Critique Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare

Pour ceux qui souhaitent voir autre chose que des blockbusters ou des films d'animation durant l'été, le choix peut très vite s'avérer limité. Cette année, c'est Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare, la nouvelle comédie avec Steve Carell, qui est annoncée comme une belle bouffée d'air frais. Découvrez notre verdict ci-dessous.

Synopsis
Que feriez-vous si la fin du monde arrivait dans 3 semaines ?
C’est la question que toute l’humanité est obligée de se poser après la découverte d’un astéroïde se dirigeant tout droit vers notre planète. Certains continuent leur routine quotidienne, d’autres s’autorisent tous les excès, toutes les folies. Dodge est quant à lui nouvellement célibataire, sa femme ayant décidée que finalement, elle préférait encore affronter la fin du monde sans son mari. Il décide alors de partir à la recherche de son amour de jeunesse, qu’il n’a pas vu depuis 25 ans. Mais sa rencontre avec Penny risque de bouleverser tous ses plans.

Critique du film

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare a, sur le papier, tous les arguments pour nous plaire et s'imposer parmi les meilleures comédies US indépendantes de ces dernières années. Mais le résultat n'est hélas pas à la hauteur de films comme Little Misse Sunshine ou encore Juno.

Comme beaucoup de films en ce moment, le film choisit comme contexte la fin du monde, pretexte de base à un road-movie comme on en voit régulièrement arriver depuis les Etats-Unis. le début du film est assez drôle, et le prétexte au road-trip, bien qu'assez classique, réussit à nous embarquer dans l'aventure. Globalement le ton est très plaisant et on passe un bon moment. Hélas, le film, plutôt que de partir sur des sentiers audacieux et des choix originaux, enchaîne progressivement les clichés et le romantisme premier prix pour finir dans la mièvrerie la plus complète lors d'une scène finale particulièrement catastrophique.

keira knightley

Pour ce qui est de l'interprétation, il y a encore de quoi être mitigé. Encore une fois, on ne peut absolument rien reprocher au génial Steve Carell toujours aussi génial dans un rôle très proche de ceux qu'il a l'habitude jouer. En revanche, la prestation de Keira Knightley est complètement désastreuse. Sans avoir montré un talent hors-normes, l'actrice a toujours assez bien joué dans ses films. Dans celui-ci, elle joue faux et surjoue tout le long du film et n'arrive à aucun moment à rendre crédibles ni attachant son personnage...

Au final, le film devrait vous faire passer un moment sympathique durant la plupart des séquences, mais son final raté devraient vous laisser un petit gout désagréable...

Critique Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christopher Guyon, il y a 5 ans et 9 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare
Vos informations: