Critique de Kingsman : Le cercle d’or

Dans la lignée du premier volet

Le nouvel opus de la saga Kingsman encore une fois réalisé par Matthew Vaughn (aussi scénariste et producteur) est sorti sur les grands écrans depuis déjà deux semaines. Il est donc temps de faire une critique, un peu en retard par contre, sur la suite du premier film acclamée par la critique. Ce nouvel épisode de cette franchise poursuit-il ce que Kingsman : Services Secrets avait réussi à faire ? Malheureusement non, mais cela n’en fait pas non plus un mauvais film.

Synopsis

À la suite du meurtre de l’ensemble des membres de l’organisation Kingsman. Merlin et Eggsy, les deux seules survivants, vont devoir collaborer avec les Statesman pour pouvoir retrouver Poppy Adams, chef du plus puissant cartel au monde.

Un scénario encore plus prévisible qu’avant

Le scénario est le gros point faible du long-métrage, alors que le premier opus nous surprenait, le second produit l’inverse. Toutes les actions des personnages et leurs dénouements sont prévisible, gâchant tout ce que le premier film avait réussi à faire. Par exemple, le retour de “Galahad” interprété par Colin Firth, pas d'inquiétude pas de spoil ici cela est montré dans les bandes-annonces (a part si vous ne les avez pas vue, alors là désolé). Le premier film avait réussi à nous surprendre grâce à sa mort, c’est donc dommage selon moi de le voir réapparaître dans le second opus. Je ne peux cependant pas entrer dans les détails du scénario par peur de divulgâcher certains éléments centraux du long-métrage. Les motivations et les émotions des personnages principaux sont irréalistes rentrants plus dans la caricature plutôt que dans le réalisme. Dans ce second opus, l’absurde prend encore plus le dessus que ne l’avait fait le premier, c’est dommage nous sortant de l’immersion produite visuellement par le film. Seul élément suivant l’élan du premier est le côté comique, propre à Kinsgman, qui fonctionne toujours aussi bien ( à voir en VO, leur accent aide énormément).

Une réalisation toujours aussi impeccable

 

La réalisation est le point fort du film, alors que la scène de l’église devenue aujourd’hui culte était le point fort du premier film. Ici, la bataille finale du film est mémorable, bien que pouvant provoquer le tournis chez certains spectateurs. Et c’est là que la réalisation peut devenir problématique pour certaines personnes du public. Son côté un peu trop tape-à-l’oeil peut gêner ou encore donner la nausée surtout sur grand écran, la scène du télésiège par exemple.

La bande-son quant à elle reste la même, et ça fait du bien ! Je l’adore cette bande-son, cela fait très espion proche d’un James Bond, elle est mémorable. Bon cela est quand même très subjectif, mais objectivement la bande-son du film reste excellente et aide à l’immersion (bien que le scénario nous extirpe de cette immersion).

Finalement, parlons des acteurs qui sont dans la continuité du premier, bon sans plus. L’ajout de tête d’affiche (Julianne Moore, Channing Tattum, Jeff Bridges par exemple) ajoute à la propreté du casting, bien que le côté commercial soit évident.  Pour parler rapidement du personnage de Julianne Moore, elle est ratée, son côté absurde marche au début mais devient lassant par la suite. Aucun côté machiavélique qui peut nous faire grincer, de plus son plan diabolique est mal mis en oeuvre et reste quand même insensé. La caricature du président ne sert à rien alors que le message politique du film est bien trop évident.

En conclusion

On peut dire que le film est plus une comédie qu’un film d’espion. Le tout reste tout de même un bon divertissement mais sans plus, je pense aussi qu’au moins 15 minutes du film auraient pu être coupées. Je suis tout de même curieux de savoir où ira la franchise, cela promet pour le futur car le potentiel est là, il faudra juste faire mieux que ce second volet.

Il reste tout de même un bon film à voir un dimanche soir.

Laisser un commentaire