Astérix - Le domaine des dieux, critique du film de Louis Clichy et Alexandre Astier

Astérix et Obélix est une licence bien difficile à exploiter pour plusieurs raisons : il faut savoir rester dans les consignes imposées par Uderzo, maîtriser l'humour et le style d'écriture de feu-Goscinny tout en créant la surprise. Le dernier bon film en date reste Astérix Mission Cléopatre d'il y a 10 ans qui prenait de nombreux risques. Les diverses tentatives cinématographique entre temps furent des catastrophes... Récemment, la reprise de la bande dessinée par Jean-Yves Ferrri (scénario) et Didier Conrad (dessin) en 2013 ne montrait pas non plus d'ambition et se cantonnait à respecter les codes du monde gaulois crées par Goscinny et Uderzo.

Louis Clichy, Alexandre Astier et d'après la volonté du Groupe M6 s'attaquent donc à un monument de la culture française. Alors projet réussi ou pas ?

Synopsis

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura  séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains. : « Le Domaine des Dieux  ». Nos amis gaulois résisteront ils à l’appât du gain et au confort romain ? Leur village deviendra-t-il une simple attraction touristique ? Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César.

Critique

Astérix et le Domaine des Dieux est un épisode particulier : César dévoile ses plans dès le début, un peu comme si le méchant de James Bond expliquait dans les premières minutes qu'il allait utiliser le laser d'un satellite pour faire fondre le Pôle Nord et engloutir l'humanité. Il faut donc savoir maintenir le rythme et créer du suspense alors même que l'intrigue est connue d'avance. Au scénario, Alexandre Astier maîtrise la relecture et l'adaptation de ce classique. Très largement inspiré de la bande dessinée, les 45 premières minutes sont totalement dans le respect de l'œuvre. Puis le film prend de la distance et crée la nouveauté, l'inattendu ! Il fallait oser s'écarter de la piste de Goscinny, prendre des risques tout en contentant Uderzo chapeautant le projet. Ces écarts sont réussis et tout à fait dans la veine "Astérix" (no spoil donc on ne dira rien !). Alexandre Astier parvient avec classe à intégrer de nouveaux personnages, utiliser les codes de la BD (bagarres générales, poisson pas frais, latin, serpe d'or, Obélix "gros", les romains, entre autres...), compiler les gags et faire de nombreux clins d'œil à la saga. On notera juste un ralentissement de l'action vers la 45ème minute qui amène une petite longueur de 15 minutes largement pardonnée. De même, les gags sont épuisés et connus d'avance mais font sourire. Soyons honnêtes, la bande dessinée est tout aussi répétitive ! Le génie de Goscinny provenait surtout dans sa lecture de la société et des thèmes d'avant-garde. A ce point que cet Astérix et le Domaine des Dieux reste tout à fait contemporain dans les sujets qu'il aborde 40 ans après...

Asterix_domaine_des_dieux_personnages

Pour servir le scénario et la plume d'Astier, Louis Clichy dirige l'animation 3D vers un résultat bluffant. Plus vrais que natures, les personnages s'animent sous nos yeux comme nous ne l'avions jamais vu. La 3D apporte un volume très intéressant et encore jamais exploité sur l'aspect "rond" des personnages. Ces derniers sont particulièrement fidèles aux dessins de Uderzo. Les autres éléments de l'univers : le village, les garnisons romaines, Rome, la forêt sont parfaitement réussis et pas un seul instant on se demande si tel ou tel détail provient ou non de l'univers d'Astérix. Ce travail d'animation de Louis Clichy, qui est passé chez Pixar quelques temps, est respectueux tout en apportant un grain particulièrement charmant. Bien sûr, on est encore sur un travail de qualité différente d'un Pixar annuel, mais le budget n'est pas le même non plus ! Les quelques clins d’œils divers à l'actualité et notre monde contemporain feront bien rire.

Asterix_domaine_des_dieux_ordralphabetix

Scénario maîtrisé, très belle animation, les spectateurs ont en plus la surprise d'entendre la voix originale d'Astérix ! Monsieur Carel a en effet accepté de sortir de sa retraite pour incarner une nouvelle fois ce personnage mythique. Les autres doubleurs ne sont pas en reste dans des registres qui leurs sont propres.Guillaume Briat (Obélix), Lorànt Deutsch, Laurent Lafitte, Alain Chabat, Elie Semoun ou encore Florence Foresti ont tous des dialogues écrits pour leurs personnages/styles. On remarquera un léger manque de charisme pour César, un peu léger dans les dialogues et qui n'est pas assez méchant. Et malgré la présence de Mimine, la femme d'Abraracourcix, le film manque de personnages féminins. La femme d'Agecanonix ou carrément Falbala auraient été forts appréciés !

Asterix_domaine_des_dieux_cesar

Le bilan est tout à fait honorable pour la co-réalisation Clichy / Astier qui sort un Astérix prenant des risques et des libertés tout en évitant le film potache. Les dialogues sont amusants, l'animation est très belle et le plaisir est bien là ! Certainement la meilleure adaptation d'Astérix depuis très très très longtemps. On notera aussi une production capable de s'exporter assez facilement.

On en redemande. Alexandre Astier est prêt à recommencer l'aventure avec dans l'esprit d'écrire une histoire originale... Mais avant, il faut que les spectateurs valident l'essai ! Et vous ? Qu'en avez-vous pensé ? Retrouvez ce film en cliquant ici.

Astérix - Le domaine des dieux, critique du film de Louis Clichy et Alexandre Astier

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Coyoteuh, il y a 3 ans et 4 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #49605 Répondre

    Antoine Godbillon
    Admin bbPress

    Astérix et Obélix est une licence bien difficile à exploiter pour plusieurs raisons : il faut savoir rester dans les consignes imposées par Uderzo, ma
    [See the full post at: Astérix – Le domaine des dieux, critique du film de Louis Clichy et Alexandre Astier]

    #49973 Répondre

    trafic organique

    billet simple à comprendre, court et précis ! Merci à toi !

    #52823 Répondre

    Coyoteuh

    Merci pour ces informations, l’un des meilleurs à mon sens de la licence Astérix et une belle surprise côté réalisation hâte de le voir et si il répond aux attentes pourquoi pas un épisode inédit !

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Astérix - Le domaine des dieux, critique du film de Louis Clichy et Alexandre Astier
Vos informations: