Critique Polisse

Acclamé par de nombreuses critiques et renforcé par un bon bouche à oreille, le film de Maïwenn, Polisse, nous immerge dans la brigade de protection des mineurs de Paris. S'attaquant à des sujets terribles et sensibles, Maïwenn prend le pari d'embarquer dans cette aventure Joey Starr, Karin Viard, Marine Foïs ou encore Nicolas Duvauchelle. Arrive-t-elle réellement à faire fonctionner tout ce petit monde dans un film aussi ambitieux ?

Synopsis : Dans le cadre d'un reportage photo commandé par le gouvernement, Melissa va suivre la Brigade de Protection des Mineurs. Elle découvrira d'abord les différents rôles de la brigade avant de se lier d'amitié avec ces hommes et femmes. Sans véritable fil rouge, Polisse se présente plus comme un documentaire-fiction plutôt qu'un thriller policier. On suit alors différentes affaires passant par la maltraitance, le viol ou encore le crime organisé...

La pédophilie et la maltraitance sont des thèmes que le cinéma a souvent exploré. Un film comme Mysterious Skin de Gregg Akari traite le sujet en abordant une seule histoire. Maïwenn préfère brosser une série de portraits pour mieux nous montrer la variété des cas. Elle prend alors le risque de perdre l'empathie du spectateur qui n'aurait pas le temps de s'attacher aux victimes. Mais c'est le contraire qui se produit. Chaque cas amène son lot d’émotions et de questions tout en créant un rythme dans la narration. Ce rythme est d'ailleurs renforcé : Maïwenn réussit avec une aisance déroutante à basculer de la gravité au rire en un instant. Ces phases de rigolades permettant à la fois au spectateur et aux brigadiers de reprendre leur souffle devant la cruauté de certaines situations.

 

La force de Polisse est aussi de tenir l'équilibre entre les cas de la brigade et la vie privée des policiers, les deux univers influant l'un sur l'autre. On ne suit pas un policier en particulier mais l'ensemble de la brigade, ce qui permet de ne pas s’appesantir trop longuement sur un personnage ou une affaire. Cette méthode permet entre autres de tirer le meilleur des acteurs déjà cités. Si pour dire la vérité, Joey Starr dans un rôle de policier était la raison pour laquelle je ne suis pas allé voir le film plus tôt, je me suis trouvé surpris par la justesse de son jeu d'acteur et la qualité de son rôle. Mais il n'est pas le seul à se montrer bon, l'ensemble du casting sort le meilleur jeu possible et nous offre une performance troublante. Il est en effet rare de voir un public quitter une salle de cinéma dans le silence.

 

Maïwenn réussit donc à offrir au public un film juste, équilibré et troublant. Soulevant de nombreuses questions telles que l'évolution des valeurs chez les plus jeunes et nous révoltant par la même occasion devant le comportement de certains individus, Polisse se paye le luxe de ne pas avoir un seul temps mort. Une performance en soi dans le cinéma français...

 

Critique Polisse

Ce sujet a -1 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LanSharK, il y a 6 ans et 3 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #17966 Répondre

    LanSharK
    Membre

    Acclamé par de nombreuses critiques et renforcé par un bon bouche à oreille, le film de Maïwenn, Polisse, nous immerge dans la brigade de protection d
    [See the full post at: Critique Polisse]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique Polisse
Vos informations: