All the boys love Mandy Lane

All the boys love Mandy Lane est un petit film U.S. indépendant, réalisé en 2006 avec 500.000$, qui a parcouru de nombreux festivals depuis. Autant dire que sa sortie en France directement en DVD et Blu-ray le 3 aout dernier, 4 ans après sa réalisation, est une vraie aberration. Mais que vaut vraiment ce film ?

Synopsis
Mandy Lane. Belle. Pure et innocente. Une reine lycéenne en attente d'être couronnée. Depuis le début de l'année scolaire, tous les garçons ont cherché à la conquérir. Certains ont même trouvé la mort dans leur quête désespérée de cet ange texan de 16 ans.
Chloe et Red invitent Mandy à passer le week-end dans un ranch familial. Pour Mandy, c'est une opportunité de se faire de nouveaux amis. Pour les garçons présents, une chance unique de la côtoyer. Sur la route qui mène au ranch, les travaux d'approche commencent…

mandy-laneL'introduction du film met tout de suite dans le bain. On y découvre une jeunesse très bien décrite, sans repères, qui ne pense qu'à faire le fête, picoler et baiser. Vient s'ajouter à ce traitement réaliste le personnage de Mandy Lane, une fille complètement différente des autres. Elle a 16 ans, elle est belle comme un ange, ne boit pas, ne fume pas et ne baise pas. Forcément, tous les garçons craquent pour elle.

N'ayant pas vu la bande annonce et quasiment rien lu au sujet du film si ce n'est des échos plutôt favorables. J'ai commencé le film sans savoir à quoi m'attendre. De fait, les trente première minutes m'ont ravi. L'ambiance est unique et surtout je ne savais pas quelle direction le film allait prendre et j'étais captivé. Les personnages, même s'ils représentent une jeunesse détestable en apparence, sont attachants car leurs défauts, leurs frustrations, leurs peurs sont parfaitement retranscrites. Ce sont des être qui agissent stupidement parce qu'ils sont perdus. La mise en scène est efficace, retranscrivant parfaitement le pouvoir d'attraction de Mandy Lane. On en vient facilement à la désirer à notre tour. Enfin, les paysages sont sublimés par une très belle photographie.

Mais tout se gâte très vite, le scénariste ayant eu la mauvaise idée de changer complètement d'ambiance au bout de trente minutes en transformant son film en slasher saupoudré de Survival. All the boys love Mandy Lane devient alors assez insipide, lorgnant sur des films comme Massacre à la tronçonneuse, sans jamais en atteindre la portée, ou Haute tension, sans en avoir les qualités esthétiques. Même le réalisateur change le style de sa mise en scène et offre des scènes et effets semblables à tout ce que font les clippeurs qui réalisent des films d'horreur.

Le film s'avère donc très décevant par rapport aux promesses de la première partie. L'apparence et la jeunesse perdue, les deux thèmes principaux du film, ne sont pas oubliés pour autant et reviennent vers la fin du film. Mais le résultat est grotesque, sans finesse ni subtilité. Le personnage de Mandy Lane n'évoluera pas d'un iota, le réalisateur n'essaiera jamais non plus de comprendre ce personnage, de creuser un peu à l'intérieur.

Malgré cette grosse déception, tout n'est pas à jeter. Amber heard (vue il y a peu en zombie dans un flash-back de ZombieLand), est belle à tomber et semble promise à une belle carrière si elle réitère ce genre de performances. Retrouvez la bande-annonce du film et achetez le en cliquant ici.

 

2 comments

Laisser un commentaire