Critique Tron Legacy

Suite de Tron, film devenu culte au fil des années mais véritable échec commercial à sa sortie, Tron Legacy (ou Tron L'héritage) est le dernier pari fou de Disney. Le film est vendu comme une nouvelle avancée technologique révolutionnaire pour le cinéma, un an après Avatar. Le film est-il à la hauteur de telles ambitions ?

Synopsis

Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s'engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais…

Tout d'abord, si vous n'avez pas vu le film de 1982, ne vous inquiétez pas, le background du film est judicieusement expliqué par Kevin Flynn lui-même, lorsqu'il raconte une histoire à son fils pour qu'il s'endorme. Ce qui s'est passé entre les deux films est ensuite détaillé un peu plus tard.

L'intrigue a première vue très basique, contient quelques idées très bien pensées. Ainsi, sans en révéler trop, les scénaristes (Adam Horowitz et Edward Kitsis, connus pour leur travail sur Lost et le dernier Star Trek) ont mis en place quelques chose d'assez sympathique et les choses sont plus compliquées, moins noir et blanc que l'on ne peut le croire au premier abord, notamment vis-à-vis de Clu, le programme à l'image de Kevin Flynn (Jeff Bridges), son créateur. Elles auraient juste mérité d'être abordées plus en profondeur. Mais mieux vaut « être trop simple » comme peut l'être Tron Legacy, qu'inutilement compliqué comme l'étaient les séquelles de Matrix. En plus, plusieurs répliques faites pour rire font mouche et montrent clairement que les créateurs du film ne se prennent pas trop au sérieux. Ils sont fans de cet univers avec lequel ils ont grandi et ils nous en offrent une vision moderne ultra fun et éblouissante visuellement.

Le principal problème du film se situe après les 20 minutes d'introduction. Sam vient juste d'arriver dans l'univers de Tron, et on a le droit à deux scènes d'action vraiment spectaculaires. La première est très divertissante, mais la deuxième, bien qu'éblouissante visuellement et assez incroyable si on l'extrait de son contexte, commence à nous ennuyer. A ce moment là, on a beaucoup de mal à savoir en face de quoi on est et quels sont réellement les enjeux du film. Les scènes de dialogue suivantes remettront de l'ordre dans tout ca et tout deviendra plus clair pour le spectateur.


Globalement, j'ai été ébloui par le travail du réalisateur Joseph Kosinski dont Tron est le premier film ! Sa mise en scène est inspirée aussi bien dans les scènes d'action que lors de séquences plus contemplatives, visant à nous montrer l'univers de Tron dans toute sa splendeur. Le réalisateur a imaginé de nombreux plans originaux et ébouriffants, qui rappellent ce qui avait été fait il y a quelques année sur Final Fantasy 7 Advent Children.

En ce qui concerne l'utilisation de la 3D, je suis (un tout petit peu plus) mitigé. Globalement, on est très largement au-dessus de récents désastres comme Le dernier maître de l'air ou Le choc des titans, et très peu d'effets tape à l'œil à la mode dans les autres productions viennent « déranger » le spectateur. Ici, la 3D est très discrète, un peu de fumée par ci, les halos de lumière laissés par les véhicules par là… Des petits effets qui rendent encore un peu plus particulier et plus beau l'univers de Tron Legacy. Sur une ou deux séquences, hélas pas assez, on remarque également un beau travail sur la profondeur de champ.


Clu, la version jeune de Jeff Bridges était vendue comme un exploit technologique, une véritable reproduction de l'acteur tel qu'il était il y a trente ans. Malgré des imperfections encore évidentes, j'ai été assez impressionné par le rendu. Et le coté encore un peu superficiel n'est pas gênant puisqu'il s'agit d'un programme, forcément moins humain que Sam et Kevin Flynn.

Au niveau des acteurs justement, le travail est honnête, Garrett Hedlund rappelle beaucoup Jeff Bridges jeune, le duo avec celui-ci fonctionne d'ailleurs plutôt bien. On attend d'Olivia Wilde qu'elle soit jolie et à ce niveau là, on ne peut pas se plaindre du tout. Le fantasme du geek et de sa poupée virtuelle n'est pas très loin mais ca marche à fond !


Enfin, le score du film est fidèle à ce que font les Daft Punk habituellement. On adhère ou pas, mais il faut reconnaitre que leur style se marie magnifiquement bien avec l'ambiance tantôt underground, tantôt futuriste de Tron Legacy.

En conclusion, si Tron Legacy n'est pas parfait, loin de là, il s'agit d'une suite très fidèle à l'œuvre d'origine et d'un divertissement de qualité. Cette fidélité le rendra d'ailleurs peut être un peu difficile d'accès au grand public. L'histoire, elle, n'est pas extraordinaire mais tout à fait honnête, et son univers visuel est unique. Bien supérieur aux tentatives nostalgiques et surtout commerciales de Lucas avec Les nouveaux Star Wars et Indiana Jones, Tron Legacy est clairement la meilleure suite depuis Terminator 2 !

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l'intrigue et les évènements du premier Tron, réalisé en 1982 par Steven Lisberger, ou admirer les somptueux posters et trailers de ce nouveau Tron Legacy, je vous invite à consulter les pages suivantes.

Tout sur le premier Tron

Les posters et Trailers de Tron Legacy

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés !

1 2 3

21 comments

  1. mokette 18 décembre, 2010 at 14:36

    merci, critique très intéressante !
    je suis fan de sci-fi, je pense que je vais allé le voir, on verra d’ici là !

  2. Babystar 22 décembre, 2010 at 18:54

    Comme évoqué dans la critique, ce t’attends pas à de la pure SF, avec un scénario profond avec des enjeux élevés. Tron, tuy vas pour le fun, et en prime, comme c’est dans un univers SF, les scénaristes ont voulu y mettre un minimum de fond et de réflexion. C’est pas grand chose mais par rapport à beaucoup de blockbusters de ces dernières années c’est déjà beaucoup !

  3. Les héros Disney dans Tron Legacy ? | Oblikon.net 23 décembre, 2010 at 15:25

    […] Nous, ne prenez pas peur, les créatifs de chez disney ne sont pas devenus fous au point d’inclure leurs personnages les plus célèbres dans Tron Legacy, leur prochain blockbuster. En revanche, les étudiants de la CalArts (California Institute of the Arts) se sont amusés à relooker les personnages mythiques du studio Disney (Jack Sparrow, Stitch…) dans le style et les couleurs des personnages de l’univers de Tron L’héritage. Vous trouverez ci-dessous les dessins que j’ai le plus apprécié, mais il y en a plein d’autres sur cette galerie. Enfin, pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, vous pouvez lire notre critique de Tron Legacy ici. […]

  4. Stefano 30 décembre, 2010 at 12:58

    Alors je lui aller le voir en italie puisque la sortie là bas était justement hier mercredi 29 Décembre et je dois dire que je me suis ennuyé pas tout du long mais je dois avouer que je ne suis pas fan. Beaucoup de difficultés à rentrer dans le film qui selon moi est beaucoup trop noir, et j’ai personnellement trouvé que les acteurs ne sont pas trop crédibles, je ne parle pas de cette histoire qui parait vraiment invraisemblable…. Donc grosse déception, je m’attendais à être transporté il n’en a rien été bien dommage tout ça!!!

  5. Un spectateur 26 janvier, 2011 at 23:27

    Vu en avant première, en 3D Imax. N’ayant jamais vu le 1er, je ne savais pas trop où je mettais les pieds, mais j’ai très vite été happé (tout comme Sam) dans l’histoire, je découvrais ce monde en même temps que lui !
    Des images magnifiques, une 3D immersive sans vouloir en faire trop à tout prix, et une bande son démentielle des Daft Punk (j’ai même été surpris de les voir dans le film !). CLU fait légèrement synthétique mais est tout de même particulièrement bluffant.
    Par contre les 3 personnes qui m’ont accompagné n’ont pas spécialement aimé… à réserver aux geeks ? (j’ai fait attention de pas spoiler moi non plus ^^)

  6. Yan 13 février, 2011 at 01:51

    Marrant que personne ne remonte tous les petits clins d’œil sur star wars … Et pourtant il y en a une palanquée !

  7. Le trailer de la série animée Tron | Oblikon.net 3 mars, 2011 at 19:15

    […] En ressortant Tron du grenier, Disney avait en tête de développer tout un univers, avec de nouveaux films mais aussi des jeux vidéos et une série animée Tron Uprising, qui sera diffusée à l’automne 2011 aux Etats-Unis. Celle-ci racontera les évènements entre le premier volet et Tron Legacy. Un premier teaser-trailer vient d’être dévoilé et on peut dire que le résultat est très proche de l’univers visuel de Tron Legacy (voir notre critique). […]

Laisser un commentaire