Critique ciné - Le royaume de Ga'Hoole

Entre deux gros films de super héros, à savoir Watchmen, sorti en 2009, et Superman The man of Steel prévu pour 2012, Zack Snyder a pris le temps de réaliser deux « petits » films : Sucker Punch, prévu le 30 mars 2011 dans les salles françaises et Le Royaume de Ga'Hoole, sorti il y a quelques mois en salles et déjà disponible en DVD. Que vaut cette première incursion du réalisateur dans le domaine du film d'animation ?

Synopsis : Le film suit Soren, une jeune chouette fascinée par les histoires épiques que lui racontait son père sur les Gardiens de Ga'Hoole, une bande de mythiques guerriers ailés qui avait mené une grande bataille pour sauver la communauté des chouettes des Sangs Purs. Soren et son frère aîné Kludd sont des chouettes très différentes. Le premier, timoré, ne rêve que de rejoindre les Gardiens de Ga'Hoole, les guerriers légendaires. Le deuxième, jaloux de son cadet, ne pense qu'à chasser, voler et lui dérober les faveurs de leur père. Le jour où ils sont kidnappés par les Purs Sangs, leurs destins vont se dévoiler et leurs chemins se séparer.

Zack Snyder a prouvé en quelques films (L'armée des morts, 300, Watchmen) qu'il avait un style de mise en scène unique, particulièrement graphique. 300, une adaptation d'un comics à succès de Frank Miller, était déjà à la limite du film d'animation. Son incursion dans le genre était donc très attendue par ses fans… comme ses détracteurs ! Il faut avouer que ce sont ceux-là qui devraient être heureux en regardant Le royaume de Ga'Hoole – La légende des gardiens. Si le réalisateur ne perd rien sa mise en scène virevoltante (ses détracteurs parleront de tics) et nous livre des batailles épiques, le film manque tout de même de souffle, la faute à un scénario beaucoup trop basique et prévisible.
Si l'introduction rappelle avec plaisir celle du seigneur des anneaux avec une mythologie expliquée sur fond de bataille et d'exploits héroïques, on tombe très vite de haut. Les scènes suivantes nous rappellent que le film est avant tout destiné aux enfants. L'intrigue est ultra classique et manichéenne, les personnages secondaires sont trop nombreux et manquent de profondeur. Zack Snyder semble pris au piège aux manettes d'un produit qui ne lui correspond pas. Du coup, s'il va quand même placer certains de ses thèmes de prédilection comme l'héroïsme, il va surtout ce concentrer sur la mis en scène. Comme d'habitude, Znyder maitrise son sujet à la perfection et nous livre des séquences très rythmées, mais surtout incroyablement belles. La beauté des images et la qualité de l'animation sont vraiment les points forts du film, et pour une fois, la 3D ne vient pas nuire le plaisir ni la qualité des couleurs.

En conclusion, ceux qui n'ont pas aimé les précédents films du réalisateur n'aimeront pas celui-ci. Ses fans ressortiront au moins heureux d'avoir vu de très belles images, à défaut d'un bon film. Les enfants, eux, devraient ressortir comblés.

2 comments

Laisser un commentaire