Critique - La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Les critiques littéraires sont assez rares sur Oblikon, mais il fallait absolument que je partage mon engouement pour La Horde du Contrevent (2006) de l'auteur Alain Damasio.

J'espère que cette critique vous donnera envie de le lire...

Résumé

Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.

Critique

La_Horde_du_Contrevent_livreLa dernière page dévorée, je ne savais plus trop où se mettre ni quoi penser ! Un sentiment étrange m'a envahit, entre la torpeur et la frustration. Ahuri de prendre une telle claque et frustré de ne pas en prendre d'avantage. Mais tout à une fin, même les livres assez longs ! Car La Horde du Contrevent c'est plus qu'un simple roman de 600 pages... C'est une plongée dans un univers ultra maîtrisé, une immersion complète dans une mythologie inventée de toute pièce et totalement inattendue. Une épopée dans qui nous fait perdre tous nos repères sociaux, physiques et scientifiques tout en sachant reconstruire un paradigme avec une progression impressionnante de dextérité. Une sorte d'acculturation par la lecture.

Le style particulier d'écriture de Alain Damasio est sans aucun doute ce qui fait la qualité principale du livre. Il maîtrise parfaitement la langue française, tellement qu'il en joue pour créer son univers si particulier, n'hésitant pas à utiliser des néologismes auxquels il apporte beaucoup de sens... Vous n'aurez pas envie de louper une seule phrase, croyez moi !

Son style est d'autant plus remarquable que l'histoire suit les destins liés d'un groupe d'une vingtaine de personnages qui sont eux-mêmes, à tour de rôle, narrateurs du récit. L'auteur parvient à gérer plusieurs points de vues très distincts tout en conservant une cohérence impressionnante. Immersion totale d'autant plus que de nombreuses astuces typographiques sont utilisées pour baliser le récit : numérotation de pages inversée, symbole unique pour chacun des personnages, néologismes... Une expérience garantie à la lecture !

Golgoth, Sov, Carcarole, Oroshi, Callirhoé, Steppe et la grosse quinzaine restante formant la Horde n'en finissent pas de traverser dangers, résoudre énigmes, rencontrer d'insolites personnages... Cette formation à la recherche de l'origine du vent est constitué de personnages tour à tour attachants, énervants, frustrants, énigmatiques... Ils ont tous une part de mystère, de quête personnelle cachée.

Formation_Horde_DiamantMais que signifient ces symboles qui jalonnent la lecture ?

Ce roman de pure fiction est une épopée très bien dosée entre action, dialogues, philosophie et purs combats. Et s'il est des contes et légendes qui semblent impossible d'adapter au cinéma du fait de la richesse et de la complexité de l'univers, La Horde du Contrevent en fait partie !

Un projet de film d'animation, Windwalkers: Chronicle of the 34th Horde, est en court...

Et vous, si vous l'avez lu, qu'en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire