Harry Potter, le dossier ultime sur la saga et les clés de son succès

Le monde complet et cohérent d'Harry Potter

Harry Potter offre un monde complet et complexe que le néophyte doit apprendre et découvrir le long des films (ce qui explique le rôle d'initiation d'Harry Potter à l'école des sorciers et Harry Potter et la Chambre des secrets). Le monde d'Harry Potter implique d'apprendre un certain vocabulaire (tout comme celui du Seigneur des Anneaux), de découvrir certaines classes de personnes (les sorciers, les moldus, les géants…) afin de pouvoir complètement entrer dedans et donc comprendre les implications. L'univers un peu gothique de Poudlard permet aussi d'isoler ce monde et de le rendre fantastique, à la manière d'un Tim Burton qui sait isoler son spectateur dans un monde inconnu mais pourtant rempli de clins d'œil et de références connues du plus grand nombre qui peut alors s'y retrouver. La création de cet univers mystique mais cohérent est l'apanage des grandes sagas de fantasy/science-fiction qui réussissent à dépasser la simple phase de narration pour atteindre un niveau de construction d'un univers complexe. On peut ainsi la retrouver chez le Seigneur des Anneaux, mais aussi Star Wars, Matrix, etc…


poudlard

Cet univers est d'autant plus attirant car, en plus de sa complexité, il est probable dans notre monde. Tel Neverwhere de Neil Gaiman, ce monde est crédible dans un sens où il reste caché des moldus (comprendre les non-sorciers). Ils sont présents parmi nous, se cachent (d'où l'interdiction d'utiliser la magie en présence de moldus). Leurs QG sont cachés dans des maisons basiques et le quai d'embarquement est dissimulé de manière magique. Cette insertion du monde magique d'Harry Potter dans le monde réel lui donne une part de crédibilité et d'ancrage dans la réalité qui le rend d'autant plus attirant, contrairement à un monde comme celui du Seigneur des Anneaux ou de Star Wars qui semble déconnecté du temps et de l'espace actuels.

Lire la conclusion de l'article

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour faire vivre le site, la communauté et participer au partage d'idées !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

13 comments

  1. Lora 4 décembre, 2010 at 11:05

    Analyse bien faite, mais attention, il ne faut pas confondre certaines choses. Par exemple, les horcruxes et les reliques de la mort sont deux choses complètement différentes! Il ne faut pas mélanger sa. De plus, si l’on a pas lu les livres, il est vrai qu’il est difficile de comprendre certaines choses. Cependant, avant de dire que quelque chose est mal expliqué d’un film à l’autre, il faut vérifier si elles le sont mieux dans le film. En effet, certains éléments restent vagues dans les livres, pour être expliqué plus tard, ou pour laisser libre cours à l’imagination du lecteur. Je suppose que se doit être de même dans les films. Je pense donc qu’il serait dommage de parler d’un film sans avoir étudier le support d’origine de ce film, ici, les livres d’Harry Potter.

  2. Lora 4 décembre, 2010 at 11:09

    J’avais oublié, ce qu’il faut comprendre aussi dans le 6e opus de Harry Potter, ce que cherche à savoir Dumbeldore n’est pas le mot horcruxe, mais de savoir combien cherchait à en créer Voldemort, pour savoir combien il faudrait en détruire pour l’éliminer. J’ai vu le film avant d’avoir lu le livre, et j’avais pourtant facilement compris cela. Cependant il est vrai que ce film nous laisse un peu sur notre faim, puisqu’il y a normalement un grand hommage à Dumbledore à la fin avec son enterrement, digne de ce nom, que l’on ne retrouve pas non plus au début du septième.

Leave a reply