Critique Don Jon de Joseph Gordon-Levitt

Don Jon est le premier film de l'acteur Joseph Gordon-Levitt en tant que réalisateur. Projeté il y a un peu moins d'un an lors du festival de Sundance, cette anti-comédie romantique a déjà très bonne réputation. Le film est-il à la hauteur de sa bande annonce et des bruits de couloir ?

Synopsis

Jon Martello est un beau mec que ses amis ont surnommé Don Jon en raison de son talent à séduire une nouvelle fille chaque week-end. Mais pour lui, même les rencontres les plus excitantes ne valent pas les moments solitaires qu’il passe devant son ordinateur à regarder des films pornographiques. Barbara Sugarman est une jeune femme lumineuse, nourrie aux comédies romantiques hollywoodiennes, bien décidée à trouver son Prince Charmant. Leur rencontre est un choc, une explosion dans la vie de chacun. Bourrés d’illusions et d’idées reçues sur le sexe opposé, Jon et Barbara vont devoir laisser tomber leurs fantasmes s’ils veulent avoir une chance de vivre enfin une vraie relation…

Critique du film

Ne tournons pas autour du pot, le film est une belle petite réussite. Si la bande annonce dévoile beaucoup de choses, elle trompe aussi un peu le spectateur et le film réservera son lot de surprises. Dans un premier temps, tout semble en effet suivre les clichés et les grands codes de la comédie romantique à l’américaine : Une belle rencontre, un problème qui met le couple en péril, l'homme qui essaie de changer.... bref, vous connaissez 🙂

Le film va tout de même réussir à déjouer toutes ces facilités pour proposer une vision alternative. Pas de comparaison frontale entre les comédies romantiques et les pornos comme on pouvait l'espérer, mais une belle relecture de la vie de couple, les sentiments et les envies d'un individus. Est-ce pour autant l'anti comédie romantique tant attendue ? Pas totalement non plus. On pourra en effet reprocher un parti pris un brin macho. Le réalisateur semble constamment hésiter entre signer une comédie romantique juste et la première comédie romantique pour hommes. Au final, le film penche un peu plus vers cette deuxième solution. Les hommes y ont le bon rôle. Une très bonne idée en soit, malgré le machisme sous-jacent.

Coté mise en scène et montage, Joseph Gordon-Levitt montre qu'il sait ce qu'il fait. Le résultat, sans être grandiose, est très maitrisé et dynamique. Le montage et la voix off rappellent aussi Pain And Gain, le dernier Michael Bay. Enfin, niveau interprétations, on sent que les acteurs se font plaisir. Joseph Gordon-Levitt redore son blason après le désastre qu'il était dans The dark knight rises et récupère tout le capital sympathie qu'on lui prêtait auparavant. Scarlett Johansson, elle, s'amuse à jouer de son image d’icône sexy parfaite et nous fait redescendre sur terre. Après tout, une fille comme ça ne nous fera jamais de... et peut se révéler être une garce.

Don Jon est au final un film très réussi, et, d'une certaine manière, la première vraie comédie romantique pour mecs. Ce n'est pas rien pour un premier essai derrière la caméra.

Bande annonce du film

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

2 comments

  1. frOgOne 26 décembre, 2013 at 00:41

    Certainement pas le film de l’année. De bonnes idées, notamment sur la comparaison porn/comédies-romantiques, mais cela ne va pas assez loin ! Le filon aurait mérité à être exploité plus en profondeur.

    Je trouve que le film tourne un peu en rond et reste assez prévisible sur l’ensemble. Scarlett est tout de même bien sympathique dans son rôle totalement assumée (j’ai noté une série de photos très auto-critiques!). Le caméo de Tatum m’a fait poiler ! Gordon-Levitt est convainquant.

    Je suis d’accord avec Chris, dans la construction, ça ressemble beaucoup à Pain & Gain, surtout les séances de muscu et les potes =)

Leave a reply