a eu le droit à une rafale de commentaires insatisfaits de ces changements sur les réseaux sociaux, une pétition ayant même été mise en place pour revenir au forfait Intégral (accessible ici).

Pour ce qui est des auteurs d’Oblikon et leurs camarades, après plusieurs années de fiers et loyaux services pour Gaumont Pathé, nous allons prévoir pour novembre 2017 d’aller voir ailleurs, du côté de l’exploitant du cinéma des Halles… visiblement, l’avenir risque de ne pas être si rose pour Pathé…

%d blogueurs aiment cette page :