Etrange Festival : Confession of murder de Byeong-gil Jeong

L'Etrange festival aime le cinéma coréen et moi aussi. C'était donc avec plaisir que je me suis rendu à la projection de Confession of murder, thriller coréen et premier film du cinéaste Byeong-gil Jeong.

Synopsis

Suite à l'expiration du délai de prescription de 15 ans applicable à l'un des crimes commis par un tueur en série, un membre de la famille de sa victime se jette du haut d'un immeuble, sous le regard impuissant du détective Choi Hyeong Gu. Deux ans plus tard, un jeune homme nommé Lee Du Seok publie un livre autobiographique intitulé « Je suis le Meurtrier », à travers lequel il s'attribue la responsabilité des meurtres ayant eu lieu 17 années auparavant.

Critique du film

Confession of Murder a tous les atouts pour être l'un des nouveaux grand thrillers coréens comme on les aime tant : Un réalisateur à la maitrise technique indéniable et une idée d'intrigue on ne peut plus accrocheuse. Mais le réalisateur a également fait plusieurs choix qui déroutent et qui nuisent à l'appréciation globale du film.

Tout commence pourtant très bien. La séquence d'introduction est hyper nerveuse, la photographie superbe et la course poursuite qui s'y joue est plutôt haletante. On pense énormément à The Chaser de Hong-jin Na, un thriller assez incroyable qui avait scotché pas mal de spectateurs sur leur siège pendant toute sa durée. Mais on remarque aussi quelques effets de mise en scène, quelques effets visuels, qui laissent penser que le réalisateur ne va pas rechercher le réalisme brut. Il cherche à créer une ambiance, quitte à avoir quelques ellipses, quelques personnages qui semblent bouger un peu vite ou du sang qui gicle de façon très esthétique. A ce moment-là, on est surpris mais pas forcément dérangés.

Passée cette introduction plutôt impressionnante, le film se recentre sur le développement de l'histoire. L'aspect visuel du film est alors plus classique. L'apparition du méchant présumé, auteur du livre où il avoue les meurtres commis il y a plusieurs années débouche sur pas mal de situations. Ce personnage est très bien développé. Par certains aspects, il rappelle le méchant d'Old-Boy : il parait très jeune, est propre sur lui, sourit beaucoup et semble machiavélique. Mais est-il réellement le tueur ? Le policier chargé de l'enquête, beaucoup mois attachant et charismatique que ce dernier, tout du moins au début, va s'efforcer de le savoir. Cette histoire est plutôt bien traitée et les différents rebondissements de l'intrigue sont plutôt efficaces. Néanmoins, plusieurs éléments prennent une part importante du film et peuvent déranger.

etrange festivalEn effet, alors qu'à certains moments l'ambiance est très sérieuse, voire glauque, cela bascule soudainement vers du "too-much", de l'humour plus ou moins réussi ou des scènes d'action improbable. Dans l'une des principales scènes d'action du film, le réalisateur met en scène une course poursuite en voiture qui prouve encore sa maîtrise technique. Néanmoins, on a parfois limite l'impression d'être dans de la parodie de films américains. C'est également le cas avec certaines séquences de dialogues, notamment un début de débat totalement ridicule ou le traitement de certains seconds rôles. C'est peut être fait pour détendre l'atmosphère, mais celle-ci n'est pas assez tendue le reste du temps pour que cela soit efficace et cela ne prend pas du tout. Jouer sur la parodie peut être une bonne idée, mais le problème est que lorsque l'on ressent ça devant le film, cela ne semble pas volontaire. Je ne pense pas que le réalisateur ait consciemment voulu être parodique.

Malgré ces défauts qui "pourrissent" clairement quelques séquences du film, celui-ci reste captivant et on ne s'ennuie pas vraiment jusqu'à la fin du film. Avant que le réalisateur enchaîne sur des fins à rallonge qui viennent encore une fois nuire à la qualité globale de l'entreprise. C'est dommage, car le film se laisse regarder avec plaisir et son réalisateur semble avoir du talent. Cela reste un premier film plutôt intéressant et il faudra suivre avec attention ce que Byeong-gil Jeong va faire avec ses prochains films.

 

Bande annonce du film

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

Leave a reply