Critique Blanche Neige et le chasseur

En plus de notre concours de critiques qui vous donne la parole et permet de gagner des goodies du film, nous vous avons réservé, comme à notre habitude, une petite critique de Blanche Neige et le chasseur, le blockbuster du mois de Mai, avec Kristen Stewart (Bella dans Twilight), Chris Hemsworth (Thor) et Charlize Theron. Notre verdict ci-dessous.

Synopsis

Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige...

Critique Blanche Neige et le chasseur

Partant d'un scénario absolument improbable : Kristen Stewart serait plus belle que Charlize Theron, Blanche Neige et le chasseur a séduit par mal de monde avec sa bande annonce qui proposait un univers sombre. Que vaut réellement cette relecture dark fantasy du célèbre conte ? Pas grande chose à vrai dire...

En soi, le film n'est pas complètement mauvais, mais il est loin d'être bon non plus. En positif, on retiendra bien sur la qualité esthétique de l'ensemble du film. Les décors, les effets spéciaux, les costumes, la photographie... tout est réuni pour nous en mettre plein les yeux, et c'est franchement réussi. Hélas, le reste ne suit pas.

La pomme de Blanche Neige

Le scénario est très banal. La ou l'on aurait souhaité quelques chose de vraiment très sombre et osé, nous avons le droit à une histoire quelconque et personnages absolument inintéressants : Blanche Neige est une coquille vide, le chasseur est un condensé de clichés, le prince aussi, et la tentative d'explication des origines et de la méchanceté de Ravenna manquent également de substance. Plusieurs raccourcis grotesques et facilités scénaristiques font avancer d'une étape à l'autre du récit sans réelle cohérence et ambition, et les rares idées intéressantes sont sous exploitées (L'influence de blanche Neige sur la nature, ses pouvoirs de guérison, l'amour du chasseur pour celle-ci, et comme nous l'avons déjà dit, le passé trouble de Ravenna). Pire, l'une des séquences du film est très largement repompée de Princesse Mononoke.

blanche_neige_et_le_chasseur_mononoke

Pire que le scénario, c'est surtout le casting qui déçoit. Kristen Stewart, qui a prouvé auprès de bons réalisateurs (voir Sur la route) qu'elle était capable de bonnes performances, est absolument insipide. La séquence ou elle motive ses troupes, façon Braveheart et tant d'autres films, est absolument ratée et ne d&gage aucune émotion. Chris Hemsworth, déjà assez transparent dans Thor, The Avengers et La cabane dans les bois, est de nouveau incapable de jouer quoi que ce soit, et Charlize Theron déçoit un peu à force de cabotinage.

Au final, Blanche Neige et le chasseur est un film raté qui saura séduire les amateurs d'Heroic Fantasy peu exigeants. Les autres se contenteront des belles images ou reverront Le seigneur des anneaux.

4 comments

  1. Morgan Verpraët Asselin 18 juin, 2012 at 14:31

    Bien que je ne partage pas exactement les mêmes avis, je trouve cette critique très intéressante. Elle soulève certains petits problèmes dans le scénario. Merci de nous l’avoir fait partager ! =)

Laisser un commentaire