Joséphine d'Agnès Obadia

Joséphine est l'adaptation du personnage éponyme de la B.D de Pénélope Bagieu. Grande fan de la version papier, qu'en est-il sur grand écran ?

Synopsis

Joséphine, 29 ans trois-quart, obnubilée par la taille de ses fesses, source de tous ses problèmes, n’a toujours pas trouvé l’homme de ses rêves non-fumeur-bon-cuisinier-qui-aime-les-chats-et-qui-veut-plein-d’enfants. Sa seule consolation, c’est qu’elle vit avec Brad Pitt, son chat. Quand sa sœur "Miss Perfection" lui annonce son mariage, c’est la goutte d’eau qui fait déborder la tasse à café. Elle s’invente alors une histoire d’amour avec un riche chirurgien brésilien qui lui a demandé sa main et l’emmène vivre au bout du monde. Facile à dire… Ce (petit) mensonge va l’entraîner dans un tourbillon d’aventures.

Critique

La B.D racontait les aventures de la vie de Joséphine. Ici, la réalisatrice a gardé le ton de la B.D, le caractère et le physique du personnage et a créé une nouvelle histoire. De quoi nous faire rire pendant 1h30.

Joséphine est notre Bridget Jones française, ou plus exactement parisienne. Elle est de (très) mauvaise foi, un chouïa égocentrique, mais aussi attachante et drôle. Joséphine est une trentenaire célibataire, n'aime pas son boulot, encore moins ses fesses, et est jalouse de sa sœur. Pour sauver la face, elle va donc s'embourber dans une série de mensonges.

Les situations sont cocasses et même si certains sketchs sont faciles, ils sont efficaces.  La spirale du mensonge dans laquelle elle s'enfonce l'amène à faire semblant de partir au Brésil. Restée à Paris, elle doit se cacher dans son propre appart, sous-loué, entre temps, à son boss, amoureux transi de Joséphine. Les scènes où elle joue à cache-cache chez elle sont réussies même si cela peut finir par lasser au bout d'un moment. Dans tous les cas, on ne s'ennuie pas et on passe un très bon moment.

1-Joséphine-

Le schéma reprend clairement Bridget Jones : les 3 meilleurs amis dont le gay, la délurée et la calme, le duo de mecs avec le connard et le mec bien, le générique de fin en mini interview... On peut trouver que c'est pompé ou inspiré du film british mais l'essentiel est que l'on aime.

Le casting est top: Marilou Berry, craquante et attachante, Bérangère Krief, égale à elle-même, survoltée et fun, et les autres acteurs servent bien le film.

Si pour moi, Joséphine vient après L'Arnacoeur, une autre comédie romantique française ET réussie, il reste une bonne comédie romantique idéale en ce début d'été. Plus girly et léger que L'Arnacoeur, c'est le film idéal en ce début d'été !

Laisser un commentaire