Critique True blood saison 1

Trueblood est une série d'Allan Ball (déjà créateur de Six feet under) adaptée d'une série de romans actuellement en cours de parution. Cet article n'a pas pour vocation d'être exhaustif (il ne traite que de la saison 1) ni d'offrir une analyse poussée de la série, mais simplement de présenter True Blood a ceux qui ne l'auraient pas encore découvert à travers mon point de vue sur la saison 1.

Commençons d'entrée de jeu, True Blood, c'est l'anti Twilight par excellence. Malgré un budget bien inférieur, les vampires ressemblent à des vampires et les décors sont somptueux, complètement en cohérence avec l'imaginaire vampirique. De même, alors que Twilight met en avant et prône l'abstinence, True Blood est très clairement porté sur la chose avec de nombreuses scènes de sexe. Les scènes dénudées sont légion et l'ambiance générale de la série est très sensuelle, pour ne pas dire très hot. Même l'actrice principale, après quelques épisodes de retenue, se lâche complètement.

Malgré un univers très travaillé, la saison 1 débute plutôt timidement. Anna Paquin, d'habitude très bonne actrice, campe un personnage assez désagréable et un peu cruche qui donne l'impression qu'elle joue mal. Il est assez difficile de s'attacher à son personnage tant ses réactions et ses choix sont énervants. Elle tombera notamment très vite sous le charme d'un vampire nomme Bill, campé par le très fade Stephen Moyer. Cet acteur est peut être le plus gros raté du casting avec peu de charisme et pas de talent. Le reste du casting est plutôt assez sympa même si aucun personnage ne resort vraiment du lot.

Au fil des épisodes, l'univers s'installe et une intrigue se dessine. Celle-ci aurait aussi bien pu (et du?) être l'intrigue pour le seul pilote et non pas pour toute une saison… On ressort vraiment de cette saison 1 avec le sentiment qu'il ne s'est pas passé grand chose. L'un des autres principaux reproches que l'on peut faire à cette saison 1 est l'absence de véritable ennemi. Le seul vilain de la saison prend de l'ampleur seulement sur la toute fin et n'a rien de fantastique.

En conclusion, contrairement a Twilight, True Blood respecte le mythe des vampires à la lettre et n'est pas sans rappeler les Dracula avec Christopher Lee par certains aspects. Hélas, comme vous avez pu le comprendre, cette saison 1 ne m'a pas vraiment convaincu, et malgré un univers vraiment bien conçu et de nombreuses idées intelligente, le manque d'intrigue et le sentiment d'ennui durant chaque épisode me pousse à ne pas poursuivre au-delà de cette première saison pleine de promesses mais jamais convaincante.

3 comments

  1. Critique True blood saison 1 | Oblikon.net | Celebs in the City ! 7 juillet, 2010 at 10:10

    […] the original: Critique True blood saison 1 | Oblikon.net July 7, 2010   //   celebs   //   No Comments […]

Laisser un commentaire