Critique Le loup de Wall Street de Martin Scorsese

Martin Scorsese est un réalisateur exceptionnel, personne ne peut vraiment le contester. Mais même si ses précédents films Shutter Island et Hugo Cabret ont été bien accueillis, nous sommes loin des chefs d’œuvres de sa première partie de carrière. Avec Le loup de Wall Street, énième film sur la finance et les dérives des traders, le réalisateur a-t'il une chance de retrouver les sommets ?

Synopsis

L’argent. Le pouvoir. Les femmes. La drogue. Les tentations étaient là, à portée de main, et les autorités n’avaient aucune prise. Aux yeux de Jordan et de sa meute, la modestie était devenue complètement inutile. Trop n’était jamais assez…

Critique du film

Soyons honnêtes, contrairement à beaucoup de personnes, je n'étais pas emballé outre mesure par la bande annonce du film. Certes elle était efficace, mais je craignais voir un énième film de traders qui n'apporterait pas grand chose en plus. Sur ce point, je n'avais pas forcément tort. Les dérives de ce milieu là, on commence à les connaitre grâce à des films comme Wall Street bien sur, mais aussi le très bon Margin Call.

Néanmoins, il y a un aspect qui différencie fortement Le Loup de Wall Street de ces précédents essais. Ici, le personnage principal est le pourri de l'histoire. C'est celui qui fout la merde, celui qu'on est censés détester que l'on va suivre du début à la fin. Du coup, il est très facile de faire le rapprochement avec certains des précédents films de Martin Scorsese comme Les affranchis et Casino. Le film, par de nombreux aspects, rappelle en effet ces deux films. On y retrouve soif de pouvoir, drogues, belles femmes et bien sur après une ascension foudroyante, une descente aux enfers assez terrible.

Jordan BelfortMais Martin Scorsese ne se contente pas de faire du neuf avec de l'ancien. Il livre une film typiquement "Scorsesien", certes, mais aussi très différent de ce qu'il avait fait avant. Ainsi, même s'il s'agit d'un biopic, le film a de très nombreux moments de pure comédie. L'univers du film est déjanté, les personnages décrits se sont permis tous les excès et cela offre plusieurs moments très cocasses. A coté de cela, il s'est aussi permis une liberté "sexuelle" qu'on ne lui connaissait pas. Alors que des rumeurs évoquaient des censures afin de rendre le film accessible au grand public, il n'en est rien, en tout cas pas dans la version de trois heures qui sort en France. Jordan Belfort (le personnage principal du film) et sa clique ont baigné dans le sexe durant toutes ces années de débauche, et cela se voit à l'écran ! Tout n'est pas parfait bien sur. Le film durant trois heures, il y a ici ou là quelques petites longueurs, mais cela reste peu prononcé. L'un des rares aspects ou l'on pourra trouver le film inférieur à ses ainés Les affranchis et Casino, c'est peut être la mise en scène. Ici, pas de plans séquence ou autres effets de mise en scène magistraux. On reste beaucoup plus classique et "efficace". C'est dommage.

Quoiqu'il en soit, je ne vois pas comment ce film ne deviendrait pas culte. Les séquences "over the line" sont très nombreuses et je ne peux même pas essayer de calculer le nombre de répliques et autres punchlines qui vont marquer les spectateurs. Ces textes sont bien sur portés par un excellent casting d'acteur. Leonardo Di Caprio enchaine une seconde très grande performance cette année après Gatsby, et surprise, confirme un vrai talent pour le comique. Il n'y qu'au début du film ou il parait invisible, mais c'est la faute au trop peu présent et absolument génial Matthew McConaughey, décidément rentré dans une nouvelle dimension avec ses derniers films. Jonah Hill fait du bon boulot et Jean Dujardin, dans un petit rôle assez marrant, fait du "Jean Dujardin", rien de plus.

Il reste à savoir si le manque d'ambition formelle ne lui jouera pas des tours sur  la durée, mais il y a fort à parier que ce Loup de Wall Street réussisse à se faire une belle place dans la filmographie de Martin Scorsese.

Bande annonce Le loup de Wall Street

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

Critique Le loup de Wall Street de Martin Scorsese

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Barrere, il y a 4 ans et 5 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #16414 Répondre

    Christopher Guyon
    Admin bbPress

    Martin Scorsese est un réalisateur exceptionnel, personne ne peut vraiment le contester. Mais même si ses précédents films Shutter Island et Hugo Cabr
    [See the full post at: Critique Le loup de Wall Street de Martin Scorsese]

    #16415 Répondre

    Barrere

    Très bonne critique, malgré un petit désaccord pour shutter island 😉 il me tarde de le voir. Mais vous dîtes « typiquement Scorsesien », c’est étonnant car, malgré que je connaisse peu le genre cinématographique de cet homme, au vue de la bande annonce, je n’aurais jamais dit que c’était un film de Scorsese.

    #16416 Répondre

    Sylvain

    Je l’ai vu hier et j’ai adoré. Je trouve quand même que le film est un peu long (j’avoue que j’étais mal assis sur un siège cassé…).
    Certaines scènes sont tout simplement sublime (notamment celle ou Jordan et Donny prennent le Lemon….)

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Critique Le loup de Wall Street de Martin Scorsese
Vos informations: