Au Service Secret de Sa Majesté de Peter Hunt (1959)

Unique James Bond avec George Lazenby, Au Service Secret de Sa Majesté divise : Déchet pour les uns, meilleur de la saga pour les autres. Alors, quelle est l’opinion d’Oblikon ?

Synopsis

L'agent secret James Bond est appelé à la rescousse pour mettre un terme aux malversations de Blofeld. Ce dernier tente de mettre au point un virus qui mettrait un terme à toute vie végétale sur la planète.

Critique

Annonçons-le de but en blanc, Au Service Secret de Sa Majesté est particulièrement désagréable à voir. George Lazenby n’a clairement pas le charisme d’un Sean Connery (à tel point qu’on est obligé de lui faire référence avec cette petite phrase avant le générique : « Ce ne serait jamais arrivé à l’autre gars »). Mais ce n’est pas la seule chose dérangeante dans le film. Non, le film présente de nombreuses lacunes scénaristiques qui le rendent ridicule : James Bond traite avec la mafia corse de manière ouverte, il est enfermé dans une cellule qui possède une sortie visible (si si…), Blofeld – à la tête du SPECTRE – pourchasse lui-même James Bond à ski, Bond et Blofeld qui d’ailleurs mettent du temps à se reconnaitre (alors que ce sont des ennemis jurés). Bref, difficile à acheter pour le spectateur.

au_service_secret_de_sa_majeste_on_her_majesty_s_secret_service

Et arrêtez avec ces chemises à jabots !!!

Ajoutez à cela une unité de lieu quasiment unique (le chalet Suisse de Blofeld), des scènes parfois d’une lenteur désespérantes et d’autres au contraire mal réalisées (quasiment tous les combats), et vous sortez un Bond à la limite du désespoir.

C’est d’ailleurs dommage car il y a une vraie tentative de renouveau avec Au Service Secret de sa Majesté. Première fois que Bond tombe amoureux, c’est aussi dans ce film qu’il vivra finalement son vrai premier drame : La mort de Tracy. On retrouve l’envie de renouveler le personnage qui a fait le succès de Casino Royale quelques 37 années plus tard. Sauf que Casino Royale a réussi là où Au Service Secret de sa Majesté a échoué. Et malgré quelques scènes intenses (la poursuite à ski, si l’on excepte que Blofeld pourchasse lui-même Bond), ce James Bond ne restera pas dans les annales.

1 comment

Leave a reply