Inception de Christopher Nolan

La vie que vous vivez actuellement est-elle la réalité ? N'est-ce qu'un rêve peuplé de projections de votre esprit ? La femme/l'homme que vous aimez est-il un être à part entière dans toute sa complexité ou n'est-il qu'une image que vous vous faites de l'amour ? Toutes ces questions vous rappellent de grands moments de science-fiction, par l'intermédiaire du cinéma ou de la littérature, et bien vous pouvez aujourd'hui les retrouver présentées de manière on-ne-peut plus brillante dans un thriller de Christopher Nolan.

inception-toupie

Christopher Nolan nous a laissé en haleine avec un dernier blockbuster réellement intelligent transcrivant au mieux les dilemmes d'un super-héros des plus complexes (Batman). Applaudit par la critique comme par le public, c'est donc avec une impatience non dissimulée que nous attendions Inception, sa nouvelle réalisation qui a qualité, rare de nos jours, un scénario original. Ici, il n'est pas question de suite à un film à succès, ni d'adaptation de livre ou de BD, juste un film écrit par un esprit ingénieux qui a déjà donné un grand film complexe (Memento) ainsi que le renouveau du grand chevalier noir de Gotham.
Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Christopher Nolan ne nous a pas déçu. A la fois film d'action à 200 à l'heure, thriller, drame psychologique et film de science-fiction, Inception est un film complet et complexe. Inutile d'y aller un soir où vous êtes fatigués, il faut être aux aguets afin de bien suivre le scénario et les enchevêtrements de rêves dans lesquels un Léonardo DiCaprio brillant et son équipe naviguent. Le jeu d'acteur est juste pour tous les personnages, avec sortant du lot une Ellen Page confirmant sa place de jeune première (et grande clé à la compréhension du film) et Marion Cotillard s'affirmant toujours plus comme grande actrice Hollywoodienne. Au milieu de tous ces acteurs se balade un Léonardo DiCaprio torturé et magistral, comme il nous avait habitué avec Shutter Island.

Inception-Cobb-toupie
Toute cette équipe navigue dans les rêves de Cillian Murphy (l'épouvantail de Batman) afin d'y implanter une idée. C'est là la difficulté de l'Inception. A la manière d'un Vanilla Sky ou d'un Matrix, le spectateur ne sait jamais si il est dans le monde réel ou dans un rêve, voir un rêve dans un rêve. Où est le vrai du faux, le tangible de la création de l'esprit, sur ces points, Inception se montre au moins aussi brillant que les deux films cités. Mais il n'y a pas que du Vanilla Sky et du Matrix dans Inception. Comme on peut le lire sur l'affiche promotionnelle, Inception est la rencontre de Matrix avec…James Bond. Effectivement, certaines scènes d'actions ne sont pas sans rappeler quelques grands moments de notre agent secret préféré (Au service secret de Sa Majesté entre autres). De même, d'autres scènes en apesanteur réveillent dans notre esprit de grands moments d'un certain 2001, l'Odyssée de l'Espace. Last but not least, certaines révélations finales éveilleront chez l'amateur des questions qui lui ont déjà torturé l'esprit dans Solaris de Stanislas Lem.

Scène de l'hotel dans Inception
Allant de pair avec le scénario original, le film s'offre de plus le luxe d'avoir une vraie identité visuelle, riche, avec quelques images qui marqueront les esprits. Nuls doutes que dans quelques années, certains feront des clins d'oeil à Inception tellement certaines scènes sont prenantes.
En conclusion, malgré fin peut-être un peu trop prévisible, on se laisse avec plaisir balader par Christopher Nolan dans un film qui a (enfin) un scénario original et une forte identité visuelle. C'est donc un film que l'on conseillera grandement (surtout en comparaison de la médiocrité des sorties de 2010 à l'heure actuelle). Après la réussite de Batman : The Dark Knight, avec Inception, Nolan confirme sa position comme grand réalisateur du XXIe siècle, au même titre que Peter Jackson ou Sam Raimi.

Découvre une autre critique et analyse d'Inception par Babystar

Le coup de gueule de Kurt en page suivante

Ajoutez vos théories et analyses de fans en commentaires ! Nous les lirons, promis !!!

1 2

6 comments

  1. Ben 19 juillet, 2010 at 08:37

    L’IMAX est clairement une grande révolution sur laquelle la France est en retard… A Newcastle, nous avons 2 salles!!!! Concernant Inception, tu en ressors avec une impression de malaise… L’idée est intéressante… mais le scénario beaucoup trop léger… les clins d’oeil sont marrants, mais on finit tjrs par se dire que c’était mieux dans la version originale… Heureusement, le jeu d’acteur est bon… Notamment Ellen Page…

  2. leshann 19 juillet, 2010 at 13:24

    Je trouve cette critique très légère. On n’apprend pas grand chose de plus que ce qui est dit sur l’affiche (ok, mix entre Matrix et James Bond), et très sincèrement ça passe un peu à côté en essayant de jouer les références (2001?? Vraiment??).
    Inception est un film riche, y’a de quoi analyser plus que ça non? 😉

  3. Promesses 22 juillet, 2010 at 00:15

    Premier film que je vois en Imax (à l’instant même), et conclusion, j’adore !
    Je n’étais malheureusement pas au centre de la salle car il y avait beaucoup de monde ce soir, ms il est nettement clair que c’est différent !

    Même les bandes annonces me donnaient d’aller voir les films en Imax (The Expandables, c’est dire )

    Imax, j’adhère total !

    ps: j’habite Alfortville et c’était celui du Pathé Ivry, j’ai de la chance !

  4. Sonia 24 juillet, 2010 at 00:32

    Bof, je suis allée le voir et je n’ai pas du tout aimé ! Ca m’a donné mal à la tête ! J’avais hâte que ça se termine pour sortir. Je n’ai rien compris aux 30 premières minutes du film. Sinon, un bon jeu d’acteurs et de belles scènes d’action mais le scénario ne m’a pas du tout accroché. Je n’ai pas vu l’intérêt du rôle d’Ellen Page, à part sa proposition tout à la fin… Bref, j’ai vu mieux pour passer un bon moment au cinéma.

Laisser un commentaire