Critique du biopic Hitchcock

Formaté pour et pourtant ignoré par les Oscars, le film Hitchcock mérite-t'il quand même qu'on s'y attarde, ou s'agit-il d'un biopic sans ambition ?

Synopsis

Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : PSYCHOSE.

Hitchcock souffre d'un grand mal : la surenchère ! Pas en effet spéciaux, mais plutôt en terme d'intrigues. La ou le maitre Alfred Hitchcock s'appuyait souvent sur des intrigues très simples, qu'il rendait fabuleuses par sa mise en scène, Hitchcock, le biopic, multiplie les thématiques.

Pourtant, le film commençait très bien. Plutôt que de reprendre le format classique du biopic, de l'enfance jusqu'à la mort, le film se focalise sur une période courte de la vie d'Hitchcock : La création du film Psychose. Une très bonne idée renforcée par un autre choix : Dans la première partie, le film semble plus se focaliser sur la création et ce qu'elle implique, suppose dans la vie d'un homme. On découvre comment et pourquoi il fait ses choix, quelles sont ses pulsions, ce qui l'anime et comment il créé, notamment sur le tournage du film. Les deux séquences sur de direction d'acteurs avec Scarlett Johansson (La voiture et la douche) sont pour le coup particulièrement intéressants. Mais le film, très vite, s'embrouille. La relation d'Hitchcock avec sa femme prend de l'ampleur et une tournure bien trop banale. Il en est de même avec la création du film, qui n'offre plus de moments forts.

De même, les performances d'acteur n'ont rien d'inoubliable. Tout le monde fait bien son boulot mais personne ne semble au sommet de sa forme.

Scarlett Johanson dans Hitchcock

Au final, Hitchcock est, malgré son sujet et quelques parti-pris intéressants, un Biopic ultra-classique. C'est dommage, et le niveau de qualité de l'ensemble n'est même pas suffisant pour plaire aux différentes académies de récompenses. Une œuvre bien loin de rendre hommage au génie d'Hitchcock.

Laisser un commentaire