Critique Les Infidèles avec Jean Dujardin

Après sa consécration aux Oscars, Jean Dujardin revient sur nos grands écrans avec un film à sketchs : Les Infidèles.

Film de potes, Les Infidèles est un enchaînement de sketchs plus ou moins réussis, mais jamais mauvais, tournant autour du thème de l'infidélité, masculine en grande partie, mais aussi féminine. Même si la comédie semble être un fil rouge le long du film, jamais le sujet n'est traité avec légèreté. Entre deux séquences parfois émotionnellement très chargées (le passage avec Alexandra Lamy et Jean Dujardin, réalisé par Emmanuelle Bercot est juste poignant), on retrouve toujours un clip parfois très court mais profondément drôle pour détendre l'atmosphère.

Un peu comme un bon album musical, le film est particulièrement bien construit afin que le public se plaise et ne sois jamais inconfortable dans son siège. Je ne dis pas que tout est réussi : autant les sketch avec Alexandra Lamy et Guillaume Canet sont excellents, autant le sketch Lolita est assez transparent et celui de Michel Hanazavicius souffre de quelques longueurs. Mais tout s'enchaîne bien.

lamy-dujardin-les-infideles

Une mention spéciale au sketch ouvrant et fermant le film, réalisé par les deux potes Dujardin et Lellouche. On sent que nos compères y prennent du plaisir, font ce qu'ils veulent, et par là même nous font passer un vrai bon moment. La séquence finale à Las Vegas est un pur plaisir complètement déjanté qui ne peut que nous ravir.

De bons acteurs, des prestations à hurler de rire (je ne verrai plus Guillaume Canet avec un chien de la même façon) ou parfois au bord des larmes (pour la troisième fois, chapeau bas au couple Lamy / Dujardin), les Infidèles se regarde bien, montrant les différentes facettes, plus ou moins réelles de l'infidélité,a bordées avec plus ou moins de sérieux. Pour un film qui se vit et se ressent surtout comme un "film de potes", on peut dire que le contrat est rempli.

Laisser un commentaire