LOGAN : analyse du dernier Wolverine et explication de la fin

Analyse du film LOGAN

Il fallait oser.

Faire un film aussi violent et dur à vocation du grand public n'était pas un exercice aisé. James Mangold réussit son pari, soutenu par la 20th Century Fox, qui prend un risque dans cette affaire. Plus humain, plus ancré dans la réalité, ce dernier Wolverine offre la plus belle des sorties pour l'acteur Hugh Jackman. Bien que vieilli par le temps et usé par les différents combats qu'il a mené, le vieux Logan trouve dans ce film une parfait synthèse de 17 années de films. On y retrouve ainsi le Weapon-X de X-MEN ORIGINS: WOLVERINE et X-MEN: APOCALYPSE

Le Wolverine est aussi très présent dans la séquence finale, parcourant les forêts de la frontière canadienne. Et plus que jamais, l'Homme James "Logan" Howlett est au sommet ! Jamais il n'aura été aussi bien représenté au cinéma (malgré X-MEN L'AFFRONTEMENT FINAL ou X-MEN 2). Cette parfaite alchimie de trois personnages très distincts permet à Hugh Jackman d'incarner plus que jamais le parfait anti-héros au cinéma.

logan_wolverine_2017_film

Plusieurs films en un. Plusieurs genres aussi.

Film d'aventure multi-facette plus que de Super-Héros, LOGAN est aussi un road-movie R-rated (comme Deadpool), avec des rejets de Western tendance Slasher. Tout cela ? Oui ! Road-movie sans hésiter car même si la route n'est pas l'élément principal, et peut-être sous-représenté, la fragile alliance entre X-23 et Logan se créée lorsqu'ils sont seuls. Parler de relation paternelle est certainement exagéré (tout comme la scène finale).

Le style Western est aussi représenté. Premièrement dans l'imagerie du film : les grandes plaines, les paysages de montagnes, et les couleurs utilisées rappellent aux souvenirs des grands western. Deuxièmement, à l'image d'un vieux cowboy, Wolverine souffre de plaies profondes, qui ne sont pas que physiques... Son passé est lourd et il trouve une sorte de rédemption grâce à cette quête un temps intéressée par l'argent. Finalement, la séquence de la poursuite en limousine le long d'une voie ferré ressemble étrangement à une poursuite à cheval entre indiens et cowboy. Ne trouvez-vous pas ?

Pour finir, le genre Slasher pointe le bout de son nez. En particulier par son côté violent qui a tendance à aller jusque l'extermination totale des opposants. Le terme "viscéral" est d'ailleurs utilisé pour la promo du film... Logan / Wolverine / Weapon-X, souvent assisté par X-23 / Laura Kinney ne donne pas dans le détail. A chaque altercation, peu de survivants parviennent à en réchapper. Nous pouvons citer les braqueurs de limousine et peut-être les fermiers qui cherchent des noises à la famille chez qui les fugitifs trouvent refuge. Mais lorsqu'il s'agit des véritables bad-guys (les Reavers), le nombre de morts est tout simplement hallucinant.

Mais Wolverine reste quand même le Super-Héros aux yeux de nombreux protagonistes. Même si le public hésite à mettre une catégorie sur le style du film, les jeunes enfants-mutants de la nouvelle génération ne voient en Logan qu'un Super-Héros, un X-Men tirant sa révérence. En cela, aucun doute possible : LOGAN est un défenseur de la cause juste jusqu'au bout des griffes...

logan_wolverine_2017_film

Une construction en trois actes.

1. (Sur)Vivre caché : sans réel but autre que la survie, Logan s'occupe d'un vieillissant Charles-Xavier. Aidé par Caliban, il semble économiser pour acheter un bateau et continuer de vivre isolé sur l'eau...

2. Etre acculé, se battre : la violence vient à Wolverine... Il ne choisit par de devoir se battre à nouveau mais se doutait d'avoir un jour des problèmes. La mort de Charles-Xavier l'accule et le libère de toute contrainte...

3. Choisir son combat. Dernier baroud d'honneur, Logan prend le parti de défendre la jeune X-23 et ses amis. Il sait que cela va certainement lui coûter la vie, mais il ne voit plus d'autre choix que celui-ci pour donner un sens à sa vie...

Donner sa vie, certes, mais pour qui ?

Vous avez certainement des choses à ajouter : exprimez-vous en commentaires !

1 2 3 4 5

1 comment

  1. Jeremie 16 juin, 2017 at 05:29

    Pourquoi Logan meurt a petit feu dans ce film?
    Qplusieurs hypotheses peuvent etre supposés et assemblés pour repondre a cette question. Tout d’abord dans Xmen Origin Wolverine on apprend qu’il nait aux alentour de 1840 (un peu avant mais bref) ce qui signifie que en 2029 il approche les 190 ans. Bien qu’il vieillisse lentement Logan vieillit quand meme, et au fur et a mesure qu’il vieillit peut etre que son facteur de regeneration s’epuise a petit feu, mais pas seulement. Il se fait greffer l’adamantium sur les os aux alentour des années 80, donc en 2029 ca fait environ 50ans qu’il vit avec ce metal en lui. Or Logan a beau etre un mutant aux capacités de guerisons qui defie la logique, il n’empeche qu’il a un corps humain, tirez lui dessus il va avoir mal. Quand une balle penetre son corps vous avez remarquez ce qui se passe? Son corps rejette la balle. Si vous voyez ou je veux en venir.. Et oui, quand on se fait greffer un corps etranger, on subit un phenomene de rejet, et puis ce metal qui vient de l’espace est ce vraiment sain pour un organisme vivant? Si c’est hautement toxique alors l’organisme de Logan a lutter pendant environ 50 ans face a l’adamantium, le regenerant continuellement face aux degats que ce metal peut provoquer sur ses organes, a un moment donné, surtout si ce metal est tres toxique, son organisme doit finir par laché prise, comment expliquer le pus sur ses griffes et le fait qu’il crache du sang? Ajoutez cette hypothese avec le fait qu’il viellisse et tout cela semble coherent, l’adamtium le tue c’est dit dans le film, mais le pourquoi du comment n’est pas expliquer.
    Voila, desolé pour les fautes d’orthographe

Leave a reply