Conférence de Presse d'Ant-man et la Guêpe

Découvrez les principaux points exprimés lors de la conférence de presse d'Ant-man et la Guêpe.

A l’occasion de sa saison 2018 sur les super-héros Marvel, Disney land a proposé à Oblikon de venir voir l’avant-première de Antman à Disneyland Paris pour le 14 juillet et j’ai eu la chance de pouvoir y assister. En dehors des billets fastpass et du magnifique feu d’artifice au château de la Belle aux bois dormants, j’ai aussi pu assister à l’avant-première de Ant-man et la Guêpe, le dernier né de Marvel. Vous pouvez lire l’analyse d’Oblikon juste là. Le lendemain de cette folle journée, je me suis rendue à la conférence de presse du film, en présence des acteurs principaux (Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Hannah John-Kamen) et du réalisateur Peyton Reed. Voici ce qui a été dit du film.

Antman et la guêpe s’annonce sur une touche plus légère qu’Infinity War, le dernier Marvel, dont la fin est cataclysmique. Bien que les deux films soient du même univers et se passent (pratiquement) au même moment, le nouvel opus se concentre sur le romanesque et la vie de famille. Le film couvre ainsi plusieurs genres, de l’action à la comédie, et de la science-fiction à la romance. Bienvenue dans le monde de Marvel. L’histoire originale a d’ailleurs été très respectée, Peyton Reed étant fan depuis tout petit de l’univers.

Les acteurs (notamment Michael Douglas) ont parlé de la difficulté toujours permanente de jouer sur la base d’un fond vert, qui reste une expérience relativement déstabilisante. En effet, leur seule conception de l’espace est basée sur la description du réalisateur en qui il faut avoir pleinement confiance. Michael Douglas a parlé d’une certaine vulnérabilité face aux fonds verts.

Paul Rudd, qui joue Antman, s’est exprimé sur son personnage, expliquant que c’est un héros qui ne fait désormais que partie d’un tout, en référence à d’autres personnes à l’affiche comme la guêpe ou Ghost, qui prennent désormais du temps à l’écran mais aussi de l’importance dans l’histoire.

Evangeline Lilly a évoqué la nécessité de faire des films de super-héros avec des icônes fortes, courageuses et morales alors que la tendance mondiale est actuellement au désespoir ambiant. Elle a insisté sur la notion d’évasion momentanée lorsque l’on regarde un film, qui permet de s’échapper de la réalité.

Enfin, et pour parler du prochain opus, Cassie, la fille d’Antman, deviendra peut-être un super héros également…

Laisser un commentaire