Critique American Bluff de David O. Russell

Un an après le très réussi Happiness Therapy, David O. Russell signe une nouvelle comédie. Cettes fois-ci, l'intrigue se passe dans les Etats-Unis des années 70, période des grands scandales. Au casting, on retrouve Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, star d'Happiness Therapy, mais aussi Bradley Cooper et Amy Adams, déjà au casting de The Fighter autre film du réalisateur.

Synopsis

Entre fiction et réalité, AMERICAN BLUFF nous plonge dans l’univers fascinant de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans les années 70.
Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

Critique du film

Actrices American BluffPendant un petit moment, David O. Russell avait connu une carrière en dents de scie. Il a même connu un gros passage à vide de six ans entre le très critiqué I love Huckabees et The Fighter. Mais ce dernier film a relancé sa carrière de réalisateur de fort belle manière. Avec ce film de boxe qui s'intéressait plus aux dysfonctionnements familiaux qu'aux combats, il signait un film très réussi et plusieurs fois nommés aux Oscars.

Deux ans plus tard, il remettait le couvert avec Happiness Therapy. Il s'attaquait à autre genre, la rom-com, mais poursuivait son analyse des problématiques familiales, tout en se focalisant sur les dysfonctionnement internes de ses deux personnages principaux et de ceux qui les entourent.

Cette année, il revient encore une fois avec un film d'un autre genre. On pourrait presque parler d'un film de gangsters "à la Scorsese". Mais comme sur ses précédents films, David O. Russell impose son style et ses névroses. Avant tout traité comme une comédie, le film offre quelques magnifiques passages qui s'intéressent aux troubles habitant ses différents personnages.

Pour cela, il est porté par un casting impeccable. Si Christian Bale et Bradley Cooper sont très bons dans leurs rôles, ce sont les femmes du casting qui leur volent la vedette. Amy Adams et Jennifer Lawrence sont vraiment excellentes. Pour cette dernière, j'avais trouvé l'Oscar de la meilleure actrice un peu exagéré l'année dernière. Mais avec ce rôle, elle confirme vraiment qu'elle n'est pas qu'une actrice à Blockbusters, loin de là !

La mise en scène de David O. Russell est totalement maitrisée. Il nous plonge vraiment dans l'ambiance des 70's et signe un film rythmé, qui sait ralentir lors des moments sombres de ses personnages. Mais comme pour Happiness Therapy, tout n'est pas parfait. Si le film atteint des sommets à la fin de sa première partie, les choses retombent un peu dans la deuxième. Et comme pour Happiness Therapy, le réalisateur choisit une fin ultra-conventionnelle pour le genre, sans exploiter toutes les bonnes choses qui font son style et son univers.

Au final, American Bluff est un très bon film, très abouti, mais à mes yeux, il ne mérite absolument pas de remporter l'Oscar du meilleur film. 12 Years a slave reste mon favori absolu.

Bande annonce American Bluff

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

Critique American Bluff de David O. Russell

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christopher Guyon, il y a 4 ans et 4 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique American Bluff de David O. Russell
Vos informations: