Cannes 2015 : Le petit prince nous emmène vers les étoiles

Le petit prince est l'une des plus belles œuvres littéraires du XXe siècle. Ecrite par Saint-Exupery, elle est à la fois un conte pour enfants et une oeuvre philosophique et poétique, longtemps considérée comme inadaptable. Le réalisateur Mark Osborne (Kung Fu Panda) a quand même tenté le coup. Prévu dans les salles le 29 juillet 2015, ce film d'animation est présenté hors compétition au Festival de Cannes.

Synopsis

C’est l’histoire d’une histoire.
C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes.
C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi.
C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

TheLittlePrince

Critique du film

Le Petit Prince, il faut le dire, est quand même un sacré projet casse gueule. L'oeuvre est mythique, complexe et beaucoup de gens ne toléreront pas la moindre liberté. On peut donc le dire tout de suite, ce Petit Prince ne plaira pas à tout le monde ! En plus de l'histoire telle qu'on la connait (bien que décousue), la scénariste Irena Brignull et le réalisateur Mark Osborne ajoutent une intrigue complètement inédite et beaucoup plus traditionnelle. Doit-on pour autant crier au loup ? Le Petit Prince est-il un échec artistique ? NON !

Qu'en est-il de l'aspect visuel global du film ? Soyons honnêtes, on sent, hélas, un manque de moyens par rapport à d'autres films d'animation bénéficiant d"un certain confort financier. Les décors manquent de détails voir, pire, font parfois un peu vides, surtout dans le dernier acte du film qui n'est, franchement pas très joli. Les personnages restent dans l'ensemble bien faits et c'est de même tout à fait regardable ! Pour ce qui est du choix de la Stop Motion pour raconter les passages du livre, c'était, il faut l'avouer un parti-pris assez risqué, qui, pour le coup, s'avère totalement payant ! Ces séquences sont envoûtantes et ont un cachet unique, par rapport au reste du film mais aussi par rapport à ce qu'on peut voir chez la concurrence.

le-petit-prince-de-mark-osborne

Pour ce qui est de l'histoire, les éléments ajoutés à l'oeuvre sont certes assez classiques mais s’intègrent bien aux thèmes de l'oeuvre tout en étant dans l'ère du temps. Les messages délivrés aux enfants sont plutôt positifs et on ressortira du film avec le sentiment de leur avoir montré un film intelligent plutôt qu'une idiotie sans âme. L'esprit du livre est là et la vulgarisation ne vient pas ruiner les ambitions de l'oeuvre. Au contraire, celle-ci s'avère plus accessible aux petits. Déjà évoqué plus haut, le dernier acte est hélas un peu raté, malgré quelques belles idées et séquences, la mayonnaise ne prend pas totalement.

Hans Zimmer, de son coté, confirme son grand retour en forme créatif et signe une magnifique Bande Originale, très envoûtante et qui contribue elle aussi à nous transporter dans ce monde onirique. La compositeur signe plusieurs morceaux très agréables à écouter, parfois poétiques, parfois un peu plus épiques, mais toujours très réussis.

Au final, cette adaptation n'est pas l'égale du chef d'oeuvre de Saint-Exupery, ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais ce n'est pas un raté non plus. C'est un beau complément qui encouragera petits et grands à rêver un peu plus.

Laisser un commentaire