Sucker Punch : Analyse et explications

Très attendu par la rédaction d'Oblikon et une grande partie de la communauté geek, Sucker Punch s'est finalement avéré être un pétard mouillé. Si la direction artistique et les scènes de combat ont plu à la plupart des spectateurs, le scénario, première création originale de Zack Snyder, a été jugé très mauvais (voir notre critique ici).

Ce scénario étant globalement raté, beaucoup de spectateurs ont jugé l'histoire trop simpliste alors que Zack Snyder a tenté d'offrir un jeu de miroirs ou de poupées russes plus complexe qu'il n'y parait, avec une fin qui remet beaucoup de choses en cause, dans la lignée de Shutter Island et Inception. Une tentative intéressante mais veine car beaucoup trop ambitieuse par rapport à ses talents d'écriture à ce jour.

Dans Sucker Punch, Zack Snyder s'amuse donc à confondre réalité et fantasme. Il en ressort à la fin du film plusieurs interprétations possibles sans qu'une seule ne soit vraiment cohérente. Même si le film vous a laissé de marbre, nous vous invitons à découvrir dans les pages suivantes les trois interprétations possibles pour ne pas rester sur une impression faussée.

Page suivante

1 2 3 4 5

Sucker Punch : Analyse et explications

Ce sujet a 26 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Enid, il y a 4 ans.

  • Auteur
    Messages
  • #15189 Répondre

    Christopher Guyon
    Admin bbPress

    Très attendu par la rédaction d’Oblikon et une grande partie de la communauté geek, Sucker Punch s’est finalement avéré être un pétard mouillé. Si la
    [See the full post at: Sucker Punch : Analyse et explications]

    #15193 Répondre

    D A R T H

    (Très possibles sources d’inspiration)

    American McGee’s Alice , le Jeu (évasion intérieur d’une jeune fille enfermée dans un asile)

    Metal Hurlant (esprit général pinup, gros flinges, anachronismes et rock + Sweet Pee habillée comme Taarna « épaulette », épee, + le bombardier)

    Brazil (les samurai géant, évasion dans un univers rêvé ou on est le héros, le final ou le héros fini « déconnecté » sur une chaise de toture)

    Dragon Ball, Saint seiya, effet lors des combats : personnages projetté sur le sol ou contre les mur qui se brisent

    #15194 Répondre

    Mem

    Pas mal comme interprétations, ca laisse à réfléchir! Javoue ne pas avoir été de ceux ayant vu plusieurs interprétations dès la sortie de la salle mais en y réfléchissant, c’est assez censé.

    (et sinon, il y a confusion à plusieurs reprises dans l’article entre Blondie et Amber. Pas très grave lorsqu’on considère que ce sont toutes deux des projections mais tout de même)

    #15195 Répondre

    Christopher Guyon
    Admin bbPress

    Les erreurs entre Blondie et Amber ont été corrigées, merci pour la remarque. Pour ceux qui sont aussi allé voir Sucker Punch pour les filles sexy, voici un petit bonus, notre top 10 des héroïnes d’action les plus sexy du cinéma :
    https://oblikon.net/dossiers/top-10-des-heroines-de-film-daction-les-plus-sexy/

    #15196 Répondre

    Odjob77

    Merci pour vos interpretations!
    J’ai senti qu’il me manquait des éléments, c’est pour ça que je vais retourner le voir (merci Le pass)
    Une apparition que je n’ai pas encore compris et que je n’ai vu cité nul part, on appercoit dans la scène des tranchées, un enfant dont on soulève le casque, et on le retrouve à la fin qui prend le bus.
    Qu’est ce que ça peut dire ?
    en tout cas je vais le voir d’un autre oeil.
    Je trouve ça dommage que beaucoup de monde ce soit arrêté à l’action.
    Et par pitié cessez de dire que ce film s’adresse aux geek, ce mot a perdu tout son sens depuis quelques années!

    #15197 Répondre

    Christopher Guyon
    Admin bbPress

    A notre prochain visionnage on jètera un coup d’oeil à l’enfant que je vois bien dans les tranchés mais je ne m’en rappelle plus dans le bus. ll y a encore des choses à voir dans le film qui nous ont échappé.
    En ce qui concerne le mot geek, même si il est maintenant utilisé par tout un chacun et que son sens a changé, il n’en reste pas moins un bon mot pour décrire les amateurs de jeux vidéos, de technologies et de science fiction. Et je crois que clairement SP rentre dans ce cadre :
    – ce qui est tiré du jeu video est très clair quand on passe dans toutes les scènes de combat
    – l’histoire quand à elle est proche des thèmes très chères à Philip K Dick sur l’identité
    – et les effets spéciaux sont une véritable vitrine des techniques d’infographismes actuels. N’est pas geek celui qui ne s’est pas demandé au moins une fois dans le film comment il a réalisé ces effets spéciaux.

    #15198 Répondre

    dim

    Salut je viens de lire votre dossier sur Sucker Punch et je ne suis pas forcement d’accord avec votre raisonnement.

    Je pense pas que Baby doll n’a subit aucunn viol. A plusieur reprises, Bleu énnonce le fait de pouvoir gagné pas mal d’argent avec elle (donc supposé la vendre aux plus offrant des gardiens vue que ce sont « ses filles ») .. des le debut on nous annonce qu’elle est vierge et cela est reforcé par la conversation qu’a Rocket avec sa soeur devant son miroir.

    Pour ce qu’esT des viol je suis d’accord les autre filles ce font violer. Babydoll aide justement Rocket(avec le porc de cuisto) et gagne de ce fait la confiance des autres filles. De plus Rocket avous plus tard dans le film que « personne ne ce préoccupe de personne ici » d’ou les liens que ses 4 formes aux fil de leurs aventures.

    Je pense que lorsqu’elle danse, elle utilise la méthode du psy(méthode montré au debut avec Sweet Pea qui échange un regard avec Baby doll comme pour dire aide moi).

    De plus avant de tomber dans le monde imaginaire du cabaret, on peut voir les différents protagoniste (Rocket coupe des oignons, et les 2 autre joue aux echec) !! Je pense donc que Baby Doll leur ouvre les porteS de l’évassion et essait de les aider à combatre ce monde cruel auquel elleS appartient réellement.

    Toute les autreS filleS Rocket, Blondie, Sweet Pea, et Amber sont donc selon moi bien réel et ne fnt partie de l’imagination de personne.

    Pour ce qu’est de la fin. Sweet Pea ce sert de ce qu’elle a imaginé avec les autres pour créer ca propre liberté, et de ce fait on peux voir le petit garcon de la guerre ainsi que le mage (qui la guide encore une fois).

    La ou mon esprit s’égard c’est le meurtre de Amber et Blondie. Je pense que Blondie(lorsqu’elle pleur assis par terre) voulait dire au docteur ce qui se passer dans l’hopital (la vision réel des chose) mais Bleu viens coupé cela et elle doit donc mentir au psy qui dans la vision du cabaret ne peux donc rien faire lorsque Bleu les assasinent.

    Aprés je pense que Bleu a réellement fait du mal a Amber et Blondie vue que ses collégue « refuse de continuer a faire du mal aux filles » et le laisse seul avec BabyDoll a la fin.

    L’élément inconnut que Babydoll doit trouver est d’aprés moi le SACRIFICE. En permettant de laisser partir Sweet Pea cela lui permet de vaingre ces peurs, et elle n’a plus besoin de la vison « jeu video pour taper sur un mec et faire diversion. BabyDoll a trouvé la paie intérieur, et n’a DONC plus peur.

    Lorsque le docteur (qui la lobotomise) dit qu’il n’a jamais vue un tel regard « comme si elle me demander de la faire » elle parts donc en paie avec elle même. D’ou les yeux en l’aire!

    La ou mon raisonnement divague un peu c’est pour les meutres de Blondie et Amber, car la psy ne nous parle que de l’évasion de Sweet Pea mais jamais des 2 autres mortes dans la vision du cabaret.
    J
    e ne dit pas avoir raison, je vous expose juste ma vision du film !! en tout cas mon interpretation lol

    #15199 Répondre

    Christopher Guyon
    Admin bbPress

    Vous aimez cet article ? Devenez fan d’Oblikon sur facebook :
    http://www.facebook.com/pages/Oblikon/124502290897966

    #15200 Répondre

    LarrxX

    Personnellement, j’ai une interprétation encore différente (qui combine des éléments de vos trois interprétations présentées dans l’article):

    Les quatre filles existent réellement, et tout le film n’est autre que le fantasme de Sweat Pea pour s’échapper à la dure réalité de l’asile. L’arrivée de Baby Doll, qui a une très forte personnalité, chamboule tout. Elle redonne l’espoir et est prête à se sacrifier à chaque fois pour donner la chance aux autres de récupérer les éléments dont elles ont besoin pour s’échapper. Quelle forme prend ce sacrifice, je ne sais pas mais, à la fin de chacune de ses « danses » elle pleure.

    Pendant ce temps-là aussi, dans le monde fantasmé du bordel, la seule fille qui a des peurs réelles et des doutes, c’est Sweet Pea qui trouve du réconfort dans l’inébranlable volonté de sa soeur Rocket et de Babydoll. Le fait qu’elle soit la seule personne « sensée » appuie aussi la théorie que c’est son fantasme de fille complètement traumatisée.

    Le déclencheur de ce fantasme, vous l’avez repéré: c’est ce regard que s’échangent Sweet Pea et Baby Doll à l’arrivée de cette dernière. Sweet Pea voit en elle la volonté dont elle manque si désespérément et fait d’elle l’héroïne de son fantasme.

    Enfin, le fantasme n’est pas si irréel que ça puisque, à la fin, on apprend quand même que Baby Doll a vraiment poignardé Blue, qu’elle a mis le feu et que le couteau du cuisinier a été dérobé.

    Voilà pour ma propre interprétation. Je ne clame pas qu’elle est plus vraie que les votres, mais juste une manière différente de voir les choses.

    #15201 Répondre

    raptor

    très intéressantes ces trois hypothèses de la pensée de Mr Zack snider mais il est toutefois une question qui me chiffonne …
    Dans le film et plus précisément au début et à la fin on entend parler de gardiens , personne d’apparences diverses et variées mais aucune des trois versions n’en fait allusion.
    Personnellement je n’essaye pas d’interpréter et fait partit de ces personnes qui se « déconnecte » le cerveau et s’en est pris plein les yeux !!!!!

    Alors si vous trouvez un hypothèse incluant la notion de « ange gardien »

    je serai ravi de l’entendre 😉

    Cdt.

    #15202 Répondre

    Vincent

    Personnellement, j’ai adoré ce film, y compris le scénario. Le fait qu’il nous fasse réfléchir encore après l’avoir vu, est quelque chose qui me plait beaucoup. Je l’ai vu plusieurs fois, et j’ai remarqué quelques petits détails, comme par exemple au début, la petite soeur de Babydoll tient dans ses bras la peluche d’un lapin rose, identique à celui sur la machine d’Amber lors de la première « danse » ! C’est super de découvrir des petits indices à chaque fois.
    En revanche, je ne pense pas que les autres personnages (ex : Blondie) soient une imagination, puisqu’au tout début, dans le monde réel de l’asile psychiatrique, elles sont présente.. Reste à voir le director’s cut pour encore plus d’indices !

    #15203 Répondre

    Phil

    Je pense qu’il ne faut pas chercher bien loin : c’est tout simplement l’histoire d’une adolescente qui, refusant sa condition de poupée sexuelle tout autant que sa responsabilité dans le décès accidentel de sa soeur, se réfugie dans un monde où elle devient l’héroïne d’un fantasme où elle aide une soeur à accéder à une finalité rassurante dont elle a elle-même rêvée : retrouver sa mère. Vu que rien ne l’attend dehors, l’ultime moyen trouvé pour sa rédemption est son sacrifice pour aider cette soeur. Rejoindre d’autres mondes (type jeux vidéos) encore plus éloignés de la triste réalité quand il s’agit de danser (un trip cachant un strip ?) devant des spectateurs bluffés (non pas par son talent de danseuse mais son corps fantasmant de jeune fille) constitue un processus plus poussé de cette volonté de ne pas accepter le monde réel.

    #15204 Répondre

    Itikar

    Hello, je viens vous communiquer mon interprétation du film, trop longue pour pouvoir être recopié ici, et que vous pourrez trouver dans mon blog à cette adresse : http://itikar.over-blog.com/article-interpetation-de-sucker-punch-de-zack-snyder-71525905.html

    Bravo pour votre article et notamment votre troisième interprétation, qui ne me convient pas, mais qui a le mérite de rajouter une couche de complexité intéressante.

    #15205 Répondre

    Cinéman

    Bonsoir,
    merci pour cet article qui m’a permis d’avoir les idées un peu plus claires du film qu’en sortant de la séance… J’ai pris le temps de résumer les principales théories autour de Sucker Punch dans l’article suivant de mon blog que je vous invite à lire ici : http://entre-deux-films.over-blog.com/article-sucker-punch-devoile-analyse-et-interpretations-71861929.html A bientôt,

    #15206 Répondre

    Did – Azur.fr.nf

    C’est marrant, aucune des interprétations ne collent avec la plus répandu sur les forums, genre sur IMDb (je me rappelle de 2 qui racontaient avoir fait pareil à l’armée), qui est aussi la mienne et aussi celle de l’auteur à priori:

    «même si l’intrigue a évolué au fil du temps, le film raconte, depuis le début, l’histoire de cette jeune femme, Babydoll, qui, à force d’affronter l’adversité, finit par se réfugier dans un monde imaginaire pour faire face.» dixit la femme de Zack Snyder.
    Donc pas vraiment en quelques secondes avant la lobotomie, quant aux 2 autres hyopthèses… je ne sais pas où vous allez chercher tout ça! 😀

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 27)
Répondre à : Sucker Punch : Analyse et explications
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :