Critique de Hitman : Agent 47

Hitman : franchise jeu-videoludesque ayant produit de nombreux titres sur consoles et PC se permet de revenir sur nos écrans, 8 ans après un premier film qui n’avait pas conquis les foules (les critiques parlent d’elles même).

Nouveaux acteurs, nouveau réalisateur. Arrivera-t-il à faire mieux que son prédécesseur ?

Synopsis

L’histoire d’un assassin génétiquement modifié pour être la parfaite machine à tuer. Sa dernière cible est une multinationale dont l’objectif est d’obtenir le secret du passé d’Agent 47 pour créer une armée de tueurs dont les pouvoirs surpasseront même les siens. Faisant équipe avec une jeune femme qui détient peut-être un secret permettant d’affronter leurs puissants ennemis clandestins, 47 fait face à des révélations étonnantes concernant ses origines et se prépare à se battre avec son adversaire le plus redoutable.

Critique

C’est en écrivant cette critique je viens de lire le synopsis du film… Rassurez-vous, le résultat est moins pire que ce que le résumé pourrait laisser croire.

L’ouverture du film nous présente l’histoire et les origines des Hitman, ce qui permet de donner la trame du film. Le créateur des Hitman (ou des Agents), le Dr.Lietvenko s’est enfuit en emportant avec lui tous ses secrets mettant ainsi fin à la fabrication de nouveaux Hitman. Pas vraiment d’originalité dans la présentation, on alterne entre schéma narratifs et flashbacks brouillons. En bref : les méchants recherchent la fille du gentil.

Le scénario du film n’offre rien d’original, la gentille recherche le gentil, les méchants veulent la trouver avant. Ce qui permet de rendre le film original, c’est qu’on arrive à douter de la position que prend l’Agent 47 dans cette guéguerre. Il est passé comme le méchant de l’histoire et progressivement devient un personnage plus neutre (après quelques péripéties).

Sur le papier, le film ne semble pas respirer l’intelligence. On sait pertinemment que le scénario  ne proposera pas grand-chose, on se demande juste ce qu’il faudra retenir du film.

Pour les mauvais points… la liste est longue, le « héros » du film, notre très cher Agent 47 a le charisme d’une carpe morte, son nemesis n’a pas plus d’arguments pour nous convaincre. Pour les acteurs il faudra revoir le casting si une suite veut être envisagée (oui oui, on nous promet une suite).

Certes c’est un film d’action, certes « Hitman » ne sonne pas aussi tonitruant que James Bond, mais  niveau dialogues, quel torture ! On nous sort les choses les plus clichés, des échanges sans vrai apport, tout ça pour n’apporter aucune amélioration. Le film n’est finalement pas pour autant si mauvais, on a le droit à de bonnes scènes d’actions avec quelques touches d’humour – l’art et la manière de tuer les méchants – qui rendent le film plus plaisant. Certaines scènes sont même bien foutues et originales, on sent qu’il y a un effort afin de garder les spectateurs éveillés et produire du nouveau. Malheureusement, on sent que le budget ne permet pas de pousser le réalisme dans les effets spéciaux, chutes des chutes des personnages/explosions de voitures pas très convaincantes…

Il faut aussi attendre les dernières minutes du film pour voir que le réalisateur se lâche totalement, on se retrouve dans une mise en scène qui mélange du Tarantino et James Bond. Et le pire c’est que ça marche ! C’est juste regrettable que ce moment de magie n’arrive que sur la fin du film. On se doute que le film n’est pas fait pour les joueurs, mais profite d’être issu de la licence pour faire quelques clins d’œil discrets (changement de costumes, posture de combat). De ce côté, rien à redire.

Il faut aussi savoir prendre du recul et se dire qu’il s’agit du premier film du réalisateur, pour moi la qualité des plans sauve l’ensemble. A voir entre potes (soirée pizza/bières), à éviter avec votre copine.

Laisser un commentaire