Les Gardiens de la Galaxie de James Gunn - NO SPOILERS

Les studios Marvel vont bon train dans l'enchaînement des deux films annuels (l'année dernière, c'était Iron Man 3 et Thor 2, et cette année a commencé avec Captain America 2). Tout en restant dans la continuité de l'univers Marvel (MCU pour Marvel Cinematic Universe), chaque film semblait explorer un univers différent... C'est donc tout à fait logique que Marvel se lance dans le Space Opera avec des personnages assez peu connus du grand public : Les Gardiens de la Galaxie. Acteurs principaux pas toujours connus, comics inédit pour 95% des spectateurs, jeune réalisateur prometteur  et "petit" budget tournant aux alentours de 170 millions de dollars.

Beaucoup de risques donc côté Marvel...et une réussite à la clé ?

Pour information, cette critique est garantie sans spoilers, faites vous plaisir donc 😉

Synopsis

Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être…

Critique

les_gardiens_de_la_galaxie_afficheOn peut critiquer Marvel/Disney autant que l'on veut, il faut dire ce qui est : adapter les Gardiens de la Galaxie sur grand écran est osé. Les personnages n'ont clairement pas l'aura d'un Iron Man ou d'un Captain America sur le grand public, donc c'est un peu comme lancer une nouvelle franchise. Et en plus de cela, ils sont lancés dans un contexte radicalement différents des autres personnages : là où la Terre est le centre de tout dans le MCU, ici, tout se passe dans l'espace à la manière d'un Star Wars. Alors oui, l'espace a été entraperçu durant les deux Thor et Avengers, mais à chaque fois, il n'était que secondaire. Gros pari donc pour Marvel.

Sauf que (attention, association d'idées foireuses) Marvel est détenu par Disney qui possède aussi la franchise Star Wars. Et quoi de mieux donc pour réaliser un Space Opera que de s'inspirer des meilleurs ? C'est ce que James Gunn a fait. Il y a beaucoup de Star Wars dans l'esprit des Gardiens de la Galaxie, et ce côté à la fois hommage (certains plans dans le cockpit du Milano, vaisseau de Peter Quill aka Star-Lord) et inspiration rend le film très réussi dans son genre. Aucun faux pas dans le style Space Opera, et on se surprend à penser que l'on n'en avait pas vu d'aussi bon depuis...le Retour du Jedi. Excusez du peu.

Iron Man 3 était un buddy movie réussi, Thor 2 un bon épisode de Game of Thrones et Captain America 2 un thriller politique teinté 70's (les 3 avec des super-héros quand même, faut pas déconner). Tous les films de cette seconde phase cherchent, à leur niveau, à élargir le spectre du film de super-héros. Et là, les Gardiens de la Galaxie ne s'inspire pas juste d'un style, mais pose de nouvelles bases dans ce dernier en devenant une potentielle référence. Et on dit chapeau.

les-gardiens-de-la-galaxie-alignesSpace Opera de référence donc, mais toujours parfaitement intégré à l'univers Marvel. On retrouve énormément de clins d’œil aux autres films de l'Univers, et l'apparition de certains lieux, ou personnages, feront hurler les fans de joie (mais j'ai promis pas de spoilers donc je ne dirais RIEN). Le tout jusqu'à la scène post-générique qui met en scène un nouveau venu dans le MCU... et non des moindres pour les initiés !

Un bon Space Opera Marvel donc, avec aussi une très bonne interprétation. Chris Pratt est hilarant et brillant en pirate de l'espace qui aime la déconne et les jolies extra-terrestres (il y a du Malcolm Reynolds dans Peter Quill). Zoe Saldana, Dave Bautista et Lee Pace excellent chacun dans leurs styles respectifs. Et la cerise sur le gâteau, c'est le duo Rocket Raccoon (Bradley Cooper)/Groot (Vin Diesel) qui sait à la fois nous faire hurler de plaisir, de rire tout en nous touchant. Il y a du Han Solo/Chewbacca avec ces deux là, et cela n'étonne personne.

les_gardiens_de_la_galaxie_rocket_raccoonL'humour, parlons en. Avec la musique pop des années 80, c'est une des pierres angulaires de ce film. En plus d'être un bon Space Opera et un bon film Marvel, c'est aussi un film qui plaira au grand public pour son humour et son second degré. A la manière d'Avengers, le film n'est pas réalisé que par des fans pour des fans. Non, il s'adresse à tous. Encore un signe de réussite ? Sans aucun doute. Les poncifs classiques du cinéma sont tournés à la dérision à la manière de certaines scènes mythiques de The Avengers (vous vous souvenez de la confrontation Loki/Hulk ? Bah voilà, la même).

En conclusion, que dire si ce n'est qu'après The Avengers (qui reste certainement le meilleur film de super-héros actuel), les Gardiens de la Galaxie est le meilleur Marvel. Space Opera brillant, saupoudré de beaucoup d'humour, il saura séduire à la fois les puristes de la galaxie Marvel, les fans de combats spaciaux et la famille qui veut aller au cinéma pour se détendre un week-end sans rien connaître au monde Marvel. Réussite incontestée donc pour James Gunn qui signe une nouvelle référence dans les films de superhéros et le Space Opera.

La bande-annonce du film

3 comments

Leave a reply