Critique de Kingdom saison 1

Des personnages bien écrit 8
De bons combats8
8

Drame familial dans le monde du MMA (mixted martial arts), Kingdom, série créée en 2014 par Byron Balasco, est l’exemple typique de la série trop peu connue qui mériterait de l’être plus.

Que l’on connaisse le MMA ou pas, qu’on l’aime ou non, les histoires des différents protagonistes sont suffisamment bien écrites pour que cette série mérite d’être vue.

Synopsis

Drame familial dont l'action se déroule dans le quartier de Venice à Los Angeles. La série sombre et violente suit une famille qui évolue dans le milieu des arts martiaux mixtes. On y suit leurs addictions et leurs relations tumultueuses

Critique et portrait d'un dur milieu

Le MMA, c’est un sport violent, dur et exténuant. Ce n’est cependant rien par rapport aux relations humaines comme le montre Kingdom. Alvey Kulina est un ancien combattant pro reconverti dans en coach et dont les deux fils sont de jeunes combattants. Nate, plutôt renfermé et sérieux avec qui son père ne va presque qu’entretenir une relation superficielle basée sur les combats, et Jay, l’aîné, aussi doué que destructeur dans son comportement. Rajoutons que leur mère est une héroïnomane prostituée et que Alvey et en couple avec Lisa, l’ex d’un ancien grand combattant, Ryan, qu’il avait entraîné et qui vient juste de sortir de prison. Les éléments sont tous bien présents pour ce drame intimiste sur fond de MMA.

Aucun personnages n’est brouillon ou cliché, et très vite on va s’attacher à la plupart. On comprend au fil des épisodes, le parcours des personnages, leurs peurs et leurs craintes. Et ceux qui paraissent les plus décérébrés au début de la série vont se révéler finalement les plus humains et les plus touchantd au fil des épisodes, comme Jay qui se réfugie dans l’excès car il ne supporte pas de voir sa mère dans cette situation et essaie tout le temps d’aider les autres. Et au final, c’est la figure paternelle qui est ici fracturée. Il est impossible de pouvoir compter pleinement sur elle est va être presque dans un rejet de son passé et de sa famille.

Il n’est pas toujours possible de comprendre pleinement les motivations des personnages, notamment Ryan dans sa relation avec les autres et avec lui même. Nous ne savons pas non plus exactement ce qui l'a conduit en prison, et quand lui comme nous faisons face à cela, c’est forcément très fort, accompagné d’un très beau discours, et nous comprenons plus que jamais ce que veut faire Kingdom. Les personnages sont avant tout des combattants qui vont avoir du mal à s’exprimer avec des mots, et ne sont complets que dans la cage – le ring au MMA – quand ils peuvent s’exprimer avec leur poings. Ils ne savent pas comment dire toutes les choses qu’ils ont à dire.

Du combat mais pas que !

Cependant, attention, le MMA bien que très présent n’est pas le fond de l’histoire et les combats ne vont pas s’enchaîner avec la même intensité que dans Warrior de Gavin O'Connor, préférant, au contraire de ce film sur ce sport, bien plus développer les personnages et se centrer sur eux. Il n’y aura au cours de la première saison que nous n'avons vu que quatre combats, et ils sont plutôt rapides bien que très bien réalisés avec une intensité égale au reste de la série. Le MMA se place ici bien plus comme un cadre que comme une réelle thématique, qui va donner un contexte à ces protagonistes tout en ayant une approche très rapprochée de ce milieu, dans le fond comme dans la forme, avec une caméra qui déambule au plus près des sportifs qui s’entraînent.

Souvent la première scène d’introduction des épisodes va donner le tonalité de la suite de l’intrigue. Plus d’une fois elle nous surprendra et nous accrochera, développant souvent une tonalité très sombre et violente, notamment les premiers épisodes qui apparaissent comme certains des meilleurs. Cette ambiance est aussi servie par d’étonnants bons acteurs que nous n’attendions pas forcément mais qui se révèlent être une des grandes forces de la série.

Kingdom s’avère être au final être une très bonne série, dotée d’une très bonne écriture, et particulièrement pour ces personnages complexes et attachants. L’univers du MMA apporte une ambiance très intéressante.

Serez-vous tentés par l'achat de la série ? 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :