Twilight - Chapitre 3 : Hésitation de David Slade

Après un deuxième opus conspué par les non-fans, ce que l'on peut comprendre vu la non-cinégénie de cet opus là particulièrement, débarque le troisième opus qui lui a contrario était en livre le plus cinégénique et à mon avis le plus plaisant . Confié aux mains d'un cinéaste visuellement plus intéressant que les deux précédents ( Catherine Hardwicke et Chris Weitz ) à savoir David Slade ( Hard Candy et 30 Jours de Nuit ), on s'attendait légitimement à ce que le cinéaste réalise le meilleur épisode de la franchise , étant un peu la jonction entre un certain cinéma indépendant qu'a pu représenter Catherine Harwicke dans le 1er et une efficacité de studio qu'a pu représenter Chris Weitz dans le 2ème .

twilightewnew3Certes avec ce 3ème opus, Twilight reste Twilight, on est dans une adaptation qui reste quand même très fidèle au livre au point d'en reprendre les répliques au mot près et si les éléments clés de la saga à savoir un romantisme fleur bleue très prononcé , exacerbé notamment sont toujours présents et que quoi qu'il arrive il est maintenant déjà bien tard au bout de trois films pour rallier des détracteurs, sur le plan formel, Slade hausse le niveau et ça fait plaisir puisque c'était ce que l'on espérait venant de lui .

Le réalisateur accomplit son travail en délaissant sa personnalité au passage c'est une évidence, et en même temps en faisant bénéficier au film tout son savoir faire formel et technique, sur la base d'un budget en légère hausse il signe l'œuvre la plus signifiante de la saga . Il y a des beaux plans, de vrais belles scènes, ceux qui reprochaient aux précédents films un aspect téléfilm de luxe auront peu de matière à critiquer sur ce plan .

Ce que réussi aussi le réalisateur c'est à instaurer un climat délibérément plus sombre et plus noir, je pense à la scène d'ouverture très efficace d'ailleurs et à bons nombres de passages avec les nouveaux nés, l'ambiance n'est plus la même , le ton change dans ce volet, et on ressens une certaine angoisse sous-jacente .

Contrairement aux deux précédents films aussi, les scènes d'actions ont tendance à défouler, on prend un certain plaisir, il y a une feinte pour éviter la violence qui finalement n'est pas si grossière que ça .

Le réalisateur ajoute aussi à l'ensemble une forme d'humour teinté d'ironie qui fait plutôt du bien car pas excessif non plus dans sa dispersion le long du film .

A part ces progrès notables, ce que j'ai pu apprécier par le passé dans la saga est toujours là, comprendre on parle de tourments adolescents, des dernières hésitations avant le passages à l'âge adulte, tout est ici représenté sous forme de métaphores, mais ça parle à mon avis au public concerné .

Un trio d'acteurs qui fonctionne, certains ont trouvé que l'on frisait la caricature dans le deuxième opus en ce qui concerne les personnages d'Edward et Jacob, les acteurs sont plus maitrisés, mieux dirigés dans ce volet qui offre quelques scènes belles et intenses ( la scène ou Bella embrasse Jacob a ma préférence ).

Enfin j'ai bien aimé la BO, un peu moins que celle du précédent film mais quand même, Howard Shore livre quelques morceaux limites épiques sur son score, du bon boulot quoi .

Passons maintenant aux points négatifs, les flashs-back sont franchement inégaux, s'ils permettent un approfondissements de plusieurs personnages secondaires laissés pour compte par le passé, le traitement oscille malheureusement souvent entre le cheap et le grossier et manque clairement de force .

L'une des nombreuses critiques dont fait l'objet la saga en livre, l'apologie de l'abstinence, restait léger dans les deux premiers films mais est beaucoup plus marqué ici ( discussion sur le mariage et la grossesse entre Bella et son père notamment )…Personnellement c'est pas le genre de trucs dont je raffole en tant que spectateur .

Bref dans son ensemble ce troisième opus est le meilleur de la saga au cinéma ( comme c'était déjà le cas en livre ), grâce à un changement de réalisateur bénéfique, qui a su garder ce qui a fait le charme des deux premiers et hisser le reste un cran au dessus . En revanche, n'étant pas fan du 4ème opus littéraire, je suis très circonspect vu le peu d'action dans ce volume du découpage en deux films et pas rassuré par le choix du réalisateur. C'est très fébrilement que j'attend la fin de Twilight au cinéma .

5 comments

  1. 51ciline 24 juillet, 2010 at 13:16

    j’ai terminé le 4 et il est intéressant car il y a des rebondissements auqeul je ne m’attendais pas surtout Renesmée

  2. Unkut 24 juillet, 2010 at 13:22

    Pour avoir lu tout les bouquins, au delà de ce que je pense de la saga de manière générale, je trouve le 4ème franchement comme conclusion et pas très cinégénique ( les détracteurs diront que c’est valable pour tous mais bon)

  3. 51ciline 26 juillet, 2010 at 10:02

    je me demande aussi ce que ça donnerait au cinéma car il n’y a pas beaucoup d’action, on ne peut pas faire beaucoup de « scènes d’action » car le combat n’est pas physique. Il faut un sacré bon réalisateur pour faire tout comprendre, ressentir sans ennuyer. En plus, il parait qu’il sera en 2 parties.

Laisser un commentaire