Lucy de Luc Besson : Analyse et explication

Le mythe des 10% du cerveau

Le postulat de départ de Lucy, c'est que l'être humain n'exploite que 10% de son cerveau. Ce postulat est présent dans de nombreuses œuvres de SF depuis quelques années, et des films comme Limitless, ou même quelques séries comme Heroes ou encore Lois & Clark (si, sérieusement).

dauphhin

Dans Lucy, le personnage incarné par Morgan Freeman nous présente qu'en exploitant plus de 10% de notre cerveau (avec pour exemple les dauphins et leur sonar), l'être humain pourrait développer de nouvelles capacités, au cœur de l'évolution de Lucy.

Alors oui, même si de nombreuses théories scientifiques sont venues infirmer cette théorie (que même Luc Besson réfute), le fait est que ce n'est pas plus mauvais que le postulat qu'une morsure d'araignée radioactive ou que l'exposition à des rayons cosmiques te donne des super pouvoirs. Donc on a envie de dire, pourquoi pas ?

Nous admettons donc pour le divertissement cette théorie, et donc celle de la drogue qui, se répandant dans le corps de Lucy, lui permet d'accroître l'utilisation de ses capacités cérébrales.

Sauf qu'en développant son cerveau, quels sont les nouveaux pouvoirs de Lucy ?

Lire la suite

Ajoutez vos théories et analyses de fans en commentaires ! Nous les lirons, promis !!!

1 2 3 4

1 comment

  1. Moi 24 septembre, 2019 at 23:23

    En cherchant une analyse de ce film, méritant un bel approfondissement, je tombe sur un listing de « pouvoirs » ce qui laisse penser que tout cela est tout sauf pertinent… Appeler ces capacites « Pouvoirs » est finalement indigne de la chose et prouve que la porté du film n’a pas été saisie. Dommage.

Leave a reply