#Deauville2014 : Critique du film I Origins de Mike Cahill

I origins est le deuxième film de Mike Cahill après Another earth, lui aussi présenté à Deauville il y a 3 ans. Mike Cahill nous emmène dans un monde qui mêle sciences et croyances.

Synopsis

Sur le point de faire une découverte scientifique, un médecin part en Inde à la recherche d'une jeune fille qui pourrait confirmer ou infirmer sa théorie. Le film retrace le voyage incroyable qui va relier des individus totalement différents, et prouver que la science et les sentiments ne sont pas deux univers séparés...

Critique

i_origins_yeuxLe résumé officiel est quelque peu trompeur et réducteur. Le film est un drame en trois actes, dont le premier semble à part mais est finalement très lié au dernier acte.

Le pitch pourrait être : les yeux sont-ils la fenêtre de l'âme ? Et si oui, l’œil pourrait-il être la preuve que la réincarnation existe ?

Le film part de la science et des travaux de Ian sur l’œil pour nous emmener vers une croyance fantastique, la réincarnation. Même en étant plutôt sceptique à ce genre de thème, on se laisse prendre à l'histoire et même à y croire un peu.

En effet, les personnages évoluent dans le New York d'aujourd'hui. Durant les deux tiers du film, rien ne laisse paraître que le film traite ou traitera de spiritualité/science-fiction. Effectivement, Ian est un scientifique qui travaille avec Karen et Kenny sur le gène PX6 qui permet l'apparition du sens de la vue chez les êtres vivants. Il rencontre Sofi dont il tombe amoureux. Le premier acte est donc digne de la petite comédie romantique bobo new-yorkaise. On y retrouve d'ailleurs tous les classiques, avec un côté "signes du destin" qui paraît grossier au début, mais trouve une certaine explication plus tard.

i_origins_afficheUn twist va marquer le passage du film vers une nouvelle histoire, toujours en continuité avec les expériences de Ian, mais aussi avec cette fois-ci une impression plus spirituelle, à deux pas de la science-fiction. C'est à ce moment que l'on retrouve la marque de fabrique de Mike Cahill : Les liens entre la science, la spiritualité, et la possibilité une vie meilleure ailleurs, comme ce que l'on avait vu dans Another Earth.

Le tout est bien amené, sans cependant revenir au niveau d'Another Earth. Les acteurs sont globalement bons dans leurs rôles, et l'histoire en 3 parties est bien amenée, même si finalement la première partie (l'histoire d'amour bobo de NY) empiète un peu trop sur les autres, et aurait mérité un traitement plus court.

En conclusion, I Origins est un film intéressant, à la croisée de la science et de la spiritualité, bien interprété, avec ses défauts, mais indéniablement sympathique.

Leave a reply