Critique du film Les Chevaliers du Zodiaque : La Légende du Sanctuaire

Les héros de notre jeunesse sont de retour au cinéma ! Après Albator il y a deux ans, c'est au tour des Chevaliers du Zodiaque de se voir à l'affiche de nos salles obscures. Retour en enfance réussi ?

Synopsis

Au commencement, il y avait une Déesse chargée de protéger la Terre, Athéna. Gardienne de l'équilibre, elle fut cachée des Forces du Mal.Quand sa vie est menacée, Seiya et les Chevaliers de Bronze endossent leurs armures. Ce sont les Protecteurs d'Athéna, les Chevaliers du Zodiaque. Pour sauver leur Déesse et l’avenir de la Terre, ils vont devoir atteindre le Sanctuaire du Grand Pope et y affronter sa légendaire armée des 12 Chevaliers d'Or. La plus grande bataille des Chevaliers du Zodiaque débute aujourd'hui.

Critique

affiche_chevaliers_du_zodiaque_legende_sanctuaireLa première chose qui frappe dans ce remake des Chevaliers du Zodiaque, c'est l'animation. A première vue brouillons, les personnages et armures sont en fait parfaitement restitués, reconnaissables et novateurs. On reconnaît les personnages malgré leurs nouveaux looks (même si les néons sur les armures n'étaient vraiment pas obligatoires) et les scènes de combats sont plutôt jouissives pour les fans.

Autre point étonnant, le doublage français de Hyōga et Shiryū sont particulièrement réussis, et on se rends compte que Pierre Lognay (pour le Chevalier du Dragon) et Alexandre Crepet (pour le Chevalier du Cygne) ont tout fait pour coller aux intonations données dans la version "historique" par Marc François. Les plus jeunes ne le sentiront pas, mais les "anciens" apprécieront vraiment cette continuité.

Cela étant dit, allons maintenant sur le point le plus épineux du film : sa narration. Loin d'être déplaisante dans l'absolu (tout se déroule assez vite, et le spectateur n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer), les fans hurleront certainement à l'outrage. Effectivement, on ne peut pas raconter une histoire de 73 épisodes de 20 minutes (soit près de 1 500 minutes soit un peu plus de 24h) en 1h30. Et le bat blesse quant il s'agit des affrontements entre les Chevaliers de Bronze et les 12 Chevaliers d'Or.

Certains combats sont assez fidèlement retranscrits (la Maison du Bélier, du Taureau...), d'autres sont simplement ignorés (on ne voit même pas la Maison des Gémeaux, et Aphrodite des Poissons a le droit à 2 minutes à l'écran), et certains sont dramatiques. Les fans seront terrifiés de voir le nouveau Masque de Mort encore plus pitoyable que dans le dessin animé, et attristés de ne faire qu'entrevoir Shaka, Shura ou Camus. Le point d'orgue est la quasi inexistance d'Ikki (Chevalier du Phoenix) qui est complètement transparent.

seiya_la_legende_du_sanctuaire_chevalier_zodiaqueDe la même façon, en 1h30, il est impossible de parler de toute la phase de formation des Chevaliers qui arrivent déjà opérationnels face à Athéna.

Vous l'aurez comprit donc, les fans seront donc partagés entre la joie de retrouver leurs héros, un arc narratif assez fabuleux, mais une compression telle de l'histoire qui la rends finalement moins prenante. Il y a moins d'émotions, plus de combats, et on ressort donc mi-figue, mi-raisin de cette projection.

En conclusion, les Chevaliers du Zodiaque : la Légende du Sanctuaire est un film destiné aux fans ou à ceux qui veulent découvrir l'univers mythique de Saint Seiya, sans forcément investir dans 24h de visionnage.

2 comments

  1. darth2602 1 mars, 2015 at 14:39

    ma conclusion est inverse : le film s’adresse a tous sauf au x fans qui pour certains vont en faire des syncopes tellement il est irrespectueux du matériel original… pour moi ce film est une opération marketing malhonnête, un truc fait pour gagner de l’argent très vite (en trompant les fans) la première semaine puis qui risque fort de s’écrouler dès la seconde semaine avec un bouche a oreille désastreux – sans doute l’une des pires adaptation de manga au cinéma depuis Albator.

  2. Tom Delanoue 1 mars, 2015 at 17:49

    C’est certain que le film ne fera pas des millions, et qu’il va s’écrouler dès la 2e semaine…d’ailleurs, ce week-end, il n’y avait que des fans dans la salle…

    sauf qu’à la fin du film, ils étaient tous d’avis assez similaire à celui exprimé dans la critique.

    Cela étant dit, je comprends tout à fait que l’on puisse le trouver irrespectueux…mais que dire alors du viol de la licence avec Saint Seiya Omega ?

Leave a reply