Critique de Martha Marcy May Marlene

Chaque année, les journalistes vantent les mérites d'un ou deux films qui ont séduit le festival de Sundance. Après Take Shelter il y a quelques semaines, c'est au tour de Martha Marcy May Marlene. Le premier film de la petite sœur des jumelles Olsen.

Synopsis
Après avoir fui une secte et son charismatique leader, Martha tente de se reconstruire et de retrouver une vie normale. Elle cherche de l’aide auprès de sa sœur aînée, Lucy, et de son beau-frère avec qui elle n’avait plus de contacts, mais elle est incapable de leur avouer la vérité sur sa longue disparition. Martha est persuadée que son ancienne secte la pourchasse toujours...

Critique Martha Marcy May Marlene

Qu'on le dise tout de suite, Martha ne plaira pas à tout le monde. Le film est dérangeant, assez lent, peut sembler déjà vu, et la mise en scène n'est en apparence pas différente de la plupart des films indépendants à petit budget... Pourtant c'est une vraie claque !

Le scénario aborde plein de sujets avec suffisamment de subtilité et d’ambiguïté pour ne jamais nous donner de réponse, ni de point de vue. Cette secte est-elle pire que la vie de bobos de sa soeur ? Cette secte est-elle pire que Martha elle-même ? Il montre simplement les choses, nous dérange, nous intrigue jusqu'au dernières secondes du film. A ce titre, la fin est certainement l'une des plus fortes que j'ai vu depuis un sacré moment au cinéma.

La mise en scène de Sean Durkin intrigue elle aussi. S'il joue du flou comme tous ses copains du cinéma indépendant moderne, cela ne semble jamais pour des raisons de technique limitée. Tout semble voulu, orchestré, dans le but de créer la tension ou de sublimer Elizabeth Olsen, l'actrice principale.

martha-marcy-may-marlene-elizabeth-olsen

La petite sœur des jumelles Olsen est une révélation. Comme tous les éléments qui constituent le film, elle joue avec subtilité. Le reste du casting est très bon également, les personnages masculins de la secte étant inquiétant en quelques apparitions.

Martha Marcy May Marlene est le premier film de Sean Durkin mais il faut vraiment espérer que ce ne soit pas le dernier tant celui-ci est intelligent. Clairement l'un des meilleurs films de ce début d'année.

Leave a reply