[Séries Mania] Le bureau des légendes saison 3, analyse et critique

Sueurs froides8.5
Palpitations8.5
Souffle coupé9
Griffures dans l'accoudoir8
8.5

Après avoir "binge-watché" le bureau des légendes saison 1 et 2 l'année dernière, j'ai moi aussi dû patienter UN AN avant de découvrir la saison de 3 du bureau des légendes. Mais, j'ai eu la chance de voir les deux premiers épisodes de la saison 3 au Festival Séries Mania, mettant ainsi fin à un suspens insoutenable, qui devrait depuis bien trop longtemps.

Attention, cet article contient des spoilers !

Synopsis

Forte de son succès public et critique, la série d’espionnage créée par Éric Rochant et portée par Mathieu Kassovitz, revient pour une saison 3 qui s’annonce palpitante. En effet, œuvrant pour la guerre comme pour la paix, de Bakou à Rakka en passant par la Turquie, les agents sur le terrain et dans les bureaux vibrent en secret, courent à leur perte ou accomplissent des miracles.

Critique / Analyse

Petit rappel pour ceux qui ont vu la saison 2 l'année dernière : nous avions laissé Malotru/Guillaume Debailly, otage de Daesh après avoir supprimé un des membres (Chevallier dans la saison 2), en pleine partie d'échec. Nous avions aussi quitté Marina Loiseau qui venait de survivre à une tentative d'assassinat en Iran alors qu'elle venait d'être condamnée à 100 ans de prison.

Nous retrouvons donc nos agents de la DGSE à Paris, prêts à tout pour libérer leur collègue Malotru de Daesh. Enfin presque prêts à tout... Car dans les hautes sphères, on oublie pas que Guillaume est un traître qui a oeuvré au profit de la CIA. La situation donne d'ailleurs lieu à un délicieux dialogue entre Henri Duflot et Marc Laure et leur homologue de la CIA. Donc si Guillaume revient, que va -ton faire de lui ? Quel rôle va jouer la CIA ? On comprend vite que pour les "chefs", ça arrangerait bien tout ce petit monde si malheureusement, Guillaume était assassiné par Daesh, qui plus est avec le côté martyr qui va avec.

Mais comme cela est justement dit par les Frenchies au Ricain, dans un face-à-face tendu : "On va faire comme vous : on agit d'abord et on réfléchit après."

Guillaume donc que nous retrouvons trimballé de caisse en bois en prison sommaire, parfois pendu par les pieds. Mathieu Kassovitz doit avoir l'équivalent de 4 lignes de textes en 2 épisodes, cela ne l'empêche de nous transmettre sa peur, son incertitude et malgré tout il n'oublie pas qui il est et ce qu'il ne doit surtout pas se savoir. Les scènes où l'on essaie de le faire parler afin de savoir si c'est un agent sont les plus oppressantes. Doit-il croire son geôlier qui lui avoue être du FSB ? A t-il une chance de s'en sortir ou est-ce une technique d'interrogatoire ? En ce qui me concerne, je n'ai toujours pas la réponse, et je ne sais pas si on la connaîtra.

On nous accorde deux moments de comic relief dans la série, et l'un des deux finit mal (il concerne un gentil toutou...). C'est vous dire la pression et la tension que l'on ressent durant ce début de saison.

Tout est mis en place pour le sortir de là. On retrouve même Nadia El Mansour, accompagnée de Marie-Jeanne, que la DGSE vient chercher afin de négocier la libération de Guillaume alias Paul Lefebvre via un intermédiaire qui a ses entrées chez Daesh (rien que ça!). Nadia n'est malheureusement qu'une ingrate qui ne est difficile à convaincre et sait ce qu'elle veut comme rétribution (Bon ok, elle prend quand même quelques risques). Ceci dit, ce personnage ne m'aurait pas manqué.

Dans le même temps, Sisteron s'exporte lui aussi pour une opération plus officieuse, dans le désert. Rien n'est facile évidemment, pour nos agents qui sont de plus en plus présents sur le terrain. Les scénaristes en profite pour aborder quelques thèmes forts comme la disparition de certaines populations. Même les gentils peuvent être des salauds, mais ça on le savait déjà.

Marina, elle, retourne aussitôt sur le terrain après avoir failli y passer. Ce qui devait arriver arriva. En proie de plus en plus souvent à la panique, Marina a dû mal à mener à bien les missions qui lui sont confiées. Sa mission n'a pour le moment rien à voir avec l'intrigue de Guillaume mais on peut légitimement se demander si tout ne va pas être lié au final. On a d'ailleurs droit à un caméo surprise de du Docteur Balmes.

On se demande également si cette saison 3 va tourner autour la libération de la Guillaume uniquement ou une libération rapide et le retour au pays, ou bien la libération ET le retour. J'opterai pour la dernière version. Un 50/50 me semblerait équilibré afin d'approfondir les intrigues sans nous ennuyer.

Ce début de saison est donc très prometteur, avec de grandes attentes pour la suite.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :