Monsieur et Madame Adelman de Nicolas Bedos: analyse du film

Victor (Nicolas Bedos) et Sarah (Doria Tillier) se sont rencontrés pour la première fois dans un bar. Étudiante en lettres modernes, elle se détendait avec des amies tandis que lui, écrivain raté, noyait son chagrin dans l’alcool après le refus de son manuscrit. Le lendemain matin, il se réveille face à cette étrange jeune fille, assise à son bureau avec dans les mains son texte qu’elle a entièrement corrigé. Entre séances de psy (Denis Podalydès) et rencontre avec d’autres compagnes (Fleur Geffrier), Victor fait tout pour oublier Sarah qui ne cesse de se rappeler à lui par tous les moyens. Après être sorti avec son meilleur ami, c’est au moment où elle touche à son frère que leurs sentiments s’exacerbent et que leur désir s’exprime enfin. Surpris dans cet amour naissant, ils s’enfuient et, comme le dit Sarah :

Il n’y a rien de plus agréable que de s’enfuir avec un homme qu’on aime.

              De là débutent les péripéties quotidiennes de ce couple extraordinaire. Alors que Victor est devenu  un écrivain connu, Sarah est simplement la femme de Victor : Madame Adelman. Correctrice dans l’ombre, c’est aussi la voix off du film qui va raconter sa vie auprès de Monsieur Adelman. Du premier appartement avec toilettes sur le pallier à la possession d’une maison sur la côte normande, le spectateur vit chaque souvenir de ces deux amants par les yeux de Sarah: célébrité, enfants, séparations, retrouvailles...  Tout est vu et entendu avec une authenticité digne de la vraie vie. C’est l’itinéraire d’un amour qui se cherche, qui se trouve et qui se construit mais aussi qui vieillit et qui s’oublie parfois.

Page suivante: L'amour irréversible

La bande-annonce du film

https://www.youtube.com/watch?v=1St-roL8A7Q

1 2 3

Leave a reply