Critique Deadpool de Tim Miller

Deadpool, s'il est méconnu du grand public, reste l'un des personnages préférés des lecteurs assidus de Marvel. Encore plus drôle que Spiderman, mais nettement plus violent et irrévérencieux, le personnage séduit par son impertinence et sa liberté de ton. Après une première apparition catastrophique dans le film Wolverine (déjà sous les traits de Ryan Reynolds), le voici de retour avec son propre film, qu'on nous a promis fidèle au personnage et à l'oeuvre. Alors, pari réussi ?

Synopsis

Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.

Critique du film

deadpool-gallery-03-gallery-imageDepuis plusieurs mois, on nous promet que cette adaptation sera fidèle à l'esprit du personnage, et, ne tournons pas autour du pot, elle l'est. A titre personnel, j'ai surtout suivi les aventures de Deadpool dans le cadres des Events annuels Marvel comme Civil War et House of M. Et honnêtement, ses aventures étaient les plus agréables à suivre. Elles sortaient du moule Marvel que je qualifierais "d'insipide" et assez redondant. Et avec le film (produit par la Fox), c'est un peu la même chose qu'il se produit.

Les films Marvel sont plutôt insipides et sans surprises. Pour tous ceux qui connaissent Deadpool, le film ne sera pas forcément une surprise mais une satisfaction. Pour les autres spectateurs, vous risquez d'être surpris par le ton du film et le caractère très particulier du personnage. Deadpool est une sorte de Spiderman trash. Il passe son temps à faire de l'humour durant les combats. Sauf qu'il ne se prend pas du tout pour un super héros, et on peut le dire ouvertmeent, a quelques troubles psychologiques (moins marqués dans le film toutefois). Wade Wilson / Deadpool est irrévérencieux, violent, terriblement revanchard, et se contrefiche pas mal des notions de bien et de mal. C'est ce qui l'amène à se retrouver confronté, en plus du bad guy dont il veut se venger, à Colossus et son apprentie.

deadpool1-gallery-image

Les seconds rôles sont d'ailleurs plutôt solides. Certes, le film est un "deadpool show", c'est ce que voulaient voir les fans, mais les scénaristes n'en oublient pas l'essentiel : des personnages secondaires suffisamment étoffés, des scènes d'action spectaculaires (à défaut d’être réellement ambitieuses) et une intrigue efficace... qui devrait même ratisser au-delà des fans du personnage. Cette intrigue, entre Origin story, histoire de vengeance et romance est certes convenue, mais la narration complètement chamboulée au montage, l'humour et le charisme des personnages nous permettent d'adhérer.

Les fans seront ravis des nombreux clins d’œil à l'univers Marvel et à un personnage en particulier. On se mets même à rêver d'un crossover qui serait, sur le papier, potentiellement jouissif, si une suite était mise en route.

Pour ceux qui aimeraient approfondir le personnage, la rédaction vous recommande tout particulièrement deux œuvres : Deadpool par Joe Kelly et Il faut soigner le soldat Wilson.

Bande annonce

1 comment

Laisser un commentaire