Critique du film Imitation Game avec Benedict Cumberbatch

Geeks de tous poils, vous attendez avec impatience Imitation Game (comme en témoigne sa présence dans le top des films les plus attendus de 2015), film qui va nous conter l'histoire d'Alan Turing, inventeur de l'informatique moderne et casseur d'Enigma. Le tout porté par l'ex-Sherlock/Smaug et futur Dr. Strange Benedict Cumberbatch... alors, impatient ?

Synopsis

1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.

Critique

imitation_game_benedict_cumberbatchAlan Turing, voici un nom que bien peu connaissent. A l'exception des geeks pure souche et des passionnés de cryptographie, ce nom ne doit rien vous dire. Et pourtant, Alan Turing était un mathématicien brillant à qui l'on doit quelques détails de l'histoire comme la victoire des alliés lors de la Seconde Guerre Mondiale et la machine qui tourne derrière l'écran avec lequel vous lisez cette critique. Rien que ça.

Imitation Game est donc, vous l'aurez compris, un biopic de Turing, génie des mathématiques, mais aussi et surtout atteint du syndrome d'Asperger et homosexuel. Un personnage hautement complexe donc, et pas des plus simples à incarner au cinéma.

Que dire alors de la prestation de Benedict Cumberbatch ? Il semble ne plus jouer, mais réellement être Turing durant le film. Puissant, brillant, sensible, fragile, on s'attache tout de suite à lui et on prend plaisir à le voir progresser, grandir, souffrir dans ce monde de la Seconde Guerre Mondiale. Les obstacles sont nombreux face à lui, et il n'hésite pas à tous les prendre de face. On pense à la prestation de Jim Parsons avec le personnage de Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory. A l'humour près, on est confronté à deux personnages puissants, brillants, intellectuellement largement supérieurs à la moyenne (et qui le savent). Sauf que là où Sheldon est surtout drôle, Alan Turing est plus grave, plus sérieux. On partage avec lui ses échecs, ses souffrances et ses réussites.

affiche_imitation_gameEn parlant de réussite, une des scènes clés du film (le déclic qui permettra de craquer Enigma) a des chances de rester dans les annales. Intelligente, bien filmée, c'est aussi la scène qui consacre Turing, ce qui nous rend heureux pour lui.

Autour de Benedict Cumberbatch, les acteurs sont tous bons, que ce soit Keira Knightley, Mark Strong ou Matthew Goode, chacun apporte sa contribution au film.

Seul point noir du film : La narration. Hyper classique sur la forme, le film se déroule comme beaucoup de biopics, sans originalité ni fioritures. On aurait aimé une structure un peu originale comme dans The Social Network mais que nenni. Le spectateur connait l'histoire, et cette dernière s'écoule de manière presque linéaire, sans à-coup, chronologiquement. En temps normal, ce ne serait pas un défaut, mais sur un film réussissant à avoir une telle prestation individuelle, c'est presque dommage.

Cela n'empêchera pas en tout cas de lancer Benedict Cumberbatch dans la course à l'Oscar, ce dernier réussissant très clairement la meilleure prestation de sa carrière. Autour de lui, le film se montre prenant, malgré sa structure trop classique.

Critique du film Imitation Game avec Benedict Cumberbatch

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Tom Delanoue, il y a 3 ans et 5 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Critique du film Imitation Game avec Benedict Cumberbatch
Vos informations: