Harry Potter, le dossier ultime sur la saga et les clés de son succès

Harry Potter 1 : Harry Potter à l'école des sorciers


affiche-harry-potter-a-l-ecole-des-sorciers

Le premier opus de la saga Harry Potter est clairement en phase avec son lectorat/ses spectateurs. En effet, le film est vraiment « enfantin », raconte l'histoire d'un enfant de 11 ans, âge des spectateurs cibles de ce film. Le scénario se montre de fait plutôt léger, avec des effets comiques faciles, mais cependant réussis. Malgré ce qui est annoncé durant le film, le spectateur ne ressent jamais de réel danger pour les héros, se sentant finalement assez protégé dans cette école de Poudlard, malgré tout ce que peuvent dire les personnages.

Mais Harry Potter à l'école des sorciers est surtout un premier pied dans l'univers mythologique d'Harry Potter. En accompagnant Harry, Ron et Hermione, c'est le vocabulaire, l'univers de la magie que l'on découvre. On apprend en même temps que le jeune Potter ce que sont les moldus et autres joyeusetés de cet univers.

harry-potter-1

De fait, avec Harry Potter à l'école des sorciers, nous sommes plus face à un épisode de formation à l'univers d'Harry Potter qu'un vrai film avec des enjeux importants. Il est cependant nécessaire de ne pas passer à côté pour bien comprendre les ficelles et les fondations du mythe Harry Potter.

Lire la critique d'Harry Potter et la Chambre des secrets

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour faire vivre le site, la communauté et participer au partage d'idées !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

13 comments

  1. Lora 4 décembre, 2010 at 11:05

    Analyse bien faite, mais attention, il ne faut pas confondre certaines choses. Par exemple, les horcruxes et les reliques de la mort sont deux choses complètement différentes! Il ne faut pas mélanger sa. De plus, si l’on a pas lu les livres, il est vrai qu’il est difficile de comprendre certaines choses. Cependant, avant de dire que quelque chose est mal expliqué d’un film à l’autre, il faut vérifier si elles le sont mieux dans le film. En effet, certains éléments restent vagues dans les livres, pour être expliqué plus tard, ou pour laisser libre cours à l’imagination du lecteur. Je suppose que se doit être de même dans les films. Je pense donc qu’il serait dommage de parler d’un film sans avoir étudier le support d’origine de ce film, ici, les livres d’Harry Potter.

  2. Lora 4 décembre, 2010 at 11:09

    J’avais oublié, ce qu’il faut comprendre aussi dans le 6e opus de Harry Potter, ce que cherche à savoir Dumbeldore n’est pas le mot horcruxe, mais de savoir combien cherchait à en créer Voldemort, pour savoir combien il faudrait en détruire pour l’éliminer. J’ai vu le film avant d’avoir lu le livre, et j’avais pourtant facilement compris cela. Cependant il est vrai que ce film nous laisse un peu sur notre faim, puisqu’il y a normalement un grand hommage à Dumbledore à la fin avec son enterrement, digne de ce nom, que l’on ne retrouve pas non plus au début du septième.

Leave a reply