Critique Iron Man 3 de Shane Black

Iron Man 3 marque un tournant pour les films Marvel. C'est la premier film post-Avengers. C'est également la premier film de la phase 2 mise en place par Marvel. Enfin, c'est très probablement le dernier Iron Man avec Robert Downey Jr. Ajoutez Shane Black, scénariste prodige des années 90 à la réalisation et vous avez des attentes extrêmement élevées. Pari relevé ?

Synopsis
Tony Stark, l’industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l’épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu’il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ?

Ne tournons pas autour du pot : Iron Man 3 est plutôt un bon film. Les dialogues sont particulièrement maitrisés, la mise en scène spectaculaire et le casting (et je ne parle pas seulement de Robert Downey Jr) est particulièrement réussi. Mais, car il y a un mais, malgré ses nombreuses qualités, ce Iron Man 3 laisse un gout amer sur plusieurs aspects.

Revenons d'abord sur les nombreux points positifs. Le scénario bénéficie de dialogues plutôt efficaces. Tout au long de l'aventure, plusieurs personnages prendront tour à tour le rôle de "buddy" cher aux films écrit par Shane Black. Même le temps d'une scène, ils arriveront à exister et à faire rire le spectateur. C'est par exemple très agréable de retrouver un gamin de film d'actions auquel on a pas envie de foutre trois baffes. On pense tout de suite à Last Action Hero. Tous les personnages sont donc charismatiques. Si Tony, Pepper, Jarvis et Rhodes sont égaux à eux-même, on apprécie donc également les nouveaux venus. Guy Pearce est absolument génial, Ben Kingsley surprend et Rebecca Hall est très charmante. Les scènes d'actions sont plutôt spectaculaires, notamment l'attaque de la villa de Tony et bien sur le final dont on ne vous révèlera rien. Au milieu du film, un rebondissement devrait surprendre pas mal de monde et s'avère particulièrement réussi, puisqu'il apporte au final une petite touche de profondeur et de subversif à une intrigue très propre sur elle-même. Enfin, on est bien loin du Iron Man quasi invincible du deuxième épisode. Ses ennemis lui mènent vraiment la vie dure, qu'il soit avec ou sans armure. Mais alors, qu'est ce qui fait tache ?

Guy-Pearce-in-Iron-Man-3

Le plus gros problème du film, au final, est son manque d'ambition. La bande annonce nous vend le film comme un Iron Man bien différent des autres, un thriller technologique avec un héros rongé par les doutes. On se met à croire à un ambiance plus sombre, "à la Nolan". Mais c'est Shane Black, le roi des punchlines qui est aux commandes, et au final, Iron Man 3 est avant tout une comédie d'action. Beaucoup d'humour, la plupart du temps réussi, quelques fois un peu too much...

Shane Black a eu ses heures de gloire dans les années 90, quand le rythme, les dialogues et le charisme des personnages prenaient l'ascendant sur l'intrigue. Et c'est exactement ce qu'on peut reprocher à ce Iron Man 3. Les personnages secondaires sont certes tous charismatiques mais ne sont pas du tout développés. Le personnage de Guy Pierce est l'un des méchants aux motivations les plus bancales qu'on ait pu voir dernièrement. Le personnage de Rebecca Hall est complètement sous-exploité. Et les fans du comics seront frustrés de voir que l'Iron Patriot et les différentes versions de l'armure d'Iron Man sont sous-exploitées. Le personnage de Tony, bien qu'omniprésent, souffre des mêmes maux. Il est censé être particulièrement perturbé suite à ce qu'il a vécu dans Avengers et fait de régulières crises d'anxiété mais on y croit pas tant le ton est toujours dans la comédie.

Iron Patriot dans Iron Man 3

La promo d'Iron Man 3 a vendu le film comme un film Marvel plus sombre, plus sérieux, or il n'en est rien. La saga Iron Man, pour ne pas dire les films Marvel assument à fond leur humour et leur statut de divertissement pur et ce film ne dérogera pas à la règle. Mais il s'avère un peu dur pour ce Iron Man 3 de passer derrière Avengers. Pour les amateurs de scènes post-générique comme Marvel a l'habitude de nous en faire, sachez que celle d'Iron Man 3 est particulièrement décevante.

On se retrouve au final avec un film qui ne sait pas trop s'il doit être un nouveau Avengers ou un Dark Knight Rises et c'est bien dommage.

Critique Iron Man 3 de Shane Black

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christopher Guyon, il y a 5 ans.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique Iron Man 3 de Shane Black
Vos informations: