Critique de Foxcatcher avec Channing Tatum, Steve Carell et Mark Ruffalo

La lutte n'est pas le sport le plus connu au monde, ni le plus vendeur. C'est pourtant une belle équipe qui décide de travailler à l'adaptation du récit de la vie des frères Mark et David Schultz, champions internationaux de lutte. Le discret Bennett Miller (Truman Capote, Le Stratère) se pose derrière la caméra et met en lumière Channing Tatum, Steve Carell et Mark Ruffalo.

Synopsis

Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte l’histoire tragique et fascinante de la relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte. Lorsque le médaillé d’or olympique Mark Schultz est invité par le riche héritier John du Pont à emménager dans sa magnifique propriété familiale pour aider à mettre en place un camp d’entraînement haut de gamme, dans l’optique des JO de Séoul de 1988, Schultz saute sur l’occasion : il espère pouvoir concentrer toute son attention sur son entraînement et ne plus souffrir d’être constamment éclipsé par son frère, Dave...

Critique

Foxcatcher est un bon film. Il aborde d'excellents sujets sur les relations humaines entre frères et entre un sportif et son coach. Mais il est trop long et présente un manque de rythme  qui n'en facilite pas l'accès.

La lutte est loin d'être un sujet fédérateur. Ce n'est ni du football, ni du tennis et encore moins du beach-volley féminin. Et pourtant, Bennett Miller arrive à nous transporter dans un univers inconnu de sportifs de haut niveau tout en nous faisant adhérer tout doucement au concept de la lutte. La qualité de la réalisation et surtout de la mise en scène (Prix de la mise en scène du Festival de Cannes 2014) font que le spectateur prend le temps de bien s'immerger dans le quotidien de Mark et David Schultz. Certaines scènes manquent clairement de rythme mais c'est un parti pris du réalisateur de limiter les dialogues, allonger les scènes muettes et prolonger les silences.

Foxcatcher_Channing_Tatum_Mark_Ruffalo_2

Cela fonctionne de paire avec des personnages introvertis, dont on entre profondément dans les problèmes. Le jeu d'acteur est à ce sujet excellent ! Channing Tatum démontre qu'il n'est pas simplement qu'une montagne de muscles tout juste bon à faire de la comédie. Il est très juste et presque déroutant dans son interprétation de Mark Schultz. A ses côtés, Mark Ruffalo est méconnaissable, de plus grimé en une sorte de spartiate (il ressemble étrangement à Léonidas de 300) il contrebalance parfaitement le rôle de Channing Tatum.

Autre surprise, c'est le retour de Steve Carell dans un rôle très sérieux que l'on hésite à aimer/ détester...

Foxcatcher_steve_carell

 

Le plus gros problème de ce biopic est sa durée et son manque de rythme. Avec ses 2h15, il ne parvient pas à maintenir le niveau d'attention nécessaire et aurait largement pu se passer de 45 minutes au montage, en supprimant quelques scènes redondantes. Un peu d'humour dans ce drame n'aurait pas été de trop non plus, pour rendre plus accessible ce récit. Les quelques tentatives échouent malheureusement et ne décrochent qu'un très léger sourire aux spectateurs.

Grand dommage pour Foxcatcher qui propose un génial et excellent casting au service d'une histoire originale (basée sur une histoire vraie).

Laisser un commentaire