Critique de The Expendables 2 de Simon West

Avec l'équipe initiale des Expendables, je cite Stallone, Statham, Li, Lundgren, Crews, Couture et quelques guests telles que Schwarzenegger, Willis, Van Damme ou encore Chuck Norris, on pouvait s'attendre au blockbuster de l'été chargé de testostérone qui dépote. Pari tenu ?

Synopsis

Les Expendables sont de retour, et cette fois, la mission les touche de très près...
Lorsque Mr. Church engage Barney Ross, Lee Christmas, Yin Yang, Gunnar Jensen, Toll Road et Hale Caesar – et deux nouveaux, Billy The Kid et Maggie – l’opération semble facile. Mais quand l’un d’entre eux est tué, les Expendables jurent de le venger. Bien qu’en territoire hostile et donnés perdants, ils vont semer le chaos chez leurs adversaires, et se retrouver à tenter de déjouer une menace inattendue – cinq tonnes de plutonium capables de modifier l’équilibre des forces mondiales. Cette guerre-là n’est pourtant rien comparée à ce qu’ils vont faire subir à l’homme qui a sauvagement assassiné leur frère d’armes…

Critique

Avec un scénario tenant sur un timbre poste (et encore, en écrivant en police Arial 12), on comprend tout de suite le but de The Expendables 2 : nous en mettre plein les mirettes. Le début est de ce point de vue là hyper prometteur, avec une intro "à la James Bond". Tout explose (ou presque), ça se bat, ça saigne, ça casse, ça dérouille. Bref, on en a pour notre argent. Ce qui est très encourageant pour la suite.

Suite qui malheureusement est moins jouissive, le film souffrant de quelques longueurs (comprendre plus de 10 minutes sans la moindre explosion). Cela n'empêche pas de nombreuses situations et punchlines excellentes - faisant des références quasi-illimitées à la carrière de chaque personnage - ainsi qu'une apparition mythique de Chuck Norris (non, je n'en dirai pas plus). La fin est quant à elle jouissive, dans un déluge de combats où chacun exploite son arme fétiche (pistolet, sulfateuse, poing américain...) et où les bons mots fusent, clins d’œils perpétuels aux films et histoires respectives de chaque protagoniste.

En conclusion, on en a pour notre argent. Si toi aussi tu as aimé les grands actionners des années 80-90, tu prendras du plaisir à voir ce film et tous les clins d’œils qui te sont faits. Les autres verront un film d'action pas mal mais sans plus, avec quelques longueurs au milieu. Mais l'humour est là, dans un vrai film de potes où très ostensiblement, tout le monde prend plaisir à y participer...et nous à les regarder.

Critique de The Expendables 2 de Simon West

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Tom Delanoue, il y a 5 ans et 9 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique de The Expendables 2 de Simon West
Vos informations: